La Vie rurale / Articles / Chaudière-Appalaches / Concilier politique municipale, travail et vie personnelle : pas une mince affaire

Concilier politique municipale, travail et vie personnelle : pas une mince affaire

Chaudière-Appalaches

Hôtel de ville de Saint-Séverin

Source image : http://www.st-severin.qc.ca

Le maire de Saint-Séverin en Beauce, dans la région de Chaudière-Appalaches, vient de démissionner un an après avoir été élu. Charles Gagnon quitte la mairie de cette municipalité de 300 âmes car il ne parvient pas à concilier travail et famille. Il faut dire que l’homme de 45 ans travaille à temps plein à Beauceville.

Ce n’est pas tout de diriger la municipalité, un maire doit être présent aussi aux diverses tables régionales. Charles Gagnon explique qu’il subit une perte salariale à chaque fois qu’il s’absente de son travail pour pouvoir aller à ces rencontres. Il précise toutefois qu’une compensation n’aurait en rien changé sa décision : « Je n'arrive simplement pas. Ça m'éloigne trop de mes enfants. C'est problématique »

Pour Bernard Généreux, président de la Fédération québécoise des municipalités, ce qui arrive aujourd’hui à Saint-Séverin n’est pas unique. Les conditions de travail doivent être améliorées et la rémunération augmentée. C’est ainsi que la relève pourra être assurée, a-t-il dit à Radio-Canada qui l’interrogeait au sujet du départ e Charles Gagnon de la mairie de Saint-Séverin.

N.B. C’est à Saint-Séverin qu’on trouve un petit festival de cinéma fort sympathique : http://www.festivalcineseverin.org/

Commentaires