• Abonnement au site

  • Commentaires récents

  • Mots clés

    écologique événement événements art contemporain arts visuels atelier ateliers biologique cerises de terre champignons changements climatiques chanson circuits courts citoyens colloque construction écologique conte cultivars développement durable dévolution environnement experts fête des semences fêtes gastronomie habitat habitat domestique littérature maraîchage MILLI-EAU mycologie nougat patrimoine photos plantes utiles potager sécurité alimentaire santé semences semenciers solanacées souveraineté alimentaire spectacle terroir Traditions
  • « | Accueil | »

    Quand Beau bonhomme et Cie réinventent notre terroir…

    Par Marie-Odile Lebeau | 7 mars 2010

    La belle Fête des semences 2010

    Prélude, suite et fuite… dans le temps!

    Pour une histoire d’un soir, avoir envie de…

    Perdue, la tête? Où avais-tu la fête? Chez le bonhomme?

     

    Beau bonhomme, créé pour l’événement, a-t-il mis sa tête sur le billot inutilement?

     

    Se cassent-ils tous la noix à vouloir réinventer la tradidion?

    Petite histoire de boule

    Se dessinant sur fond de maison du bedos, Beau bonhomme entrait fièrement en scène par un bel après-midi de neige pelotante des derniers redoux de février.

    Tête fauchée dès le second jour… La fête n’en fut pas moins belle. Énigme  encore que cette disparition. Répondrez-vous à la question? Effet de malins ou de mauvais matin?

    Qu’en penses-tu beau bon homme? …Ou belle bonne femme? Toi qui marche peut-être en ce 7 de mars, veille de la journée internationale des femmes, à l’invitation de l’Union paysanne ou d’autres organisations?

    Récolte et marche… faisons halte aux images de la fête…

    Le bonhomme était voué à l’éphémère, comme sa mère!

    Nous tenons de Ch , photographe  dont nous livrons la récolte de photos de fête ici,  qu’il n’en fit qu’à sa tête de bonhomme traditionnel, et que le vent qui tourne l’a simplement emportée, cette caboche, comme une samare!

    La destinée, la rose au bois

    Ch a co-créé Beau bonhomme, présence annonciatrice de notre fête des semences. Monté sur l’estrade de notre Parc des arts de Saint-Alphonse-Rodriguez, paré  à servir ardemment la cause de l’éphémère comme sa mère, sa roulure a failli à la tâche et on l’y a trouvé tout étendu… Le patrimoine est sans frontière…

    Chapeau d’eau n’y fut point posé…

    Chapeaux de roues s’en furent traits tirés…

    Et rondeurs de calebasses attendirent sagement dépots de graines précieuses à mettre à germer au bon temps.

    Bio-Dives

    Et voilà qu’en ce 28 février notre foire au bon grain du dimanche regarde sa Madeleine, dame aux bijoux de céramique étincelants, à travers le rideau espiègle de trois grands choux palmiers attardés …

    Longs cous étirés de l’arrière-saison prêts à produire leurs semences…

    Et puis î…

    Et poux, hiboux, genoux et cailloux, qui participent de cette biodiversité semée, soignée et abreuvée, reçoivent les honneurs d’une année internationale de la bio…xxx, célébrée partout en 2010!

    Petite au coin de l’oeil

     

    Et quand d’en parler seuls ne servirait à rien, si nos chaumières ne se savaient enfin convertir… et ainsi protéger de trop de heurts nos habitats, Petite, cette étonnante construction écologique,  se donne enfin à voir, sur place, en substitut de la vraie cabane  habitable créée l’été passé, ambroisienne dont elle fait réplique… 

    Et tout peut arriver! Tour de paille, roseaux, argile… rosie en son coeur d’un foyer de masse, elle se prête  à l’usage comme on craque une alumette!

    À vous d’allumer belle chaumière d’un coin d’oeil chaleureux!

    Séductions d’une journée douce

    Séductions multiples, les nombreux artisans de cette journée toute en douceurs nous ont comblés de saveurs et senteurs, éclats de fleurs promises ou mises au sec, familles bien plantées et sciences bien ancrées au terrain sous nos pieds… Merci à tous et chacun pour leur magnifique présence… Certains se sont accrochés au tapis fleuri assez longtemps pour y prendre racine et reviendrons longtemps…

    D’autres témoignages viendront sur ces pages, aussi mots et images d’autres collaborateurs…

    En attendant, voici le libre détournement d’un texte repiqué de loin, servi ici comme une note allégorique que nous dédierons à notre Beau bonhomme étêté, enjoué et entêté, mascotte de notre fête des semences 2010, et à tous ceux qui retroussent aisément leurs manches quand la cause est pure.

     

    Propos détournés…

    Bonne route à tous ceux qui prendront les chemins sinueux du jardin, enfouissant dans leur sillage les petites semences qui font rêver!

    Voici des propos détournés chargés d’imaginaire. Ils seront ici dédiés…

    …d’abord à Beau bonhomme… lui qui, quand il est chaviré, n’en sait pas moins reprendre ses esprits tout en perdant la tête … La boule fracassée! Qu’il puisse retrouver ses inspirations, vaincre les turpitudes de la vie, conquérir  les conspirateurs…

    …ensuite à tous les autres qui font preuve du courage nécessaire!

    Les voici dans la suite…

    Voici le texte détourné, extrait que nous rebaptiserons du titre  Salut bon homme, tiré  d’un témoignage de François Y.  G. Ces mots étaient dédiés à un autre être perdu, lui aussi capable de mettre sa tête sur le billot ,et d’en inspirer! …

    À vous de deviner qui (avec ou sans commentaires)!

    « Salut bon homme, tu as donné beaucoup de vie avec ta mort. Pour faire l’indépendance il va falloir que tous les gens présents dans l’église se soudent et foncent. Une fois faite, cette indépendance, chacun pourra reprendre ses luttes ou ses pantoufles.

    Ta famille était belle à voir dans cette triste journée et tes amis aussi ils étaient beaux et si nombreux.

    Merci camarade pour ta poésie et ta passion pour la vie. Tu es un exemple fort dans nos vies. Je repense à ta voix comme narateur dans le film : «Le Village de l’île perdue» « …

    On se retrouvera un jour sur une île… un billet suivra!

    Sortie d’Église

    Parlant de cette sortie d’église mémorable pieds devant… aujourd’hui fut aussi jour historique dans mon village.

    En ce septième jour de mars, notre curé a annoncé aux paroissiens l’heure d’entrevoir la possibilité que le presbytère soit désormais habité d’une nouvelle vocation. Espérons qu’elle sera aussi communautaire, cette nouvelle vie, pour un pareil monument, à la beauté si bien gardée… Quelle s’avère aussi inclusive et enlevante  que notre belle fête endimanchée où tous ont pu participer!

    Espérons aussi que MILLI-EAU pourra y enraciner ses mille autres activités toutes de patience et de maillage des forces vives du terroir, en y élisant refuge au profit de la communauté locale et élargie!

    Catégorie: Participer, Traditions, Une écologie inclusive
    Mots clés: , , | Aucun commentaire

    Commentaires