La Vie rurale / Opinions / La fin de l'Église catholique au Québec

La fin de l'Église catholique au Québec

Bas-Saint-Laurent

L'Histoire se répète, les églises ferment les unes après les autres. Cette fois ce sont trois des neuf églises de Rimouski qui fermeront le 2 janvier 2008. Ce sont les églises de Nazareth, Saint-Odile et Saint-Yves. Histoire d'une mort annoncée.

Mgr Bertrand Blanchet, Archevêque de Rimouski, dans le cadre du réaménagement pastoral de Rimouski, a pris la décision de fermer trois des neuf églises de la ville. Décision tragique et déchirante prise à quelques temps de sa retraite. Cela s'est fait à la suite de l'analyse humaine, organisationnelle et financière de chaque paroisse de cette municipalité du Bas-Saint-Laurent.

Le nombre de paroisse devait passer de neuf à trois. L'archevêque a plutôt décidé qu'il y aurait une seule et grande paroisse. L'administration de cette nouvelle entité sera concentrée au presbytère de la nouvelle paroisse de St-Germain. Un nom choisi pour des raisons généalogiques, historiques et géographiques.

L'avenir des églises restantes est aussi loin d'être assuré. Saint-Agnès, Saint-Pie-X et Saint Robert sont des églises au sort indéterminé. Les fidèles qui meurent ne sont pas remplacés. La pratique religieuse est en décroissance. La situation sera à réévaluer dans quelques années (3 à 5 ans).

Cette triste histoire reflète un tabou : la fin de l'Église catholique de Rome au Québec. C'est inéluctable. L'Église catholique telle que nous la connaissons est vouée à disparaître au Québec. Je ne parle pas ici de la foi chrétienne qui, elle, est bien vivante. C'est en l'institution religieuse en laquelle les gens ne croient plus. Cette institution, trop proche du pouvoir jusque sous le règne de Duplessis, a protégé des prêtres pédophiles et a commis bon nombre d'abus. Tout ça à un niveau institutionnel. La foi chrétienne n'est pas remise en question, l'institution, elle, est remise en question. La preuve en est qu'elle est abandonnée par les croyants à un point tel qu'il faille sans cesse fermer des églises à la grandeur de la province que ce soit en ville ou en région. Ce qui se passe à Rimouski aujourd'hui n'est pas un cas isolé. Aux raisons invoquées par l'Archevêque de Rimouski il faudrait ajouter le manque de prêtre. Presque plus personne ne veut devenir prêtre aujourd'hui.

On peut comprendre pourquoi. Il faut d'abord avoir une foi sans faille, faire vœu de pauvreté et de chasteté dans une institution qui affiche une richesse ostentatoire et qui fait la manchette plus souvent qu'à son tour pour des affaires de mœurs. Avouez que ce n'est pas très attirant si vous êtes un tant soi peu équilibré. Pourtant c'est injuste. La majorité des prêtres, frères et sœurs qui ont œuvré dans l'Église sont honnêtes. Ce sont de bonnes personnes qui ont fait beaucoup pour le Québec. Si le fait français demeure en Amérique, c'est grâce à l'Église catholique du Québec. Beaucoup d'orphelins et de malades doivent leur salut ou leur guérison à ces hommes et ces femmes qui avaient la vocation de manière sincère et vivante.

Malheureusement, les quelques brebis galeuses qui furent protégées par les plus hautes instances ont porté un coup fatal à l'institution. L'institution ce sont les bâtiments, les meubles et les objets. Or, une religion, ce n'est pas ça. Une religion c'est une croyance, c'est la foi et ce sont les croyants. La religion chrétienne est donc bien vivante au Québec, mais l'institution catholique, elle, est moribonde. Et c'est tant mieux.

Pour moi, baptisé catholique, j'estime que l'institution n'a pas été à la hauteur des officiants sincères et bons qui ont donné leur vie à leur sacerdoce. Elle n'a pas été à la hauteur en protégeant ses brebis galeuses dans divers dossiers d'abus d'enfants, par exemple. En agissant ainsi, l'institution a jeté du discrédit à une majorité d'hommes et de femmes qui servaient avec obéissance et discrétion. L' Institution s'effondre, mais la mémoire de ses serviteurs ne disparaîtra pas. Bien au contraire. Ceux qui ont remplis leur sacerdoce avec intégrité et honnêteté auprès des étudiants, des malades et des croyants ont donné sens à leur vie en aidant.

Les aidés ce sont les Québécois de toutes les régions. Ces derniers sont reconnaissants envers ces hommes et femmes qui ont sacrifiés leur vie pour les autres. Ceci dit, les Québécois ne sont pas reconnaissants envers l'institution qu'est l'Église catholique romaine pour avoir protégé de sombres individus qui infestaient ses rangs. Les Québécois ne sont pas reconnaissant envers une institution qui n'est pas à l'écoute de ce qu'ils sont majoritairement : des gens ouverts d'esprit et respectueux de la différence.

Les Québécois sont pour la liberté de choix en matière d'avortement. Pas l'Église. Les Québécois sont pour l'ordination des femmes et le mariage des prêtres. Pas l'Église. Les Québécois sont pour les droits des homosexuels au même titre que les hétérosexuels. Pas l'Église. Les Québécois sont pour la contraception. Pas l'Église. Les Québécois veulent être en couple sans se marier. L'Église est pour l'abstinence hors du mariage. Un fossé sépare les Québécois de l'Église catholique romaine.

