La Vie rurale / Articles / Outaouais / Un Centre d'études collégiales autorisé à Maniwaki pour cinq ans

Un Centre d'études collégiales autorisé à Maniwaki pour cinq ans

Vallée-de-la-Gatineau

Québec a annoncé le 20 août une excellente nouvelle pour les étudiants de la Vallée-de-la-Gatineau. Il autorisera le Cégep de l'Outaouais à implanter, à titre expérimental, un site d'enseignement collégial à Maniwaki pour une durée de cinq ans à partir de l'année scolaire 2007-2008.

Le Cégep offrait déjà une première année en sciences humaines, mais l'autorisation devait être reconduite d'année en année. La décision du gouvernement assurera l'offre de cours jusqu'en 2012. À l'exception du programme de sciences de la nature, le Centre d'études collégiales de Maniwaki offrira tous les programmes d'études pour lesquels le Cégep de l'Outaouais a reçu l'autorisation du Ministère, à la condition qu'un minimum de 20 étudiants à temps plein s'inscrive dans un programme d'études, pour la première année du collégial, et de 15 pour les deuxième et troisième années.

« Pour les familles de la Vallée-de-la-Gatineau, dont le revenu est souvent inférieur à celui des familles du secteur urbain, le coût des études postsecondaires de leurs enfants représentait une charge énorme et inéquitable par rapport aux familles de Gatineau, qui n'ont pas à payer de logement ou de transport longue distance. Je souhaite que cette mesure permette à encore plus de jeunes de chez nous de poursuivre leurs études », a déclaré lors de l'annonce Stéphanie Vallée, la députée de Gatineau.

La mise sur pied de ce nouveau Centre a demandé la collaboration du Cégep de l'Outaouais et la Commission scolaire des Hauts-Bois-de l'Outaouais. Cette dernière s'engage à fournir les locaux requis pour la formation ordinaire et la formation continue des élèves et du personnel. La ville de Maniwaki permettra aux élèves d'utiliser la bibliothèque et les services des loisirs. Le projet nécessitera des investissements de plusieurs dizaines de milliers de dollars.

Selon la députée Vallée, le succès de cette expérience dépendra de la réponse des parents et des élèves. Elle souhaite que ceux-ci choisissent le campus de Maniwaki, dans la mesure du possible, plutôt que tout autre établissement. Effectivement, la population de la Vallée-de-la-Gatineau doit maintenant démontrer une volonté d'utiliser ce nouveau campus, sans quoi l'expérience restera au stade expérimental.

Commentaires