Québécoise

Les nouvelles sur l'industrie du cinéma au Québec

La 24e édition du Carrousel international du film de Rimouski proposera un regard sur le cinéma jeunesse danois

Cette année, le Carrousel international du film de Rimouski propose un voyage cinématographique au coeur des valeurs du Danemark par le biais de 10 films sélectionnés en collaboration avec le Danish Film Institute.

Une sélection des meilleurs films danois pour enfants jamais réalisés au cours des 25 dernières années sera à l'affiche: Rubber Tarzan (1981), Samson et Sally (1984), La danse des ours polaires (1990), Bogeyman (1995), Sweethearts (1997), Cirkeline : Mice and Romance (1999), Susanne Silleman (2000) et Little Big Girl (2002).

Lanaudière attire depuis longtemps les réalisateurs de films et de séries télévisuelles

La région de Lanaudière, sise dans la couronne Nord de la ville de Montréal et situé à l'est de la région des Laurentides et à l'ouest de la Mauricie, est un endroit de choix pour les scènes extérieurs de films ou encore de série télévisuelle. Sa proximité de Montréal (seulement une heure de route) et la beauté de ses paysages forestiers et ruraux ravissent les réalisateurs.

Et ce n'est pas seulement depuis le film de Charles Binamé, Séraphin: un homme et son péché, ou encore Grey Owl, mettant en vedette l’acteur Pierce Brosnan que la région de Lanaudière se révèle une place de prédilection pour la production visuelle.

Le Secret de ma mère en salle au Québec le 7 juillet 2006.

C’est hier soir, 26 juin 2006, à la Place des Arts de Montréal qu’avait lieu la première du film Le Secret de ma mère. Le film met en vedette Ginette Reno, qui était présente et a certainement participé à plus de trente entrevues avec les médias.

Ginette Reno et Céline Bonnier dans Le Secret de ma mère. Source image

Le Festival des films du monde de Montréal (FFM) toujours boudé par Téléfilm Canada.

Pour une deuxième année consécutive, Téléfilm Canada ne subventionnera pas le FFM. Idem pour la SODEC qui avait fait la même annonce en mai. Le FFM fêtera tout de même sa trentième édition cette année et aura lieu comme prévue. Le festival dirigé par Serge Losique en sera à sa deuxième année sans financement des deux organismes gouvernementaux. Il y avait tout de même de l’espoir dans l’air après l’échec du FIFM de l’Équipe Spectra d’autant plus que cet événement ne reviendra pas. On connaît tout le scandale qui s’en est suivi. Las de ses erreurs, on peut au moins dire que Téléfilm Canada et la SODEC sont constants dans leur décision par rapport au FFM.

Duo déçoit à sa première semaine sur les écrans québécois

Affiche du film Duo. Source

 

Le film Duo, une comédie romantique mettant en vedette François Massicotte, Anick Lemay et Serge Postigo, a récolté 76240$ durant sa première fin de semaine sur les écrans québécois. Les critiques plutôt tièdes dans les médias sur le film de Richard Ciupka y sont sans doute pour quelque chose.

Les films gagnants au Mont-Tremblant

Le premier festival du film de Tremblant s’est terminé hier le 18 juin 2006. Le prix du meilleur court métrage est allé au libanais Hany Tamba pour son film After Shave. Le prix du public a été donné à Shooting Dogs de Michael Caton-Jones. Le prix du jury est allé au cinéaste espagnol Marcos Carnevale pour Elsa & Friends. Pour ce festival qui s’inspire librement de celui de Sundance au Etats-Unis, 29 longs métrages furent présentés ainsi que deux programmes de courts métrages. Les films provenaient du Canada, des trois Amériques ainsi que de l’Europe. Plusieurs producteurs, réalisateurs et acteurs se sont déplacés pour l’occasion.

Sans elle, de Jean Beaudin, représente le Québec au Festival international du film de Shanghai

L’actrice québécoise Karine Vanasse est à Shangai cette fin de semaine pour représenter le film Sans elle, du réalisateur Jean Beaudin. C’est le seul long métrage québécois sélectionné en compétition officielle à cette neuvième édition du Festival international du film de Shanghai qui se déroule du 17 juin au 25 juin 2006.

 

Sans elle

Affiche du film Sans elle de Jean Beaudin. Source image : http://www.showbizz.net/uploads/Matinternet_Marc/sans-elle/SansElle.jpg

Téléfilm Canada se transforme en Télé Frime Canada.

Denys Arcand

Denys Arcand va recevoir un financement pour son prochain film, mais celui-ci est si mince que le film est en péril. Il ne se fera peut-être pas cette année. Source image : http://www.cbc.ca   

 

Même si l’organisme fédéral va financer quelques films québécois dont le prochain Denys Arcand et le prochain Bernard Émond, on est loin des belles années. En tout, sept projets de longs métrages québécois vont se partager les subventions : 5 en français et deux en anglais. Il s’agit du fonds du long métrage au Canada.

Le 23 mars 2006, date limite du dépôt des projets pour 2006-2007, Téléfilm avait reçu 32 projets en français pour des demandes de subventions totalisant 52 millions de dollars. Téléfilm avait 4 millions de dollars à donner pour cette catégorie. Quatre projets québécois en anglais furent déposés totalisant 1,7 millions de dollars le budget étant de 1 million de dollars.

Combattre le niveau sonore des publicités dans les cinémas.

Dès le 1er septembre 2006, tous les cinémas du Québec devront se conformer à des normes sonores précises concernant les bandes-annonces et publicités présentées sur les écrans. En effet, ces prémisses du programme principal ne cessaient de monter le volume ces dernières années atteignant aux oreilles des cinéphiles des niveaux désagréables qu’il fallait arrêter.

C’est suite aux demandes de sa clientèle que six associations de l’industrie du cinéma et de la publicité québécoise décidèrent d’adopter des normes précises pour fixer dans les salles un niveau sonore maximal moyen.

Mont Temblant s’inspire Sundance pour son premier festival de films.

Oui-mais-toscope

Mont Tremblant

 

Pour cette première édition qui se déroule du 14 au 18 juin 2006, une quarantaine de films seront diffusés : 29 longs métrages et une dizaine de courts. Le tout provient d’une quinzaine de pays.

 

Le Festival s’inspire de sons célèbre cousin américain le festival de Sundance : station touristique, ambiance cool et sympathique, où l’art d’allier plein air, détente et cinéma.

  

Le film vedette sera sans aucun doute Shooting Dogs, de Michael Caton-Jones avec l’acteur Hugh Dancy et représente le Royaume-Uni. Réalisateur et acteur devraient être là. Tous deux étant attendus. Cela donnera un petit côté jet set à l’événement.

Syndiquer le contenu