La Vie rurale / Opinions / Élections fédérales 2011 / Alliance FTQ-Bloc québécois critiquée par un candidat conservateur

Alliance FTQ-Bloc québécois critiquée par un candidat conservateur

Élections fédérales

Daniel Petit, candidat conservateur et député sortant

Source image : http://www.conservative.ca

La lutte au Québec se fait surtout entre le Parti conservateur du Canada (PCC) et le Bloc québécois (BQ). Nous en avons eu une nouvelle preuve ce matin lorsque le député sortant dans Charlesbourg, le conservateur Daniel Petit, a critiqué l’alliance entre la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) et le BQ.

C’est que, lundi, la grande organisation syndicale a décidé d’appuyer officiellement le BQ comme elle la fait à presque chacune des élections depuis vingt ans.

Michel Arsenault, président de la centrale syndicale, était assis à la même table que Gilles Duceppe pour annoncer cette alliance, rapporte Le Soleil. C’est le même Michel Arsenault qui a passé une semaine sur le yacht de Tony Accurso. Depuis deux ans, de nombreux reportages télévisés, notamment à Enjeux à Radio-Canada, laissent supposer des liens possibles entre le milieu de la construction et le crime organisé.

Daniel Petit a affirmé au Soleil : «Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier, mais la façon dont je le vois, c'est délicat». Rappelons qu’en novembre 2010, l’entrepreneur Paul Sauvé a affirmé devant un comité parlementaire à Ottawa qu’il était persuadé que la FTQ et les Hells Angels avaient des liens entre eux.

Aucune commission sur la construction n’a semblé nécessaire à Jean Charest même si elle est exigée avec vigueur par le Parti Québécois. Comment ces derniers perçoivent-ils l’association entre la FTQ et le BQ?

En attendant, c’est le PCC qui critique cette alliance afin de discréditer son adversaire.

Commentaires