La Vie rurale / Articles / Abitibi-Témiscamingue

Abitibi-Témiscamingue

La Vie rurale est un journal en ligne rural indépendant dédié à des informations et des nouvelles économiques, rurales, sociales et communautaires sur la région de l'Abitibi-Témiscamingue.

  • Vous désirez soumettre un communiqué ou un texte d'opinion?
  • Vous voulez devenir collaborateur régulier ou occasionnel?
  • Vous avez des idées à partager?

Écrivez nous!

Le Centre Bernard-Hamel de Rouyn-Noranda reçoit un soutien financier de 178 000 $ de Québec

LA VIE RURALE – 06 Septembre 2005

Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP), Thomas Mulcair, et le député de Rouyn-Noranda- Témiscamingue, Daniel Bernard, ont annoncé un investissement de plus de 178 000 $ au Centre Bernard-Hamel, dans le contexte du Programme d'aide aux entreprises d'économie sociale oeuvrant dans le cadre des plans de gestion des matières résiduelles, par l'entremise de la société d'Etat RECYC-QUÉBEC.

La Ville de Rouyn-Noranda reçoit 144 790 $ pour la décontamination d'un terrain

LA VIE RURALE – 01 Septembre 2005

Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Thomas Mulcair, et le député de Rouyn-Noranda Témiscamingue, Daniel Bernard, ont annoncé une aide financière de 144 790 $ pour la réalisation d'un projet de réhabilitation dans le cadre du programme Revi-Sols.

Revenir... pour défricher mon lot de possibles

LA VIE RURALE – 25 Avril 2005

Paul-Antoine Martel est né à La Tuque, en Mauricie, en 1977. Sa famille déménage à Val-d'Or en 1986. En 1995, il quitte la région pour poursuivre ses études collégiales et universitaires à Montréal. Il travaille pour TVA Publications pendant six ans avant de revenir en région, à Val-d'Or, à titre d'agent d'animation et de développement pour le Conseil territorial jeunesse d'Abitibi-Est. Il est, depuis mai dernier, animateur à la vie rurale et communautaire à la ville de Val-d'Or.

Haute vitesse: Les ruraux s'organisent

LA VIE RURALE – 25 Avril 2005

S'il n'en tient qu'à Victor Verrier et Martin Catudal, les clochers de nos églises seront bientôt tous équipés d'antennes, paraboliques, directionnelles ou omnidirectionnelles. Passionnés d'informatique, ces deux amossois se sont investis de la mission d'offrir Internet haute vitesse sans fil aux milliers de ruraux qui s'accommodent présentement plutôt mal d'un service d'une lenteur affligeante, et qui risquent d'être les laissés pour compte du projet de réseau à large bande.