La Vie rurale / Opinions / Dorénavant, consommez des épinards québécois

Dorénavant, consommez des épinards québécois

agriculture

L'épidémie de E.Coli se poursuit aux États-Unis. Les épinards frais de Californie sont vraisemblablement à la source du problème. L'épandage de boues industrielles et/ou urbaines pourrait en être la cause, autrement dit on engraisse les champs avec ce qui sort de l'égout de la ville. Si cette matière n'est pas bien traitée, il reste de contaminants. Vous saviez que chez nos voisins le fumier humain était épandu sur les champs? Non? Et bien sachez qu'au Québec on a commencé ça même si ça n'a pas la même ampleur. L'arrosage avec de l'eau contaminée aussi est pointé du doigt. Personne n'a de réponse encore sur ce qui a provoqué l'épidémie.

Le problème chez nos voisins est qu'on veut produire de la bouffe pour toujours moins cher, plus vite et en toujours plus grande quantité. À trop tirer l'élastique, il risque de claquer, c'est encore une fois ce qui est arrivé avec cette épidémie au E.Coli. Dorénavant, achetez donc vos épinards au Québec, ils ont moins de chance d'être engraissé avec des excréments humains ou industriels.

Ceci dit attention, je n'ai aucune idée de quelle manière les champs, où ont poussé les épinards, ont été fertilisés. Le fumier animal peut aussi provoquer ce genre de contamination, mais disons que c'est moins fréquent. Si on épand des boues urbaines qui n'ont pas subies un traitement adéquat de décontamination sur un champ, il risque fort d'y avoir des problèmes au niveau de la santé humaine lors de l'épandage, de l'arrosage ou de la récolte.

À trop vouloir produire gros, vite et le moins cher possible, notre alimentation devient une alimentation dangereuse pour notre santé. Il serait donc préférable de consommer local et d'être capable d'effectuer une tracabilité efficace en cas de problème. Les autorités américaines ne sont même pas capables de détecter la source de la contamination. Effet pervers de l'agriculture industrielle.

Les producteurs d'épinards américains sont conscients que ça leur prend désormais un plan de sécurité pour regagner la confiance des autorités, des consommateurs et des importateurs tels le Canada. Le Mercury News de San José en Californie rapporte que sans ce protocole de sécurité le US Food and Drug Administration ne lèvera pas son interdiction de consommer des épinards frais. Ce protocole devrait être prêt dans une semaine et dès son application la contamination au E.Coli ne serait plus possible. Tout ça me semble un peu brouillon. Quant au Canada, il devrait faire un embargo pour une durée indéterminée sur ces produits.

« Nous avons des gens qui espèrent pouvoir résoudre le problème et ainsi sauver ce qui reste de la saison» a déclaré Tom Nassif président de la Western Growers durant une conférence de presse. La réponse de l'industrie est de construire ses efforts pour protéger les produits de toute contamination. Vraisemblablement, ce n'est pas suffisant. Depuis un mois, la contamination se poursuit. 157 américains ont été contaminés au E.Coli après avoir mangé des épinards frais. On déplore au moins un décès.

Monsieur Nassif affirme qu'il est trop tôt pour expliquer les causes de cette épidémie nationale mais que son origine serait le centre de la Californie. Des analyses d'eau et de sol ont cours actuellement. De plus, les standards de production et de cueillette seront revus, conclut-il.

Les producteurs américains d'épinard perdent de 50 à 100 millions de recette par jour. Sans compter que d'autres produits tels les salades et légumes californiens voient leurs ventes s'effondrer. La crise de confiance est grande. Pour tous les producteurs québécois qui seraient tentés par les expériences américaines de fertilisations et de productions de plus en plus rapides (OGM, épandage de boues urbaines, fertilisants chimiques), gardez en tête le triste épisode qui se déroule actuellement chez nos voisins. Faites pression sur votre gouvernement fédéral pour qu'il fasse un embargo sur les épinards américains. Il y a bien un embargo sur la pomme de terre québécoise à cause du nématode doré qui n'est d'aucun danger sur la santé humaine, pourquoi n'y en aurait-il pas un sur les épinards contaminés de nos voisins?

Quant à chacun de nous, nous pouvons faire la différence en achetant des produits 100% québécois à l'année. C'est plus écolo, c'est moins de transport et c'est moins dangereux pour votre santé. De plus, c'est souvent moins cher.

Commentaires