La Vie rurale / Articles / Gaspésie- Îles-de-la-Madeleine / Les technologies de l'information pour le développement de la Baie des chaleurs

Les technologies de l'information pour le développement de la Baie des chaleurs

Le Centre francophone d'informatisation des organisations (CEFRIO) a donné le 6 octobre le coup d'envoi à son projet D'Avignon-Bonaventure - Des MRC innovantes : l'utilisation des TI et d'Internet en appui au développement rural. Ce projet vise à favoriser le développement de nouveaux services et produits, à permettre le transfert d'expertises ainsi qu'à identifier de nouveaux savoir-faire en matière d'utilisation des technologies de l'information (TI). Pour réaliser cette démarche d'innovation, le CEFRIO s'est vu octroyer une subvention de 225 000 $ par le ministère des Affaires municipales et des Régions.

Ce lancement s'est déroulé à l'occasion d'un colloque qui a réuni à Bonaventure plus d'une centaine d'intervenants de la Baie-des-Chaleurs susceptibles de prendre part aux divers projets qui découleront de cette initiative. En outre, l'événement a permis de présenter les objectifs de la démarche, les résultats attendus ainsi que d'échanger sur les besoins de la région en matière d'appropriation des TI.

« Dans un contexte de mondialisation et d'émergence de la société du savoir, les technologies de l'information constituent une opportunité de développement majeur pour la Baie-des-Chaleurs, a déclaré Monique Charbonneau, présidente-directrice générale du CEFRIO. Déjà nous percevons tout le dynamisme régional autour de la question, ce qui n'est pas étranger à notre décision de démarrer ce projet d'innovation en région. La Baie-des-Chaleurs s'avère un terrain d'expérimentation extrêmement riche pour une organisation qui, telle la nôtre, réalise non seulement de grandes enquêtes sur l'utilisation d'Internet mais effectue aussi des projets de recherche-expérimentation visant à explorer en quoi les TI peuvent servir de levier de transformation et d'innovation. »

Des conditions gagnantes

À ce jour, de plus en plus de résidants de la Baie-des-Chaleurs disposent d'une connexion haute vitesse. Par ailleurs, le Réseau collectif de fibre optique unit déjà les institutions et les organismes de développement, ce qui relie la région au reste du monde. « Maintenant que ces outils sont accessibles, les organisations impliquées dans la démarche souhaitent répondre à un besoin essentiel : développer des approches novatrices pouvant contribuer à l'essor de la région en tirant profit des multiples possibilités offertes par les TI », a expliqué Antoine Audet, chargé du projet et coordonnateur du bureau de la Baie-des-Chaleurs pour le CEFRIO.

Bénéficiant du soutien financier du MAMR, le CEFRIO s'est adjoint pour relever ce défi la collaboration des CLD d'Avignon et de Bonaventure avec l'appui des partenaires locaux: les MRC d'Avignon et de Bonaventure, la SADC Baie-des-Chaleurs et la Conférence régionale des élu(e)s Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Des partenaires privés s'impliqueront également dans le projet dont TELUS et la Fédération des caisses Desjardins du Québec. Enfin, le Centre s'est aussi associé à l'organisme Collectivité ingénieuse de la péninsule acadienne (CIPA) qui oeuvre au développement des TI dans la péninsule acadienne depuis plusieurs années et qui a acquis une expertise importante dans le domaine.

Pour le CEFRIO, le lancement de cette initiative représente le début d'une présence soutenue en région. Depuis juin dernier, le Centre a d'ailleurs ouvert un bureau régional dans les locaux du CLD d'Avignon situé à Saint-Omer. Rappelons que le CEFRIO était déjà actif en région par le biais de son projet d'expérimentation École éloignée en réseau qui vise à maintenir les petites écoles de village ouvertes par la mise en réseau de classes. Deux commissions scolaires de la Gaspésie participent notamment à ce projet qui implique une soixantaine d'écoles rurales réparties sur l'ensemble du territoire québécois.

Voir aussi: Colloque Les MRC Innovantes, résumé de la journée"

Commentaires