La Vie rurale / Articles / Emploi / Le marché de l'emploi gaspésien bientôt en situation de rareté selon une enquête d'Emploi-Québec

Le marché de l'emploi gaspésien bientôt en situation de rareté selon une enquête d'Emploi-Québec

1 936 postes à pourvoir dans la prochaine année

Phare

Bientôt la lumière pour les
chercheurs d'emploi de la
Gaspésie?
Photo: Raymond Lévesque,
© Le Québec en images,
CCDMD.

Emploi-Québec a dévoilé le 3 octobre les résultats d'une enquête sur les besoins de main-d’oeuvre dans la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. L'enquête démontre, selon Marc Groleau, directeur régional de l'organisme, que le marché du travail de la région est en train de vivre l’une des plus importantes transformations de son histoire en passant d’une situation de rareté d’emplois à une situation de rareté de main-d’œuvre pour combler les postes offerts. De quoi réjouir et redonner de l'espoir aux Gaspésiens sans emploi.

« Dans ce contexte, il nous paraissait essentiel de connaître le plus adéquatement possible les besoins exprimés par les employeurs afin de mettre tout en oeuvre avec nos partenaires pour y répondre. Nous serons également mieux outillés pour orienter les chercheurs d’emploi vers les besoins de main-d’œuvre », a précisé M. Groleau. Ce dernier a souligné qu’une attention particulière devra être portée aux difficultés de recrutement, de même qu’aux causes et conséquences exprimées par les employeurs puisque cela peut avoir un impact considérable sur la croissance économique de la région.

Jolicoeur & associés, la firme mandatée pour effectuer l'enquête, a posé des questions aux employeurs de 5 employés et plus pour connaître leurs besoins de main-d’oeuvre, leurs difficultés de recrutement, leurs prévisions de mise à pied, leurs intentions de formation et leur mode de gestion des ressources humaines. Un peu plus de 70 % des entreprises ont collaboré à l’enquête.

L'économiste régional pour Emploi-Québec, François Bédard, a dressé quelques faits saillants de l'étude qui parlent tout seuls :

  • 43 % de la main-d’œuvre a plus de 45 ans;
  • Plus de 37 % des entreprises de la région prévoient être en croissance en 2007, alors que 10 % prévoient une rationalisation ou des désinvestissements;
  • 36,2 % des entreprises ont éprouvé des difficultés de recrutement en 2006. Les proportions les plus élevées sont rencontrées dans le secteur de l’hébergement et la restauration ainsi que pour les services professionnels, techniques et de gestion;
  • Les compétences techniques et les compétences interpersonnelles étaient les plus recherchées par les employeurs;
  • La cause des difficultés de recrutement mentionnée par les entreprises est le manque de candidats qualifiés pour 48,1 % de ceux-ci;
  • Si les difficultés de recrutement persistent, 33,3 % des entreprises estiment qu’elles devront embaucher du personnel moins qualifié, alors que 32,9 % estiment qu’elles devraient réorganiser le travail, 27,5 % devraient former les employés en place et près de 8 % estiment qu’elles devront fermer;
  • Les entreprises estiment qu’elles devront pouvoir à 1 936 postes dans la prochaine année;
  • Les responsables des ressources humaines consacrent en moyenne 30,8 % de leur tâche à cette fonction;
  • Parmi ces postes à combler, 25,8 % n’exigeront aucun diplôme, 28,7 % un diplôme d’études secondaires, 1,1 % un DEP, 11,8 % une technique et 12 % une formation universitaire;
  • Dans plus de la moitié des cas, aucune expérience ne sera exigée à l’embauche;
  • 282 mises à pied sont prévues dans la prochaine année.

Cette enquête permet d’extraire de l’information très précise. M. Bédard a cité en exemple les postes d’aides familiaux, aides de maintien à domicile: « Selon les résultats, 9 entreprises distinctes prévoient embaucher 79 aides familiaux ou aides de maintien à domicile en 2007. Pour 43 % des postes, un niveau secondaire III serait exigé, mais un diplôme d’études secondaires sera demandé dans 39 % des cas. On a également relevé que 57 % des postes n’exigeront aucune expérience alors que pour 18 %, plus d’une année d’expérience sera exigée », a-t-il ajouté.

Prévisions d’embauche

Pas d'emploi en Gaspésie? Voici quelques exemples de postes qui seront offerts au courant de l'année qui vient:

  • Serveurs d’aliments et de boissons: 188
  • Aides familiaux et aides de maintien à domicile: 79
  • Cuisiniers: 78
  • Serveurs et aides de cuisine: 77
  • Vendeurs et commis-vendeurs: 63
  • Animateurs et responsables de programmes de sport et de loisir: 63
  • Opérateurs de machines de traitement des matières plastiques: 34
  • Ambulanciers: 31
  • Travailleurs des services communautaires et sociaux: 31

M. Groleau a précisé que son organisation s’assurera de mettre tout en oeuvre pour répondre aux besoins exprimés par les entreprises qu’il a tenu à remercier pour leur collaboration à cette enquête.

Il est possible de consulter le rapport régional, celui de chaque MRC et des 12 secteurs d’activité en visitant le site de Emploi-Québec dans la section Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Commentaires