La Vie rurale / Articles / Montérégie / Démarrage de L'Empreinte verte: Prendre la relève en pratiquant une agriculture à dimension humaine

Démarrage de L'Empreinte verte: Prendre la relève en pratiquant une agriculture à dimension humaine

Alors que le modèle type de la relève agricole préconisé par l'Union des producteurs agricoles est le transfert d'énormes actifs terriens et financiers à la jeune génération, il existe des cas d'exception où la relève n'utilise pas ce modèle de plus en plus remis en question. Le démarrage de l’entreprise agricole L’Empreinte verte possédant une terre de 13 acres située sur le chemin Richford à Frelighsburg est un de ces cas. Catherine Bourdeau et Nicolas Fortier réaliseront leur rêve de revenir dans Brome-Missisquoi et de s’établir sur la terre familiale pour en assurer la relève tout en adoptant un mode d'agriculture à dimension humaine.

Leur entreprise offrira, dès 2008, 50 paniers de fruits et légumes biologiques qui seront distribués sur une base régulière dans le réseau de l’Agriculture Soutenue par la Communauté (ASC) développé par Équiterre.

Les légumes seront cultivés de façon intensive sur 2 acres. Deux autres acres seront consacrées à la culture de l’ail biologique. Les fleurs d’ail et l’ail en bulbes seront offerts en gros à la transformation et au détail. Au cours de la première année, 1 800 livres d’ail seront mises en terre et la deuxième année, 6 300 livres devraient être en production.

De gauche à droite: Hélène Le Blanc, conseillère en développement d’entreprises du CLD de Brome-Missisquoi, Catherine Bourdeau, Nicolas Fortier et Gilles Chabot, maire de Frelighsburg. Photo: CLD de Brome-Missisquoi.

Quatre mille plants de vigne seront bouturés pour être plantés sur un hectare afin de produire plus tard du vin de glace et du vin de table. Les premières années de production (troisième et quatrième année après la plantation), les raisins seront vendus à des vignobles déjà implantés et les jeunes agriculteurs garderont du moût pour développer leurs propres produits.

Pour réaliser le tout, un bâtiment et une serre seront érigés afin de faciliter la production, l’empaquetage, l’entreposage et la préparation des boutures de vigne.

Les promoteurs n’en sont pas à leur première expérience en agriculture. Ils ont travaillé plusieurs années en agriculture en occupant divers emplois pour la Cidrerie du Domaine Pinnacle, le vignoble de la Chapelle Ste-Agnès, les Jardins de la coopérative et La Clé des champs de St-Camille.

Pour faciliter son démarrage, l’Empreinte verte a reçu une aide financière du Fonds local d’investissement (FLI) de 10 001 dollars et une subvention du Fonds Jeunes Promoteurs (FJP) de 5 000 dollars. Ces deux sommes ont été octroyées par le Centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi. Ils ont eu droit aussi à une prime à l’établissement et du financement de La Financière agricole.

Commentaires