Dans un tel contexte, l'Église catholique romaine est vouée à la disparition pure et simple. Ce n'est pas une mauvaise chose. Cette institution ne respecte pas ses fidèles et ses officiants pour ce qu'ils sont : des êtres humains. Cette institution cultive encore la culpabilité et la crainte de l'enfer pour garder son pouvoir. C'est plus subtil qu'au Moyen-âge ou au temps de l'Inquisition, mais c'est encore ça.

Dans un tel contexte, les croyants vont s'arranger eux-mêmes autrement. Si l'institution n'est pas plus à l'écoute des réalités d'aujourd'hui, ce sera la fin de l'Église catholique. Ce qui se passe à Rimouski aujourd'hui est symptomatique d'une mort annoncée.

L'Église catholique romaine préfère se marginaliser, voire mourir, plutôt que de s'adapter au monde d'aujourd'hui. Il ne restera qu'à la toute fin que quelques membres de l'Opus Dei et d'irréductibles pour maintenir une institution déconnectée de la population. Les églises du Québec seront presque toutes transformées en condominiums ou détruites.

Les seuls responsables de cela seront les dirigeants de l'Église catholique. Comme toute dictature (obéissance absolue de ses soldats et du peuple), elle est vouée à disparaître. Les soldats et le peuple sont les véritables gardiens de la foi, de l'espoir et de l'avenir. Et l'Église catholique romaine en tant qu'institution ne fait pas partie de cet avenir.

Commentaires

Bien heureux que la foi chrétienne vous anime toujours…

L’Église universelle que vous écorchez nous permet de vivre cette foi d’une manière si belle. Pas d’Église, pas de sacrements, pas d’Eucharistie, de baptême, de mariage devant Dieu et les hommes… Pas d’Église, pas de vie chrétienne communautaire en paroisse, pas de phare sur les grandes questions morales. Pas d’Église, pas de ces prêtres et sœurs qui donnent leur vie pour leur prochain. Pas d’Église, pas de point rassembleur pour le milliard de catholiques qui peuvent célébrer leur foi chrétienne de la même manière, dans tous les langues et cultures de notre planète.

Nos racines catholiques sont un beau cadeau que nos familles nous ont transmises. Je suis si heureux de pouvoir maintenant transmettre ma foi chrétienne à ma petite progéniture avec les enseignement de l’Église catholique, une Église que tant de Québécois (et beaucoup de jeunes) aiment encore.

La présence catholique au Québec a bien changé, mais ceux et celles qui la pratique maintenant le font par profonde conviction. Ce sont des gens heureux de vivre leur foi au sein d’une Église toujours aussi importante, même après 2000 ans, pour annoncer aujourd’hui le message d’espérance de Jésus-Christ.

le monde à l`envers


Cet article ne fait que répéter aveuglément les médias postrévolutionnaires tranquilles sans aucun sens critique ni même analyse sérieuse des faits.
La décadence-crise postconciliaire et les séminaires vidés datent de 1970, aucunement des scandales révélés tout récemment. La situation en Belgique est pire, sans scandales ou à peu près, et tout aussi tadifs de toute facon.
L`apostasie et l`impiété sont donc très antérieurs et c`est par rationalisation artificielle qu`on formule le contraire.
La foi chrétienne n`est pas bien vivante, c`est une fadaise de théologiens qui ne veulent pas admettre leur échec. Si c`était le cas, on pourrait le vérifier facilement: les catholiques apostasiant seraient passé en masse au protestantisme libéral et une surabondance de pasteurs seraient apparus, les québécois seraient devenus anglicans, car l`anglicanisme offre tout ce que les libéraux veulent. ET LES ANGLICANS SONT PLUS DECADENTS ET DISPARAISSENT PLUS VITE. Ce sont les religions molles qui disparaissent et les religions dures qui restent. C`est donc le ramollissement de la religion catholique qui a causé l`essentiel de la crise.
Le plus effarant c`est la référence à la culpabilité et à la crainte de l`enfer: LE MONDE A L`ENVERS. C`est la censure systématique des fins dernières qui tue le christianisme, aussi bien protestant libéral que catho mou (les protestants évangéliques se portent bien parce qu`ils ne censurent pas et ne cherchent pas à plaire.). Ces thèmes ont simplement disparu depuis 35 ans. En les accusant pour l`apostasie ou l`impiété, on renforce encore le problème parce qu`on tend à un déséquilibre encore plus grand en faveur de la religion rose-cucu, la zoie et le partaze, et tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. L`église qui préfère disparaitre, c`est exactement celle qui veut maintenir la religion rose, au lieu de soutenir l`ascétisme, la lutte contre le péché, le système de défense, le salut des âmes.
Vouloir plaire aux québécois postrévolutionnaires tranquilles, c`est le plus sûr moyen de disparaitre pour toutes les religions. C`est ce qu`a essayé de faire l`église du Québec et elle paie. Tant pis pour le Québec. Il paiera.


Preuve de plus

J`ai oublié un détail crucial. Non seulement les religions molles telles que l`anglicanisme, tendent à disparaitre plus vite, mais dans le catholicisme, ce qu`on appelle les communautés nouvelles, fondées dasn les années 70-80, ont des noviciats et des séminaires pleins, une moyenne d`age sous les 40 ans, etc.
allez voir le site de la communauté St Jean, fondée par MD Philippe en 75. Ils sont 1000, le noviciat est trop petit, ils refusent du monde. Ils suivent à fond Jean-Paul II et Benoit XVI. 37 ans de moyenne d`age.
Les tradis, la même chose, à La FSSP, l`institut du xt roi, l`abbaye du Barroux, tous fidèles à Rome.

