La Vie rurale / Articles / Mauricie / Vers une politique de développement durable

Vers une politique de développement durable

Le maire Yves Lévesque s’était engagé à concilier économie et écologie, dans un esprit de développement durable. Voilà pourquoi, le Conseil municipal a posé récemment des gestes importants qui vont dans ce sens-là:

  1. poursuite des investissements et recherche de nouvelles solutions dans des domaines tels que le traitement et l’assainissement des eaux, de même que la gestion des matières résiduelles;
  2. dans l’appareil municipal, création d’une division de l’environnement, regroupant des employés autrefois répartis entre les Travaux publics et les Services techniques;
  3. tenue d’une expérience-pilote de développement durable, dans le parc industriel des Hautes-Forges, alors que l’on a permis la construction d’un immense lieu d’entreposage, tout en protégeant une tourbière; selon les critères canadiens LEED, il s’agit d’un premier exemple d’entrepôt «bâtiment vert» au Canada;
  4. mise en marche d’un processus devant conduire à l’adoption d’une première politique de développement durable, qui ira plus loin que les simples intentions environnementales.

Cette démarche vers une politique de développement durable est mise de l’avant alors que progresse la rédaction du plan d’urbanisme de la Ville. Grâce aux travaux de nos spécialistes, le Conseil a désormais une connaissance plus pointue de l’ensemble du territoire, de ses caractéristiques, de ses zones sensibles, de son patrimoine naturel. Ces renseignements vont servir à la rédaction de la politique de développement durable, dont certains éléments, en retour, seront récupérés par les rédacteurs du plan d’urbanisme.

Le Conseil municipal a posé un premier geste le lundi 4 juin, en acceptant de créer un «comité sur le développement durable». Le comité en question sera invité à valider une liste de quatre grands principes directeurs dans six secteurs d’intervention, soit 24 «enjeux», de même qu’un échéancier en sept étapes, menant à l’adoption d’une politique de développement durable, dans le courant de l’année 2008.

La Ville s’engage donc aujourd’hui dans un processus qui mobilisera plusieurs ressources de l’interne comme de l’externe. Il est en effet important d’associer à cette démarche les citoyens, puisque c’est d’abord pour eux et pour leurs enfants que Trois-Rivières entend appliquer chez elle les principes d’un véritable développement durable. Le Conseil cherche aussi à satisfaire les exigences du gouvernement du Québec, partenaire traditionnel des villes dans tout ce qui concerne l’aménagement du territoire.

Pour le maire Yves Lévesque, l’application de cette première politique de développement durable permettra à la Ville de prévoir et de planifier, bref de se placer «en amont» de tous les projets, afin de mieux les réaliser. De plus, le maire est fier de souligner que Trois-Rivières est la première ville québécoise de plus de 100 000 habitants à s’engager dans cette voie d’avenir.


– 30 –

Source:

François Roy
Directeur des Communications

Commentaires