La Vie rurale / Articles / Agroalimentaire / Ghoyetti Lanaudière obtient le support du CLD pour la commercialisation de ses pommes de terre pasteurisées

Ghoyetti Lanaudière obtient le support du CLD pour la commercialisation de ses pommes de terre pasteurisées

Aide financière de 100 000 dollars

André Goyet et Jeannot Lemay

André Goyet et Jeannot Lemay.
Photo: CLD de la MRC de
L'Assomption.

Le Centre local de développement (CLD) de la MRC de L'Assomption a accordé un prêt de 100 000 dollars à Ghoyetti Lanaudière, une entreprise située dans le parc industriel de Le Gardeur à Repentigny proposant à ses clients des pommes de terre pasteurisées. Le projet d'expansion de l'entreprise est évalué à 6 millions de dollars et permettra la création de 17 emplois en 2007 et de sept nouveaux d’ici deux ans.

Ghoyetti propose à sa clientèle une formule originale de pommes de terre. Déjà précuites à 90 %, les pommes de terre sont pasteurisées et scellées sous vide. Elles cuisent plus rapidement et ne perdent rien de leur saveur ni de leur valeur nutritive. Sans agents de conservation, elles se conservent jusqu’à 45 jours entre 0 °C et 6 °C sans perte de fraîcheur.

Déjà offert dans les marchés Sobeys-IGA, l’actionnaire principal, André Goyet, souhaite étendre son marché. Les marchés ciblés se divisent en deux segments : le marché du détail et le secteur de l'hôtellerie, de la restauration et de l'institution au Canada et aux États-Unis. « Depuis le milieu des années 90, les produits de 5e gamme (cuits et transformés) sont de plus en plus connus en Amérique du Nord, mais il reste tout de même beaucoup de travail d’éducation et de promotion à faire auprès de la clientèle », soutient l'entrepreneur. Les pommes de terre de Ghoyetti font face à la concurrence des pommes de terre traditionnelles, congelées et en conserve.

Le CLD a accueilli favorablement la demande de Ghoyetti Lanaudière. « Il s’agit d’une entreprise fort prometteuse pour notre MRC. Ghoyetti utilise un procédé unique en Amérique. Elle a été identifiée comme étant l’un des créneaux d’excellence par le comité ACCORD de Lanaudière », a expliqué le président de l'organisme, Jeannot Lemay. Son lien avec la Coopérative des producteurs de pommes de terre de Lanaudière, actionnaire à 41 %, permet de mettre en évidence les produits lanaudois sur le marché national.

Le prêt accordé à l'entreprise provient du Fonds d’investissement local de L’Assomption (FILL). Ce fonds est disponible pour venir en aide aux entreprises de la MRC ayant des projets de démarrage, d’expansion ou de redressement, qui ont un impact sur la création ou le maintien d’emplois. La structure du FILL est conçue afin de s’adapter aux besoins des entrepreneurs de la région. Il est complémentaire à d’autres sources de financement et sert principalement de fonds de roulement.

Commentaires