Le point de vue de l`article est un point de vue de vieux complètement dépassé. Les 60s, c`est fini.

commentaire incomplet

Cher L.A.
Dans le confort de votre anonymat vous omettez, sans doute volontairement, de nous dire très franchement où vous logez en matière de religion. Êtes-vous catho traditionnaliste, membre d'une secte ou religion qui a, disons-le, plus d'emprise sur ses brebis? J'opterais pour catho traditionnaliste du genre qui suit la messe en latin si je lis entre les lignes. Tant mieux si le Québec s'affranchit de toute institution religieuse. Surtout une institution comme celle que vous semblez vouloir prôner. On retomberait alors dans la période de la grande noirceur au Québec avec une telle proposition.

Le latin est demandé par le concile

Le latin n`a rien de rien de tradi. Le document conciliaire de Vatican II dit que le latin et le grégorien sont les caractéristiques propres de la liturgie romaine, et que le francais est utile et peut être toléré.
Quant à la liturgie tridentine, de toute beauté et disponible à Québec ainsi que dans 40-50 diocèses en Amérique, elle est parfaitement légitime depuis 1984 (indult) , avec la permission de l`évêque diocésain. Elle est proche de la liturgie orientale. Rien à voir avec la grande noirceur. La messe tridentine date de 1570, bien avant Maurice Duplessis, au temps de Taschereau ou Godbout.
Quelle bizarrerie de dire que l`Eglise devrait changer le sens du péché parce que les pauvres québécois mondains veulent pécher! Et de dire qu`il faut suivre les anglicans sur la voie de la disparition!

quel plaisir!

Quel plaisir de discuter avec quelqu'un qui se cache derrière un pseudonyme et qui refuse d'élaborer sur ses croyances. Quel courage! Au moins les premiers chrétiens n'avaient pas peur de leurs opinions même si c'était le martyr qui les attendait. Ce qui ne sera pas votre cas si vous vous identifiez sur ce site.

Au lieu de cela, vous nous servez un ramassis anecdotique vide de sens et d'intérêt. Selon moi, vous êtes un fervent catholique en désaccord complet avec mon texte. Sachant cela, je ne vois aucun intérêt à poursuivre la discussion puisque vous détenez la vérité absolue.

ou est l'argument?

Je ne vois pas comment votre argument fonctionne. Je suis catho orthodoxe ayant beaucoup observé: les tradis, les progressistes, la messe à gogo, la messe en latin avec missel de 70, la messe tridentine approuvée, chantée en grégorien et non chantée, la messe tridentine on approuvée, la messe en francais orientée vers l'autel. Je suis aussi allé chez les Anglicans (leur 3 liturgies), 4-5 groupes protestants, à la MOsquée et à la synagogue 1 fois.
Que la messe tridentine, légitime et permise, n`ait rien à voir essentiellement avec Duplessis et la grande noirceur est un fait; même chose pour la nouvelle messe dite en latin comme j'ai vu souvent en France. Ces arguments n'ont rien à voir avec la vérité absolue, ils sont une simple réfutation des vôtres, de tendance anticatholique non avouée.
Même chose sur les anglicans, qui vous donnent tout ce que vous voulez et qui disparaissent quand même (statistiquement); et l'église unie qui a fondue de 50% en 30 ans (pas seulement les non pratiquants, mais l'appartenance déclarée à stats can). Car votre raisonnement, c'est que si les cathos suivaient les anglicans, ce serait le succès. Les faits montrent que non. Je comprends que ca vous laisse bouche bée. Et les communautés nouvelles aux séminaires pleins? Encore une fois, elles vont dans le sens inverse du vôtre et vous nous dites que c'est cela qui garde les séminaires vides au Québec!! Difficile de discuter avec des faits, ils sont têtus.

PS Pour vous satisfaire, je vais aux 2 messes, tridentine et novus ordo, s'il y a du chant grégorien.

La bonne morale et être à l'écoute du Seigneur.

Je suis un peu scandalisé par les propos tenu dans l'article.
Ce passage est pour le moins choquant:
Les Québécois sont pour la liberté de choix en matière d'avortement. Pas l'Église. Les Québécois sont pour l'ordination des femmes et le mariage des prêtres. Pas l'Église. Les Québécois sont pour les droits des homosexuels au même titre que les hétérosexuels. Pas l'Église. Les Québécois sont pour la contraception. Pas l'Église. Les Québécois veulent être en couple sans se marier. L'Église est pour l'abstinence hors du mariage. Un fossé sépare les Québécois de l'Église catholique romaine.
Ce passage sur les oppositions des Québecois ne m'est pas inconnu mais si bien des Québecois les partagent, je ne les partage pas entièrement. Je suis catholique tranditionnaliste quoique je suis en faveur de la messe en français, mais je n'accepte pas les messes à gogo! L'avortement est un meurtre et est un entrâve à la pro-création, le bon sens le dit. Je suis contre l'ordination des femmes car si le Christ n'a pas demandé aux femmes qui lui étaient proche de porter le message de la foi, c'est qu'il destinait seulement les hommes à cette mission. Combien d'Apôtres se sont mariés à la suite de leur entrée dans le groupe des 12? Aucun! Ça encore, ça veut tout dire. Empêcher la procréation est une violation du plan divin si pratiqué dans les circonstances qui s'y prêtent. Jésus-Christ institua le mariage pour fonder une famille, père, mère et les enfants. Rester en couple hors du mariage est contraire à la bonne morale. Si une foule de gens le font, cela ne veut pas dire que c'est bon. Tant qu'aux hommosexuels, je leur accorde le bénéfice du doute car il semble que ce soit plutôt une erreur de la nature. Je ne parle pas des gens qui le sont par vice, mais de ceux qui naissent comme ça. L'Église sur ce point devrait être plus ouverte au dialogue afin de les comprendre mieux. Si Dieu permet leur présence sur terre, il n'est pas le type à les voir être des âmes perdues pour autant. Je pense qu'il est temps que les gens reviennent aux vraies valeurs de la foi et de la bonne morale.

