La Vie rurale / Articles / Environnement / Steven Guilbeault quitte Greenpeace pour joindre Equiterre

Steven Guilbeault quitte Greenpeace pour joindre Equiterre

Environnement

Steven Guilbeault

Steven Guilbeault.
Source image.

L’écologiste Steven Guilbeault va se joindre à compter de la mi-septembre à l’équipe d’Equiterre (http://www.equiterre.org ) à titre de porte-parole. C’est un retour aux sources puisque Steven Guilbeault fut l’un des cofondateurs d’Équiterre il y a bientôt 15 ans en compagnie d’une demi-douzaine d’autres jeunes Québécois comme Laure Waridel et Sidney Ribaux. Steven Guilbeault va intervenir principalement dans les dossiers de l’énergie, des transports et des changements climatiques. Depuis dix ans il était directeur de Greenpeace Québec et vient de partir sur un coup d’éclat avec la parution d’un rapport sur la forêt québécoise intitulé Destruction en chaîne. Lire http://www.la-vie-rurale.ca/contenu/14373 Greenpeace perd donc sa figure la plus emblématique au Québec et c’est Equiterre qui rafle la mise.

"Nous avons créé Equiterre dans le but de promouvoir des solutions concrètes aux problématiques environnementales et sociales, et je suis très heureux d'y revenir afin de pouvoir y investir l'expérience et l'expertise que j'ai acquises depuis", a déclaré Steven Guilbeault. "J'ai le goût de travailler de concert avec les citoyens, les entreprises et les gouvernements afin de mettre en oeuvre ces solutions", a-t-il précisé.

Serait-ce que c’était devenu plus difficile de parvenir à cela au sein d’une grande organisation internationale comme Greenpeace? Equiterre n’a pas les ressources et l’envergure de Greenpeace, mais peut-être justement que c’est plus facile d’agir sur le terrain avec une petite structure. C’est de plus 100% made in Québec.

"L'arrivée de Steven Guilbeault renforcera notre capacité d'influencer les décisions publiques dans le sens du développement durable", s'est réjoui pour sa part le coordonnateur général et cofondateur d'Equiterre, Sidney Ribaux. "Il y a beaucoup à faire pour que les décisions des gouvernements et des entreprises soient à la hauteur de ce que nous attendons d'eux", a-t-il ajouté. "C'est en misant sur la crédibilité qu'Equiterre a acquise en travaillant directement avec les citoyens que nous voulons investir davantage le domaine des choix collectifs", a expliqué la présidente du conseil d'administration d'Equiterre, Brigitte Lepage. "Comme citoyens, nous devons faire notre part, tout comme les gouvernements et les entreprises doivent faire la leur. C'est le message des membres d'Equiterre", a-t-elle rappelé.

Steven Guilbeault fera partie de l’équipe des changements climatiques d’Equiterre avec un triple mandat en poche : promotion de la réduction de notre dépendance au pétrole, mise en œuvre de grands chantiers dans le secteur des transports et autres, changer les politiques en matière de lutte aux changements climatiques.

Reste à voir si Monsieur Guilbeault aura autant d’impact au sein d’Équiterre qu’il en avait chez Greenpeace. La compétition est féroce dans le milieu des défenseurs de l’environnement.

Commentaires