La Vie rurale / Articles / Saguenay-Lac St-Jean / Site d’entreposage de résidus de bauxite aménagé à Jonquière

Site d’entreposage de résidus de bauxite aménagé à Jonquière

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Site d’entreposage de résidus de bauxite aménagé à Jonquière

Rio Tinto Alcan va investir 10 millions de dollars pour agrandir son site d’entreposage des résidus de bauxite à Jonquière au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ces résidus proviennent de la production d’alumine à l’usine de Vaudreuil.

Le terrain actuel n’est plus assez grand et les travaux vont commencer à la fin du mois pour s’étendre sur trois ans. Pour ce faire, il va falloir déplacer la voie ferré et une ligne de transport d’électricité, rien de moins.

Lorsque les résidus sortent de l’usine de Vaudreuil, ils sont à l’état visqueux, semi-liquide. Au bout de trois ans ils sont solides et les résidus ressemblent à la terre rouge de la baie des Chaleurs en Gaspésie. Cette terre rouge se compose d’oxyde de fer, de magnésium et résidus non ferreux. Un état qui se comparerait à la terre à jardin. On ne parle pas d’en faire de la terre à jardin ceci dit… Ça y ressemble c’est tout.

Cet agrandissement va permettre des opérations d’entreposage jusqu’en 2020. Cela permet aussi un avenir mieux assuré pour l’usine de Vaudreuil. Étienne Jacques vice-président de Rio-Tinto Alcan rappelle à Radio-Canada que cette usine a failli fermer vers la fin des années 90. « Lorsqu'on présente des projets d'aluminerie, il faut que notre projet soit complet. Il faut s'assurer qu'on ait sécurisé les sources d'énergie, sécurisé le modèle. Par exemple, on a ici un nouveau modèle d'affaires qui a permis à Vaudreuil d'améliorer sa compétitivité et maintenant, on est capable de présenter un projet pour prolonger sa durée de vie.» a-t-il dit.

Commentaires