Scandale!

Monsieur St-Yves,
Vos propos risquent de choquer plusieurs lecteurs : «Tant qu'aux hommosexuels, je leur accorde le bénéfice du doute car il semble que ce soit plutôt une erreur de la nature. Je ne parle pas des gens qui le sont par vice, mais de ceux qui naissent comme ça. »
Vous parlez de 10% de genre humain comme étant une erreur de la nature. Je ne vous suivrai pas sur ce terrain. Vous faites preuve de beaucoup de mépris et d'ignorance. Mon article vous a scandalisé? Je crois que vos propos sont de loin beaucoup plus scandaleux.

L'Hommosexualité

M. Ricardo, je suis surpris que vous ayez trouvé mon texte pire qu'il est en réalité. Je m'excuse du retard bien sûr après ces quelques mois, ayant perdu ce site!
Je ne vous reproche pas de m'avoir mal lu, mais je suis un Catholique Romain de l'Église de Rome, fasciné par le courage des hommes d'Église qui en ces années de despotisme tiennent haut le flambeau de la bonne morale.
À cette époque dite des accommodements suposément raisonables, il est de mise que les hommosexuels soient reconnus comme tels car je parlais d'erreur de la nature car j'ai un neveu qui était hommosexuel et c'est effectivement une erreur de la nature en ce sens que la dimension féminine se retrouve dans un corps d'homme! Il me semble que ça ne prend pas un bac en théologie pour comprendre cela!
L'hommosexualité est un état d'être tout comme l'autisme ou être un homme ou une femme! Faut quand même pas revêtir les habits d'un psy pour en voir les signes.
L'Église si j'ai bien compris l'abbé Gravel accepte les hommosexuels à mon grand plaisir, mais rassurez-vous, je n'en suis pas un. J'ai beaucoup de sympathie pour les hommosexuels et je les trouve beauvcoup plus courageux que les hétéros de porter ce fardeau imposé par le sort.
Donc, je loue le Seigneur de vous donner une initiation des plus salutaires et mes meilleurs voeux vous accompagnent.

église

L'abbé Gravel parle en son nom et il est très ouvert d'esprit mais malheureusement très marginale dans les rangs de la prêtrise. Il est d'ailleur mal accepté par ses boss.Bref, ne parler pas de tolérance et d'ouverture quand vous parlez de pratiques orthodoxes, et ça c'est valable pour toutes les religions.

surprise!

Tiens, un autre maginal, le cardinale Ouellet. Il s'exculse de toutes les niaiseries dont l'église est responsable. Propagande antisémite, racisme ,abus envers les enfants et les femmes etc.. Voici la réponse de ses boss!

L’Assemblée des évêques catholiques du Québec, lieu d’échange et de concertation du milieu religieux québécois, n’a pas cautionné cette sortie

orphelin

Ricardo, je ne suis pas certaine que l'Église a bien agit avec les orphelins. D'abord, elle a crée ces orphelins. Un enfant né hors mariage était quelque chose d'inaceptable dans ce temps. Ces enfants ont été injustement étiquetté comme les enfants du mal. Il y a eu aussi l'histoire des enfants de Duplessis qui n'était pas l'oeuvre de quelques pommes pourrites mais bien une façon de penser bien organisée. En milieu rurale, des familles protestantes on souffert du mépris ambiant et véhiculé par la religion catholique. La condition des femmes a été rabrouée. Ce n'est pas l'oeuvre de quelques brebis galeuses. C'est l'oeuvre d'une institution. Même si on a pas tous été abusé sexuellement, il y a eu énormément de dommages collatéraux. C'était un régime très oppressant.

T'avais pas d'enfant t'étais out
Tu divorcais t'étais out
T'avais un enfant hors mariage "honte pour l'éternité à toi"
Ma mère il y a 30 ans se faisait encore refuser des moyens de contraception par le docteur catho, l'église tend encore à empièter sur le droit des femmes.

Bref, aujourd'hui. y a plus personne d'assez blanc et pur pour rentre dans une église.

Je vis en concubinage, je suis out! Mon premier conjoint s'est suicidé, il est en enfer selon cette religion. Il a pas accès même après sa mort! Tout le monde est out même les morts! Je ne peux même pas nommer quelqu'un d'assez pur dans mon entourage pour ne pas contrevenir à la moralité catho! C'est pour ça que les églises sont vide.

Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes!

' (...) Dans un tel contexte, l'Église catholique romaine est vouée à la disparition pure et simple. (...)'

