La Vie rurale / Articles / Mauricie / La pêche à la perchaude au lac Saint-Pierre débutera le 12 mai.

La pêche à la perchaude au lac Saint-Pierre débutera le 12 mai.

Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune a annoncé que la pêche à la perchaude sera autorisée tous les jours cet été, à compter du 12 mai et jusqu'au 8 septembre 2006, dans l'aire faunique communautaire du lac Saint-Pierre, avec de nouvelles modalités favorisant la pêche sportive.

Durant cette période, la limite de prises quotidiennes et de possession sera de dix perchaudes, soit cinq perchaudes de plus que l'été dernier. Seules les perchaudes mesurant 19 cm (7,5 pouces) et plus pourront être conservées. Les perchaudes de taille inférieure devront obligatoirement être remises à l'eau.

 

lac_st_pierre

Sur le lac Saint-Pierre, Mario Marchand, © Le Québec en images, CCDMD

À des fins de repère, le territoire de l'aire faunique communautaire du lac Saint-Pierre est compris entre la route 138, la route 132, le pont Laviolette à Trois-Rivières et la ligne de transport d'énergie électrique d'Hydro-Québec à Tracy. Il comprend une portion des rivières Nicolet, Saint-François, Yamaska et Richelieu sur la rive sud, et les rivières Maskinongé et du Loup sur la rive Nord. Une carte délimitant l'aire faunique est publiée sur le site Internet du Ministère

Cette décision portant sur la date d'ouverture de la pêche à la perchaude, de même que sur la limite de taille et de prises, résulte d'une analyse approfondie de toutes les données disponibles, de la prise en compte de l'avis du comité scientifique aviseur sur la gestion des stocks de perchaude au lac Saint-Pierre, ainsi que des recommandations formulées par la Corporation de gestion et de développement de la pêche sportive au lac Saint-Pierre.

Rappelons que malgré que le lac Saint-Pierre constitue déjà une aire faunique communautaire, aucun droit d'accès pour la pêche sportive n'y est requis en 2006. La mise en place et la tarification des droits d'accès, prévues pour 2007, seront annoncées ultérieurement par la Corporation.

Commentaires