La Vie rurale / Articles / Environnement / Création d’un réseau de détection des espèces aquatiques envahissantes du Saint-Laurent

Création d’un réseau de détection des espèces aquatiques envahissantes du Saint-Laurent

Bas-Saint-Laurent

Bateau sur le Saint-Laurent

Les bateaux, porte d'entrée
de bien des expèces
aquatiques envahissantes
dans le Saint-Laurent.
Photo: Michel Plante,
© Le Québec en images,
CCDMD.

C’est dans le cadre de la Stratégie québécoise sur la biodiversité du gouvernement du Québec que le ministère des Ressources naturelles et de la Faune met sur pied un réseau de détection des espèces aquatiques exotiques envahissantes. Bonne nouvelle, une quarantaine de pêcheurs d’anguilles et d’esturgeons, membres de l’Association des pêcheurs d’anguilles, ont accepté d’en faire partie.

Les pêcheurs sont des partenaires privilégiés qui auront la tâche de détecter dans le fleuve St-Laurent entre Portneuf et Saint-Luce, toute nouvelle espèce de poisson et/ou crustacé non indigène.

Pourquoi faire cela? C’est très simple : l’introduction accidentelle ou intentionnelle d’espèces exotiques peut causer grand tort à la faune aquatique du St-Laurent. Par exemple, une telle introduction peut modifier la biodiversité, constituer une menace pour l’environnement, l’économie et même la santé humaine. Voilà pourquoi il faut identifier rapidement une introduction et lutter contre sa propagation.

Ce genre d’initiative n’existe pas ailleurs au Québec. Il faut dire que tant qu’à commencer, c’est dans le St-Laurent qu’il faut le faire. C’est le cours d’eau le plus susceptible de souffrir de telles introductions d’espèces exotiques via la marine marchande.

La bonne nouvelle, c’est que ce réseau, au dire du ministère des Ressources naturelles et de la Faune, fait consensus auprès des organismes non gouvernementaux, des milieux scientifiques etc.

En plus de l’association des pêcheurs d’anguilles, d’autres partenaires se joignent au projet afin d’apporter eux aussi leur expertise ou de contribuer financièrement à ce réseau dont les coûts d’opération pour la première année sont évalués à 280 000$.

Intéressé à consulter le Guide d’identification pour le Réseau de détection des espèces aquatiques envahissantes du Saint-Laurent? Allez consulter le site pdf :

www.mrnf.gouv.qc.ca/publications/faune/guide-especes-aquatiques.pdf

Vous pourrez peut-être, grâce à cet outil, identifier vous-même une introduction de poisson ou crustacé exotique et le signaler aux autorités compétentes.

Commentaires