A ce sujet, considérez ceci:

http://fr.altermedia.info/general/le-nombre-de-catholiques-a-augmente-de-45-en-26-ans_9097.html

.. et pour ce qui est des Québécois et de leurs valeurs: ... à 1,43 %, le taux de natalité du Québec est inférieur au taux de remplacement qui est de 2,1 enfants par famille... qui va disparaitre?

' (...) Elle n'a pas été à la hauteur en protégeant ses brebis galeuses dans divers dossiers d'abus d'enfants, par exemple. (...)'

A ce sujet, le nombre de cas enregistrés à la DPJ pour l'année 2006-2007 est de 67,792... ça va bien au Québec! Et encore ceci: 25,000 avortements par année... 1,400 suicides.

Dans le Québec moderne, débarrassé de son église, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes... n'est-ce pas?




L'Église et le monde d'aujourd'hui.

Le Québec est devenu aujourd'hui un royaume des plus florissants pour les incultes qui disent avoir de la bonne morale. Ils se sont façonné un dieu à leur propre image, vindicatif, agressif, contrôleur, rancunier, jaloux et égocentrique. Cela les a conduit là où nous sommes dans ce royaume dit "laïc" qui rejette toute religion digne de ce nom. L'Église face à cela ne peut que solidifier son message envers ceux qui ouvrent leur coeur à Dieu et les seconder dans leur cheminement. Ceux qui écoutent avec leur esprit matérialiste et terre-à-terre comme le font ces revendicateurs trop paresseux pour observer les préceptes de la bonne morale ne sèment que la discorde et le désordre. Le fait de dire aux jeunes de rejeter les religions est déjà un signe de faiblesse et leur refuser un guide dont ils ont bien besoin. C'est le message de leur dieu qu'ils se sont façonné. Mais heureusement, les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre le royaume des cieux! C'est l'assurance du vrai Dieu!

Le monde encore a l'envers

Il est tout a fait exact que l'animalisation quebecoise postrevolutionnaire tranquille est en partie responsable de l'apostasie, de l'impiete, et de l'antichristianisme mais ce n'est qu'une partie du tableau. Le declin est empire non par la rigueur de l'Eglise mais par sa mollesse, i.e. la censure des exigences, de l'ascetisme, des obligations, brefs des commandements divins, au niveau local, sous pression animalisante et mediatique. Ce sont les eglises des Gravel (les deboussoles des ans 60) qui se vident, aussi bien chez les protestants; ce phenomene est universel dans les pays riches. Encore une fois, les religions dures remplissent leurs eglises en general. Le ramollissement du catholicisme, non son durcissement, coincide exactement avec la crise historiquement (1965).
Il est evident que les exigences du Xtianisme sont difficiles: il s'agit de sanctification, et tous sont victimes du peche originel, il est donc normal que les impies aient une immense difficulte a obeir au message et se trouvent hors normalite: c'est leur choix qui est en cause. Le Xt affirme qu'il y a peu d'elus: l'Eglise doit-elle dire le contraire?

Le card Ouellet n'a pas accuse l'Eglise ni sa doctrine, il a simplement parle de membres de l'eglise du Quebec et de leurs peches. Ceci est banal. Il y avait aussi des peches de concubinage, des peches d'heresie quasi protestante , des peche de tolerance excessive et relativiste etc.. Ils sont inclus. Il faut demander pardon pour ces peches liberaux. Car la notion de tolerance suppose une orthodoxie pour eviter le relativisme: sinon vous devenez tres intolerante en attaquant l'Eglise. Toute pensee exclut son contraire comme faux, la votre incluse. On ne peut parler de tolerance si on parle d'antireligion et d'antiorthodoxie. Pas de lecon a donner.

Aussi bien les femmes cathos que les hommes devaient et doivent obeir aux commandements. Elles sont libres de quitter le catholicisme et de ne pas se sanctifier, i.e. de pecher mortellement. Elles le paieront, si leur action est pleinement volontaire.
On ne peut se concentrer sur la seule morale du controle des naissances: si on commet l'adultere, on est OUT aussi; est-ce contre le droit des femmes? - non si elles appartiennent au catholicisme et se sont mariees a l'Eglise; elles se doivent a la coherence de leurs options religieuses. Elles peuvent toujours apostasier, la police ne les arretera pas mais les fideles ne sont pas obliges de ne pas critiquer cette action impie.
Les juifs orthodoxes, les musulmans, les protestants evangeliques sont d'accord. Les disciples de Krisna interdisent non seulement tout controle des naissances mais aussi tout rapport en des periodes non fecondes. Dur, dur, pour Nenette et Rintintin devant "Tout le monde en parle"!.

La discipline ne devient oppression que pour la personne indisciplinee. C'est relatif. Que tout le monde soit out ne signifie rien, sinon que tout le monde desobeit aux commandements. On ne peut rien conclure de cela a propos de la valeur des commandements. Il faut considerer le contexte d'animalisation.

Tout va très bien Madame la marquise

... continuons d'en parler de votre beau Québec progressiste à l'avant garde de la modernité Ricardo!!!

http://www.matin.qc.ca/articles/20080125103309/detresse_psychologique_chez_les_enfants_des_educateurs_formes.htmlgardiste

.. on ne peut plus blâmer l'Église Catholique Ricardo... à qui la faute maintenant Ricardo?

ouf


L'impie progressiste que je suis n'a plus envie de répondre.

