La Vie rurale / Articles / Environnement / Soirée d'information sur l'aménagement hydroélectrique des chutes à Thompson sur la rivière Franquelin

Soirée d'information sur l'aménagement hydroélectrique des chutes à Thompson sur la rivière Franquelin

Côte-Nord

Le BAPE (Bureau d'audiences publiques sur l'environnement) tiendra une séance d'information le 2 avril au Centre des loisirs de Franquelin sur le Projet d'aménagement hydroélectrique des chutes à Thompson sur la rivière Franquelin par la Société d'énergie rivière Franquelin. Une représentante du BAPE animera la séance à laquelle participera le promoteur.

Toute la documentation sur le projet est disponible sur le site Internet du BAPE. Elle peut également être consultée aux endroits suivants jusqu'au 25 avril:

  • Municipalité de Franquelin, 27, rue des Érables (caserne) ;
  • Bibliothèque municipale Alice-Lane, 6, avenue Radisson, Baie-Comeau.

Description du projet

La Société d'énergie rivière Franquelin regroupe en partenariat la municipalité (51 %) et le Groupe Axor (49 %). Elle propose de mettre en valeur le potentiel hydroélectrique des chutes à Thompson de la rivière Franquelin située sur la Côte-Nord dans la MRC Manicouagan.

Un déversoir d'une largeur de 83 mètres et d'une hauteur maximale de 8 mètres serait aménagé à la tête des chutes. Cet ouvrage permettrait de rehausser le niveau d'eau de 3 mètres et ennoierait une superficie de 967 050 mètres carrés. Une centrale de 8,8 MW serait érigée sur la rive droite de la rivière, 1,5 km en aval. La centrale serait exploitée au fil de l'eau et aurait une production annuelle moyenne de 33 206 MWh.

La Société propose également des aménagements contribuant à mettre en valeur le site sur le plan récréotouristique: sentiers destinés aux piétons et aux cyclistes de montagne, belvédères, passerelle au-dessus du déversoir et aires récréatives.

Elle prévoit commencer les travaux en janvier 2009 et mettre la centrale en service en mai 2010. Le coût total du projet est estimé à 25 millions de dollars. Une ligne de 13.8 kV et un poste de transformation devraient être construits.

Répercussions et mesures d'atténuation

L'étude d'impact mentionne différentes répercussions, dont les plus importantes sont associées au déboisement, à l'inondation de superficie terrestre, à la régulation des débits par la gestion hydraulique de la centrale et à l'empiètement dû à la présence des installations.

Selon l'étude d'impact, une superficie de 46 507 mètres carrés devrait être déboisée pour aménager les chemins d'accès et construire les ouvrages. Le promoteur propose de récupérer le bois de valeur marchande et de végétaliser une partie de cette superficie.

Le couvert végétal inondé représenterait une superficie de 967 050 mètres carrés, dont 408 018 mètres carrés de milieux humides, et le rehaussement du bief amont créerait un milieu aquatique à circulation lente d'une superficie de 1 282 167 mètres carrés.

La modification de conditions d'écoulement entraînerait la perte de trois des quatre frayères utilisées par l'omble de fontaine, une diminution de l'accessibilité du saumon atlantique à une portion de la rivière, ainsi qu'une perte d'habitat de fraie et de repos pour cette même espèce. Le promoteur propose de compenser la perte de l'habitat de fraie. Le débit résiduel et l'aménagement de seuils dans le bief à débit réduit permettraient le maintien des superficies mouillées favorables à l'anguille d'Amérique.

L'étude d'impact fait mention de la création de 40 emplois directs et de 20 emplois indirects durant la construction et de deux emplois locaux permanents durant l'exploitation de la centrale. Un droit d'entrée de 200 000 $ serait versé à la municipalité de Franquelin. Celle-ci toucherait également un revenu annuel moyen de 115 000 à 178 000 $ selon la production énergétique.

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec Danielle Hawey au (418) 643-7447 poste 533, au 1 800 463-4732, ou par courriel à franquelin@bape.gouv.qc.ca.

Commentaires