La Vie rurale / Opinions / Élections fédérales 2011 / Le mal de Bloc

Le mal de Bloc

Politique

Pierre Paquette

Pierre Paquette

Source image : http://www.pierrepaquette.qc.ca/

La dernière élection fédérale fut une horreur pour le Bloc québécois. Gilles Duceppe en était le chef depuis déjà 14 ans. Pas mal pour une formation qui venait de fêter ses 20 ans. Pourtant le 2 mai, les Québécois ont délaissé la formation politique poussant Gilles Duceppe à démissionner. Démission d’autant plus prévisible que Gilles Duceppe n’avait même pas été réélu dans sa circonscription. Une première en vingt ans.

Tous les députés bloquistes ont perdu leur poste à Ottawa sauf quatre. En 2008, 49 bloquistes siégeaient à Ottawa. Tout un mal de Bloc pour ce parti souverainiste.

Que va-t-il arriver maintenant? Le Bloc québécois ne peut complètement disparaître à court terme. Il y a quand même eu quatre députés élus et dans plusieurs circonscriptions il est arrivé bon deuxième derrière la vague orange dont on ne sait si elle sera éphémère ou durable. Un premier candidat à la succession de Gilles Duceppe semble se profiler à l’horizon.

Il s’agirait de Pierre Paquette, 55 ans. Ce dernier était leader parlementaire avant les élections il n’est même plus simple député ayant perdu sa circonscription dans la vague orange. Plusieurs le considèrent tout de même comme le bras droit de Gilles Duceppe. Aucune confirmation officielle toutefois concernant cette candidature. Le Journal de Québec écrit cependant dans son édition d’aujourd’hui que Monsieur Paquette n’a pas nié la nouvelle. Monsieur Paquette a affirmé au quotidien en question que les Québécois reviendront au Bloc aux prochaines élections. «Peut-être que nous n’avons pas suffisamment insisté sur les raisons pour lesquelles le Bloc était à Ottawa pour toutes ces années. Je pense qu’au fil des mois et des ans, les Québécois vont s’apercevoir qu’ils ont besoin de cette voix-là à Ottawa.»

D’ici là, il faut réorganiser le parti et les équipes sur le terrain. Ce ne sera pas une mince tâche pour le prochain chef du Bloc québécois peu importe qui il sera.

Commentaires