La poubelle de l’histoire

... ne vous en faites pas lise T... de toutes façons, ce sont les lise T et les Ricardo de ce monde qui ont le haut du pavé au Québec... et ça va continuer dans la même direction... pas d'problèmes!

'Ici git un peuple mort de bêtise !' Olivar Asselin

Court terme et long terme

Attention Pang, l'histoire ca dure longtemps. A 1.4 enfant par foyer, dont 1/2 naissent hors mariage, il est mathématiquement impossible que ca ne s'effondre pas. En certaines périodes, on a vu l'équivalent, rien de nouveau là-dedans: en France vers 1790-1800 (ce qui a favorisé l'avènement de Napoléon), en Allemagne (1920-1930, suite à la guerre et à la chute de la monarchie du Kaiser: le berlin en fête), en Russie (1918-1925, après une période d'anarchie, le parti communiste a bien vite rétabli le trestige du mariage et la famille devant la hausse des enfants abandonnés, de la prostitution et dela criminalité juvénile).
De plus, aucun argument convaincant et décisif n'existe qui pourrait prouver que la disparition du peuple québécois (ou de tout autre peuple) serait nécessairement un mal, si les processus de cette disparition sont spontanés et n'impliquent pas d'injustice. Alors pourquoi pas...

Deux mensonges à déblayer :

1) Les « 10% d’homosexuels ». Ce chiffre est archi-faux et le fruit de la propagande la plus éhontée depuis les « succès » des plans quinquénnaux de Staline. Essayez plutôt 1.1%. Je vous laisse le soin de vérifier : le 10% date des recherches du triste sire M. Keynes dans les années 1940, nom de nom, le même qui s’est auto-circoncis et qui filmait sa femme dans des circonstances que les gens de bien ne répètent pas. Ce chiffre de 10% n’a *jamais* été vérifié, bien que répété à satiété, dans le genre du grand mensonge de Goebbels. En revanche, que 30% des homosexuels soient des pédérastes, ça, c’est véridique ; googlez un peu Blade magazine à ce sujet, à moins qu’ils ne l’aient retiré de la circulation. Il faut faire un peu halte au délire, tout de même. D’ailleurs les dispositions sexuelles de telle ou telle personne ne regardent que leur confesseur et leur psychiatre, si besoin est. Je m’en contrefiche et vous devriez en faire de même : la faculté générative de l’homme, comme son nom l’indique, c’est pour faire des enfants. Tout usage rendant la reproduction impossible correspond à la boulimie vomitive, si vous suivez l’analogie digestive. Alors cessez un peu ces revendications malsaines et rebutantes à toute personne sachant lire un livre d’anatomie (il suffit de regarder les images, aux pages « organes de reproduction », pour voir comment ça marche. Non non, pas la page « digestion » ou « évacuation », j’ai bien dit : « reproduction »). Si vos dispositions intérieures ne correspondent pas à la réalité biologique extérieure, autant se prendre pour un topinambour.
2) La « grande noirceur » ? Mais c’est en 1965 qu’elle commence ! Je ne dis pas que tout était rose avant, mais en tout cas le gris était d’un teint beaucoup plus clair que le noir de suie au Québec que j’ai eu la désagréable surprise de découvrir l’été dernier. Les filles-mères en mouraient (presque) de honte, à l’époque ? Soit : mais aurez-vous la témérité de dire que les MILLIONS d’enfants écartelés, broyés, décapités dans le sein maternel constituent un progrès ? Vous n’avez pas honte ? Et ne m’assénez pas l’argument que la contraception prévient l’avortement, c’est manifestement faux : on est pour les deux ou contre les deux. Demandez à vos amis : y en a-t-il un seul qui soit pour la contraception ET EN MÊME TEMPS contre le droit à l’avortement ? Hein ? Comment ? Je ne vous entends plus, vous disiez ?…


Je vous SOMME tous de répondre aux faits et aux arguments que j’avance. Si vous avez un petit commentaire à faire quant à mon ton, je veux bien, mais ne confondez pas les deux. Voilà mon défi, saperlipopette !

Cher L.A. : je vous félicite de votre combat ici, auquel je me joins, et je vous souhaite une bonne semaine sainte.

n'importe quoi

Puisque vous pensez détenir la moralité et la vérité. Gardez la donc pour vous, on a d'autres angles de réflexions un peu plus progressistes que ça. Si ca vous choque et bien c'est tant mieux.

La Religion.

On adhère à une religion pour en suivre les préceptes et non venir pleurer que c'est trop difficile ou que l'on n'aime pas les prises de positions prises par les autorités de cette religion. Sinon on s'en va parce qu'on ne fait pas un fidèle fort! Cela dit, si Dieu aurait permis qu'une seule religion, c'eut été facile à suivre et trop évident que c'est Lui, par là, donnant à la Foi une valeur mitigée. Par contre, si on se donne la peine de regarder de près les religion avec une attitude neutre, c'est facile de voir quelle est la bonne!

À tous ceux qui protestent contre les prises de positions de l'Église Catholique Romaine, soumettez-vous humblement ou saprez votre camp car les autorités de l'Église savent ce qui est bien et bon pour les fidèles que nous sommes. Vous trouverez probablement une religion qui va satisfaire votre paresse religieuse ou sinon créez-vous un Dieu à votre mesure qui sera vindicatif, orgueilleux, menteur et égaré. Quand vous rencontrerez le Vrai Dieu, vous risquez de passer pour un inconnu à Ses yeux!

