Le Mentorat d’affaires, plus vivant que jamais!

Mentorat d'affaires Brome-Missisquoi

La Chambre de commerce de Cowansville et région offre un programme de Mentorat d’affaires depuis 2002 reconnu et accrédité par la Fondation de l’entrepreneurship. Actuellement, c’est 25 mentors et 31 mentorés qui vivent une relation où une personne d’expérience en affaires, le mentor, partage bénévolement ses connaissances afin de développer le savoir-être et les compétences d’un entrepreneur dans le but d’accroître sa réussite.

Lors du 8e Rendez-vous annuel du mentorat d'affaires en juin dernier, Mme Nicole Laverrière, directrice nationale du Service de mentorat d’affaires de la Fondation de l’entrepreneurship, dévoilait les résultats de fin d’année et les objectifs du service devant plus de 175 participants. Dans tout le Réseau de mentorat d’affaires de la francophonie canadienne, on enregistre une augmentation de plus de 20 % d’entrepreneurs qui veulent soit partager leur expérience, soit gagner en expérience. Jusqu’à présent, plus de 2 500 entrepreneurs ont bénéficié de l’accompagnement d’un mentor d’affaires. Actuellement, 1 010 mentors accompagnent autant de mentorés et, pour la dernière année, c’est 648 nouveaux mentorés qui ont adhéré au programme. Des retombées économiques importantes ont été notées : deux fois plus d’entreprises dans les premières années d’opération demeurent actives. Par la diminution des faillites, c’est 39 millions de dollars en pertes qui ont été évitées et plus de 8 000 emplois maintenus ou créés. De plus, le temps investi annuellement par les mentors bénévoles représente 13 millions de dollars.

Pour l’année à venir, « mobilisation » est le mot d’ordre. La sensibilisation de tous les entrepreneurs sur l’existence d’un programme tel que le mentorat est essentielle. Le mentorat, en raison de son succès, entraînera nécessairement un galvaudage de l’intervention et suscitera l’opportunisme des gens qui ne sont pas forcément bénévoles et qui imposeront des recettes personnelles, le plus souvent axées sur les besoins de l’entreprise. Un bon mentor mettra sa recette de côté et misera avant tout sur la réflexion. Totalement objectif, le mentor n’apporte pas de réponse; il aide à prendre des décisions et vise l’autonomie du mentoré. Le mentor brise l’isolement que vivent les entrepreneurs.


– 30 –

Source:

Vicki May Hamm
Coordonnatrice au Mentorat d’affaires de Brome-Missisquoi
Chambre de commerce de Cowansville et région
(450) 266-4928, poste 301
vhamm@cldbm.qc.ca

Commentaires

eZ Publish™ copyright © 1999-2007 eZ systems as