La Vie rurale / Articles / Écologie

Écologie

La Vie rurale est un journal en ligne rural indépendant dédié à des informations et des nouvelles sur l'écologie pour l'ensemble des régions du Québec.

 

  • Vous désirez soumettre un communiqué ou un texte d'opinion?

  • Vous voulez devenir collaborateur régulier ou occasionnel?

  • Vous avez des idées à partager?

 

Écrivez nous!

Ne plus vendre de poissons menacés

Pêche et agroalimentaire

LA VIE RURALE – QUÉBEC – 05 Février 2010

Loblaws a décidé de ne plus vendre de poissons menacés à la grande joie d’organismes environnementaux comme Greenpeace. D’ici 2013, Loblaws va cesser toute vente de poissons menacés d’extinction. À titre d’exemple, il n’y aura plus d’aiglefin et de flétan. Cette façon de faire permettra de vendre uniquement des poissons qui répondent à des critères d’approvisionnement durable. Toutes les chaines d’alimentation sont critiquées pour vendre des espèces de poisson menacées. Loblaws est le premier à s’engager à agir concrètement. «Cette décision va dans la bonne direction pour les océans, a résumé pour Le Devoir, hier, Beth Hunter, coordonnatrice de la campagne Océans de Greenpeace. En effet, 90 % des grands poissons prédateurs ont déjà disparu de nos océans, et il est grandement temps de retirer toutes les espèces [menacées d'extinction] de nos tablettes.».

Hausse des GES au Québec en 2007

Opinion du citadin

LA VIE RURALE – QUÉBEC – 03 Février 2010

Nous au Québec, et je m’inclus dans le nombre, nous aimons beaucoup nous qualifier d’écologistes. Sauf que nos intentions ne se concrétisent pas en gestes. Nous aimons aussi beaucoup pester contre l’Alberta et ses sables bitumineux. Oui, mais nous, nous avons l’hydroélectricité, les lacs et les rivières qu’il faut pour se permettre d’être condescendant. Si nous n’avions pas cette richesse hydrique, pensez-vous qu’on serait mieux que l’Alberta? Une chose est certaine, malgré nos barrages hydroélectriques et nos éoliennes de plus en plus nombreuses, nos émissions de GES augmentent.

Infractions à la loi des forêts

Les Forêts

LA VIE RURALE – QUÉBEC – 01 Février 2010

Le ministère des Ressources naturelles et de la faune vient de publier une liste de contrevenants sur la loi des forêts.

Ouverture de l’usine de biométhanisation de Saint-Hyacinthe

Montérégie

LA VIE RURALE – SAINT-HYACINTHE – 26 Janvier 2010

L’ouverture de l’usine de biométhanisation de Saint-Hyacinthe a été annoncée aujourd’hui. C’est une première, tant pour la Montérégie que pour l’ensemble de la province de Québec.

Gatineau compostera ses résidus en Ontario

Outaouais

LA VIE RURALE – GATINEAU – 20 Janvier 2010

C’est à Mosse Creek, dans l’Est de l’Ontario, que seront compostés les résidus de la Ville de Gatineau. La firme Laflèche de Moose Creek a remporté ce contrat de 6 millions de dollars sur quatre ans. C’est plus élevé comme soumission qu’une entreprise québécoise de Lachute, mais cette dernière n’étant pas conforme, on risquait de se retrouvé avec un compost inutilisable comme s’est arrivé à quelques reprises au Québec ces dernières années.

Mythes et réalités sur l’eau au Québec

Capitale-Nationale

LA VIE RURALE – QUÉBEC – 20 Janvier 2010

L’Institut de recherche en politiques publiques (IRPP) organisait un déjeuner-causerie au Château Frontenac à Québec, dans la Capitale-Nationale, le 19 janvier. Le thème était le suivant : Politiques québécoises de l’eau : ambitions et réalité. Le présentateur, Mel Cappe, président de l’IRPP et, entre autre fonctions d’une longue feuille de route, ancien sous-ministre de l’environnement du Canada, présentait trois panélistes experts en politiques sur l’eau au Québec. Il y avait Alexandre Brun, géographe chargé de projet au CNRS de Montpellier et chercheur invité à l’Université Laval, Frédéric Lasserre, professeur de géographie à l’Université Laval et René Drolet, directeur des politiques et de la recherche à la Table ronde nationale sur l’environnement et l’Économie (TRNEE).

Les citoyens de Sept-Îles disent non, à 91%, à l’uranium

Côte-Nord

LA VIE RURALE – SEPT-ÎLES – 05 Janvier 2010

La Ville de Sept-Îles, sur la Côte-Nord, a commandé à la firme Léger Marketing un sondage pour savoir si ses citoyens étaient en faveur ou en défaveur avec l’exploitation d’une mine d’uranium au lac Kachiwiss. 91% des citoyens, selon le sondage, s’opposeraient au projet uranifère.

Le silence et l’uranium au Québec

Opinion du citadin

LA VIE RURALE – SEPT-ÎLES – 09 Décembre 2009

Le projet d’exploitation d’une mine d’uranium au Lac Kachiwiss près de Sept-Îles suscite la grogne dans la région. C’est un débat important qu’on soit pour ou contre car on n’exploite pas une mine d’uranium comme on exploiterait une mine de fer. On n’exploite pas du matériel radio actif comme un minerai neutre. Il faut don une prise de position gouvernementale tant au niveau provincial que municipal, une prise de position concertée. Sinon, tout ce qu’on entend, c’est le bruit ambiant de ceux qui crient le plus fort. Deux groupes ont crié fort jusqu’à présent, un qui l’a bien fait et l’autre plutôt mal.

Québec oubliera-t-il un joyau dans son plus grand parc national?

Le Plan Nord mis à l’épreuve

LA VIE RURALE – MONTRÉAL – 07 Décembre 2009, Lettre ouverte

Avez-vous déjà entendu parler du projet de parc national Tursujuq? Situé au Nunavik, à l’est de la baie d’Hudson, il s’agira du plus grand parc national du Québec lorsque le gouvernement de Jean Charest en fera l’annonce officielle prochainement. C’est à ce moment seulement que tous prendront connaissance du tracé final des limites de ce parc et du même coup, du sort réservé à la majestueuse rivière Nastapoka qui le longe au nord.

Michael Ignatieff plus vert que vert

Opinion du citadin

LA VIE RURALE – QUÉBEC – 30 Novembre 2009

Le chef du Parti libéral du Canada, Michael Ignatieff, est passé à l’Université Laval le 26 novembre dernier invité par l’Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société (IDS). Pour l’occasion, il prononça un discours sur la position de son parti en matière changements climatiques et d’environnement. Ce fut une conférence de trente minutes des plus décevantes pour moi.