Vraiment le Monde à l'Envers

Cher Ricardo,
Je ne suis vraiment pas théologien mais un passage m'a particulièrement choqué dans votre écrit : en effet, si j'ai bien compris, vous constatez que l'Eglise est condamnée à disparaître car elle ne suit pas ce que les citoyens du Québec veulent.
Or vous "oubliez"(ou n'est-ce en fait de votre part que le moyen d'ouvrir la discussion)
- que l'Eglise n'est pas limitée au Québec mais que les positions théologiques ont une vocation universelle.
- que l'Eglise n'est pas faite pour "satisfaire les souhaits des citoyens" mais au contraire pour les imprégner de la parole de Dieu.
Dans ce cadre, la notion de ce que "veulent" les fidèles présente bien peu de portée. Elle est même choquante pour les croyants.
Surtout lorsque ce que veulent les citoyens, et que vous mentionnez dans votre propos, constitue en réalité des abominations objectives.


abomination objective

Donc, pour vous, cher croyant, l'égalité entre les hommes et les femmes est une abomination objective. Voilà pourquoi les femmes n'ont pas accès à la prêtrise. Pourtant, je ne vois pas trop où on parle de cela dans la Bible. Idem pour la contraception. Voilà une abomination objective. Et si la Bible n'avait pas été entièrement ou pas du tout été écrite par Dieu? Ne dit-on pas dans la Bible que l'Homme a été créé en sept jours et que les premiers humains sur terre furent Adam et Ève il y a tout juste 6000 ans? Pourtant les preuves scientifiques sont là pour prouver le contraire. Si Dieu avait écris ce passage, je crois qu'il l'aurait écrit autrement. Et c'est ce livre que vous croyez à la lettre? Je crois qu'il faut lire la Bible sous un angle plus symbolique et ouvert à l'interprétation. Mais à chacun de l'interpréter comme il le veut.

Incompétenceet ignorance

Ca fait 60 ans que Pie XII (humani generis) a dit que le dogme permettait que le premier homme soit créé à partir d' un vivant préexistant et que la genèse use d' expressions imagées. Seules certaines théologies protestantes qui remontent à des doctrines très précises de Luther (manque de confiance en la raison, donc en la science elle-mème) prennent le texte biblique à la lettre.

Le plus drole, c'est que Sur les femmes et la contraception c'est VOUS qui prenez la bible à la lettre!!

Les femmes non ptres ne sont pas plus inégales en tant que personnes que les hommes mariés non ptres. Les fonctions sont differentes. Et parmi les hommes non mariés seule une infime minorité peut devenir ptre. C'est la mème chose. L'aspect hiérarchique vient ensuite, et l' on n' obéit pas au ptre en tant qu'homme, mais en tant que représentant et choisi: lui-mème est aussi obéissant et soumi.

En fait la clef réside dans la tradition. la bible était au commencement, mais toute la tradition véhicule la doctrine fondamentale qui a connu des développements et qui est elle aussi indirectement inspirée et protégée de l'erreur. (Eg il n' y a pas grand chose sur le racisme dans la bible, et sur bien d' autres choses). La grande tradition est aussi infaillible que la bible dans sa ligne fondamentale.

La fin de l'église unie au Canada

Voici un bon exemple de ce qui arrive quand on suit- a la lettre, et depuis assez longtemps - les conseils sociologiques de M. Codina. L'église unie est en train de se demander si elle ne va pas "lancer la serviette", en un titre il est vrai assez provocateur:

Will the united church thrown in the towel?

the United Church of Canada has seen dramatic drops in membership. There are now 3,400 United Church congregations; since 1996, the Church has lost about 460 parishes. The Church reports a membership of 558,000, down 21% since 1996.

http://www.nationalpost.com/news/story.html?id=597189

-----------

Voici des stats:

Keith McKerracher, in a study created for the House of Bishops of the Anglican Church of Canada (ACC) analyzed religious data from 1961 to 2001. During this interval, membership in the ACC dropped from 1.36 million to 642,000 -- a reduction of 53% 3 By itself, this is distressing news for the denomination. However the full picture of the decline is only evident when the rise in the total population of Canada is factored in. The population rose from 18,238,247 to 27,296,856 -- an increase of 50%. 4 Out of every 1,000 Canadians, the number of Anglicans dropped from 75 in 1961 to 23 in 2001 -- a drop of 69%.
McKerracher concluded that the ACC was losing about 13,000 members a year -- a little over 2% yearly -- and "...is facing extinction by the middle of this century." 3
He also reported on the membership of the United Church of Canada (UCC), which is now approximately equal in size to the ACC. The UCC membership dropped from 1.04 million to 638,000 -- a reduction of 39%. Out of every 1,000 Canadians, the number of United Church members dropped from 57 in 1961 to 23 in 2001 -- a drop of 60%.

http://www.religioustolerance.org/can_rel3.htm

Et ces données sont optimistes car en 2008, la United Church donne des chiffres de 558,000, plus bas encore.

-------

1965 was the peak of Membership in the United Church of Canada.
Between 1945 to 1965, UCCan Membership increased by 42% from 750,000 to 1,064,000.
If we had been able to maintain the 1945-1965 rate (see Foot Note 1) of growth from 1966 to 2005, our Membership would have been 1,789,000 by 2005. Our reported Membership for 2005 was 573,000 a decline of 46%.
Compared to where we thought we'd thought be in the 1960's, we are missing 1,200,000 members. Or, to put it another way, our congregations should have three times more members and attendance than we currently have.

