La Vie rurale / Articles / Communiqués / Période de chasse à l'orignal en Abitibi-Témiscamingue - Chassez l'orignal, non l'ours!

Période de chasse à l'orignal en Abitibi-Témiscamingue - Chassez l'orignal, non l'ours!

Chasse à l'orignal

À l'aube de la saison de la chasse à l'orignal, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) désire rappeler aux chasseurs quelques règles préventives pour éviter d'attirer les ours noirs près des campements. En effet, il faut se rappeler que les odeurs qui se dégagent des carcasses d'animaux abattus se répandent sur de grandes distances et risquent d'attirer les ours. Il est donc important de respecter les recommandations qui suivent afin d'éviter les rencontres fortuites avec ces bêtes dont la chasse est strictement interdite en cette période de l'année.

Règles préventives pour tenir les ours éloignés

Près des campements, il faut toujours garder la nourriture hors de la portée des ours et entreposer les ordures dans un endroit fermé afin de réduire la propagation des odeurs. Le MRNF conseille également de nettoyer les tables et les ustensiles ayant servi à la cuisson ou au découpage de la viande. Enfin, il faut se rappeler de ne pas laisser les vêtements tachés de sang à l'extérieur des camps de chasse ou des campements et de bien séparer les aires de préparation du gibier du lieu de repos des chasseurs.

Les chasseurs devant laisser en forêt un orignal abattu doivent déplacer la carcasse dans un endroit ouvert pour être en mesure de la voir de loin. Il est également recommandé de la suspendre entre deux arbres, hors de la portée des ours. Lorsque le chasseur retourne sur les lieux, faire du bruit tout en marchant est un moyen sûr de manifester sa présence et ainsi éloigner l'ours de la carcasse.

La chasse à l'ours est strictement interdite

Le MRNF tient à rappeler aux chasseurs qu'il est strictement interdit de chasser l'ours à cette période-ci de l'année. Contrevenir à ce règlement constitue une infraction passible d'une amende minimale de 1 825 $. De plus, omettre de rapporter un ours abattu à un agent de la Protection de la faune entraîne une amende minimale de 250 $. Le MRNF invite donc les chasseurs à suivre les consignes de sécurité et à demeurer vigilants pour éviter les rencontres indésirables avec les ours noirs.

On estime qu'il y aurait 10 000 ours noirs dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue, ce qui est près de deux fois moins que la population d'orignaux, estimée pour sa part à près de 22 000.


– 30 –

Renseignements:

Ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF)

Source:

Ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF)

Commentaires