La Vie rurale / Articles / Capitale-Nationale / Ambitieux projet d'hôtel-musée à Wendake cautionné par Québec

Ambitieux projet d'hôtel-musée à Wendake cautionné par Québec

Capitale-Nationale

Bonne nouvelle pour Wendake avec la construction de l'hôtel-musée. Le ministre responsable des Affaires autochtones, Benoît Pelletier et le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Philippe Couillard, s'étaient déplacés à Wendake pour en faire officiellement l'annonce accompagnée d'une aide de 4,85 millions de dollars.

Cet hôtel-musée s'intègre dans le projet d'ensemble de développement touristique de la première nation huronne-wendat qui, déjà, attire énormément, entre autres, de touristes européens.

L'investissement total du gouvernement du Québec se répartit comme suit dans une structure complexe qui a certainement fait travailler vraiment beaucoup de fonctionnaires:

  • 1,1 million de dollars provient du ministère de la Culture et des Communications;
  • 250 000 $ provient du ministère du Tourisme;
  • 500 000 $ provient du Bureau de la Capitale-Nationale;
  • 3 millions proviennent du Secrétariat aux affaires autochtones

Ce dernier trois millions sera investi de cette manière :

  • 1,3 million de dollars pour la construction de l'hôtel-musée;
  • 1 million pour la construction de l'amphithéâtre;
  • 700 000 $ pour la garantie de prêt;

Toute cette aide financière a été rendue possible grâce à la coordination du Fonds d'initiatives autochtones qui a été mis sur pied par le gouvernement du Québec. « Le gouvernement du Québec est fier du projet qui se réalisera dans la communauté huronne. Il s'agira d'un apport économique et culturel marquant pour la Nation huronne-wendat qui rejaillira sur toute la Capitale Nationale», a déclaré le ministre Pelletier. « Notre gouvernement se réjouit de l'excellente relation qu'il entretient avec la Nation huronne-wendat. Son développement social et économique me tient à coeur », a ajouté Benoît Pelletier.

« Les investissements feront du Vieux-Wendake un carrefour d'accueil qui génère des retombées économiques, sociales et communautaires pour l'ensemble de la communauté huronne-wendat, mais également pour la Haute-Saint-Charles ainsi que pour toute la région de la Capitale-Nationale. Ce projet permettra à la Nation huronne-wendat de devenir une plaque tournante pour les Premières Nations du Québec, une communauté qui s'intéresse à sa culture et qui la partage », a, pour sa part, conclu le ministre Philippe Couillard.

Au-delà de ces belles formules de politesse, il est évident que Wendake mérite d'être encouragé financièrement par le gouvernement du Québec, par tous les citoyens. Une bonne part des touristes qui viennent dans la région de la Capitale-Nationale incluent le village huron de Wendake à leur programme. Cette première nation est donc génératrice de revenus pour la région et cela mérite d'être souligné et encouragé comme le fait le gouvernement du Québec.

Cela dit, ce qui m'étonne, c'est la complexité inutile du montage financier et le nombre de ministères et d'organismes impliqués. Avant même que la subvention de 4,85 millions de dollars soit annoncée, combien avons-nous dépensé en argent de nos impôts en études, salaires, repas, déplacement et hébergement? Le problème au Québec c'est que pour donner un dollar de subvention, on dépense au moins un dollar en études, salaires et rapports.

Commentaires