La Vie rurale / Opinions / Le Québec a fait le tour du débat sur les accommodements raisonnables

Le Québec a fait le tour du débat sur les accommodements raisonnables

Opinion du citadin

Le Québec a fait le tour du débat sur les accommodements raisonnables depuis le drame psychotronique d’Hérouxville (http://www.la-vie-rurale.ca/contenu/10813 ) l’hiver dernier et le scandale de la cabane à sucre au printemps 2007 (http://www.la-vie-rurale.ca/contenu/11622 ). Le fond du baril sur la question était atteint. Pourtant, on en parle de plus en plus. Pour moi, c’est du radotage qui ne mène nulle part. Et voilà qu’en plus une commission sur la question s’est mise en branle. La commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables. Avez-vous entendu la variété de commentaires entendus lors cette commission qui fait le tour des régions? C’est n’importe quoi. Un endroit où tous les frustrés et geignards (et Dieu sait qu’il y en a au Québec) peuvent tenir un micro et faire leur show devant une foule médusée et un Gérard Bouchard qui est bien payé pour se faire gueuler dessus.

Au moins, monsieur Taylor est en convalescence et peut fermer la télé lorsqu’il est fatigué d’entendre d’illustres Québécois de toutes origines déclamer leur vérité. Car lors de ces exercices démocratiques que sont les commissions itinérantes, Québécois de souches et issus de l’immigration se rejoignent sur un point : ce sont toutes les grandes gueules en manque d’attention qui s’y retrouvent à 80 % au moins. Reste 20 % d’intervenants sérieux qui ont des choses intéressantes à dire. Soit, 20 % de bons commentaires et mémoires structurants. Ces 20 % finiront tablettés la plupart du temps. Certains politiciens éclairés s’en serviront, mais il y aura très peu de lecteurs et les ouvrages ne passeront pas à la postérité. Alors, pourquoi investir des sommes énormes dans l’exercice? Pour calmer le jeu, tout simplement. Gagner du temps pour ne rien décider. Le politicien québécois est le reflet des Québécois. Il n’aime pas décider, préfère se laisser porter par les événements et que les circonstances décident pour lui. Or, dans le débat sur les accommodements raisonnables, quelques décisions auraient mis un terme au débat :

  • Obliger tout citoyen à s’identifier pour voter. Cela veut dire se dévoiler ou ne pas voter.
  • Nous sommes une société où l’homme et la femme sont égaux. Toute personne qui n’est pas d’accord avec ce principe ne doit pas immigrer au Québec.
  • Le Québec est laïc. Tout signe religieux doit demeurer de l’ordre du privé. Exit crucifix, kirpan, voile, etc.

Trois principes à affirmer, qui rallient la majorité des Québécois de toutes religions, tout parti confondu. Mais c’est trop simple. On ne peut affirmer une telle chose ici au royaume de l’indécision. On garde le crucifix dans nos institutions, alors on se doit d’accepter le kirpan à l’école. C’est n’importe quoi. À ne rien vouloir décider, on se retrouve embourbé dans un débat stupide et inutile. Vous voulez connaître d’avance les recommandations de la commission Bouchard-Taylor? Lisez les trois énoncés ci-dessus, ça devrait se résumer à ça ou alors je n’ai rien compris à ce que nous sommes.

Pourquoi doit-on se vautrer chroniquement dans les mêmes débats? Le débat sur la souveraineté a duré trente ans. Là, il est mis de côté pour les accommodements raisonnables. Pour combien de temps? Pas trop j’espère. On a tout dit, je ne vois pas ce qu’on pourrait rajouter sinon que de dire assez c’est assez. Le Québec est ouvert à l’immigration, mais l’immigrant qui vient ici arrive dans une société qui tient à quelques valeurs fondamentales qui sont très simples à comprendre. (Revoir les trois énoncés ci-haut). Chacun devra toutefois respecter ces règles. Si on ne retrouve pas de kirpan ou de voile islamique à l’école, on ne doit pas y trouver de crucifix non plus. C’est ça être une société laïque. Le domaine public est celui où nous nous rejoignons tous et c’est pour cela qu’il doit devenir laïc. Faire des accommodements contre cela c’est retourner en arrière.

J’ai beaucoup de sympathie pour l’ADQ mais pas sur le point où il faut garder le crucifix dans nos institutions publiques. On est une société laïque où on ne l’est pas. Pour moi le modèle français doit s’appliquer ici. Dès lors, tout débat sur les accommodements raisonnables n’aura plus sa place. Le Québec est une société laïque, c’est à prendre ou à laisser. Vous verrez qu’avec une telle société, l’immigration sera plus forte que jamais car la majorité des gens qui vivent sur cette terre rêvent d’une telle société où la religion demeure du domaine privé. Une société libre du joug des prêtres, imams et rabbins. Le Québec a fait la tour du débat sur les accommodements raisonnables depuis la Révolution tranquille dans les années soixante. Je ne vois pas pourquoi on y reviendrait. Et vous?

Commentaires

oui il reste quelque chose à dire

1-Il est désolant de voir jusqu’à quel point la notion d’accommodements raisonnables n’est pas comprise. On ne peut pas être contre ce principe car une loi instituée mur à mur sans exception est bête. Exemple : Pour aller voter, il y a une loi qui dit qu’on doit être seul dans l’isoloir mais il y a des accommodements pour les illettrés les aveugles etc. Il est stupide de dire qu’on est contre toute forme d’accommodements raisonnables.

2-Les trois principes que vous mentionnez existent déjà. La laïcité dans le sens que le religieux ne décide pas du politique est déjà là mais on laisse les « stepettes » culturels s’exprimer.

3-Le problème est devenu pire qu’un simple débat « crucifix ou non au parlement ».
Il y a une partie de la population québécoise qui se comporte comme si l’invasion des barbares était à nos portes. C’est un peu la prémisse de fond. Les gens manque d’éducation par rapport à ce phénomène.

4-Les politiciens ne peuvent rien faire d’autre qu’éduquer car ce problème en est un de « vivre ensemble ».

j'oubliais

Voter à visage découvert c'est pas une loi obligatoire car plein de gens votent par courrier comme disait le directeur des élections.

Que dites-vous des présidentielles des états-unis qui ont voté deux fois par internet.???

L'avenir n'est pas dans le vote à visage découvert bien au contraire!

Et l'adq dans tout ça??

Vous semblez oublier que c'est l'ADQ qui a pousser Charest à faire cette commision.
Mario voulais que Charest mette ses culottes.

C'est entre autre l'ADQ qui est la cause ce ce débat qui, j'en conviens avec vous est un cirque ridicule.