....In 2005, our Membership is 1.77% of the Canadian population. If this trend continues unchanged, we will be at 0.0% of the Canadian population by the year 2022.

http://www.emergingspirit.ca/united_church_of_canada_trends_how_we_got_here

-------

0.0% pour la united, vous avez bien lu.

Or il est extrêmement amusant de constater que l'avant-garde (aux cheveux blancs il est vrai) autoproclamée des théologiens cathos prend pour modèles les anglicans et l'église unie. Il n'y a pas de pire aveugle que celui...

l'hommosexualite

bonjour à tous le monde et tout lecteur j'ai tres bien besoin de votre avis sur tout ce que je rencontre je suis camerounais et je suis inondé de larmees en ce jour car vous savez quoi j'ai cette nature en moi que je n'aime pas bien quantd je suis avec mes amis je pleure ; alors c'est de puis l'age de 6ans que j'ai commencer à jouer avec les sexe de mes amis et donc j'avais l'envi de toucher de voir et de m'amuser avec eux et rien que les personne de meme sexe que moi j'en ai grandi ainsi et cela s'est developper au fil du temps quand j'ai reçu mes sacrement en classe de quatrieme j'ai commencer a me dire est ce que ce que je fais est normal mais pas de force de me positionner et j'ai poursuivi le chemin etant dans la meme lancée alors en classe de terminale j'ai fais un cours de philososie pendant lequel le professeur est un peut sorti du cadre de cours et parlais de l'hommosexualite qui pour lui etais une abomination c'est là où j'ai comment à pleurer les larmes et chaque jour je me posais la question que ferai je pour sortir de là en tant que chretiens catholique c'est reprimander que faire comme je suis assez timide je n'en parlais à personne et voila qu'un jour j'ai ete mis en decouverte et tout mon entourage à ete au courant et j'ai même faillit faire la prison n'eut ete le secour un tres grand ami qui lui même ne me savait pas ainsi je serai dans une geole de mon pays alors le cure de ma paroisse a ete au parfait de cette histoirsde et je lui est promi de faire tout effort pour sortir de ce fleau et là il a ete d'accord de me garder dans sa paroisse . alors j'ai reelement pris la resolution de changer mais il ya tout ce qui se developpe tout autour de cela qui me pousse à me demandert si reellement sortir est la meilleur des solutions où que faire surtout que tout devien de plus en plus difficile de mon côté tout lke monde m'a abandonner ni la famille ni les amis et j'ai ete repudier de la maison où j'habitais et c'est comme ça que je me retrouve dans la rue c'est vrai que j'ai mi ma confiance dans le seigneur et il me donne de quoi me nouris tout les jour à traver des homme qu'il utilise d'une maniere où d'une autre .je pleure tous les jour je ne sais que faire j'ai besoin de tout vos conseil je vous attends impatiemment donnez moi autant de conseil que vous pourez ça me fera comprendre beaucoup de chose merci de me comprendre
Votre amis votre fils à tres bientôt

l'hommosexualite

juste pour continuer pour ceu qui veulent me contacter en direct ou m'ecrire voupouvez ecrire à ; jolygar@yahoo.fr ou appeller au0023775518767 merci à bientôt j'ai beoin des tres grand conseilles que vouêtes merci byeeeeeeeeeeeeeeee

homosexualité...

Bonjour, je ne sais pas quel âge vous avez, mais sérieusement, je suis jeune et je crois en ma nouvelle génération. Ma génération est sans doute beaucoup moins homophobe que la vôtre. Tout de même, dire que les homosexuels n'ont pas les mêmes droits que les hétéros, je suis sûre que Dieu ne souhaiterait pas ça. Dieu veut que chaque individu né sur cette terre ait les mêmes droits. Je suis certaine qu'il ne veut pas également qu'un enfant créé dans la souffrance et la violence ne vienne au monde. Un enfant lorsqu'il naît, doit posséder un univers familial adéquat et surtout l'amour de ses parents. Une femme doit avoir le choix de faire avorter ou non, après tout c'est bien pour au nom du bien de son enfant qu'elle le fait !
Il y a quelques éléments qui me choquent dans l'interprétation de la religion catholique.

Impossible

Dieu est contre le droit au péché, il n'y a pas de droit au mal, même s'il peut y avoir une tolérance civile (e.g. l'adultère). La bible dit que les "gens de moeurs infames" seront punis. De même, Dieu ne souhaite pas la souffrance des enfants à naitre, mais il interdit leur mort infligée volontairement, de mème que tout infanticide. Tuer est pire que procréer dans de mauvaises conditions. Etre sure ne vaut rien contre l'enseignement solennel de l'Eglise, à travers lequel Dieu parle.

Une majorite de citoyen peu etre dans l'erreur


Cela me surprend de voir un article comme cela. Personne n'est oblige de suivre la foi catholique. Si cela ne fait pas ton affaire Ricardo, tu peux chercher autre chose (mais c'est dommage pour toi, car tu ne saisis pas ce que tu perd).

Certains quebecois doivent arreter d'utiliser les qualitatifs ridicules, comme catholique traditionnaliste, catholique borne, catholique integriste ou dans le meme genre.

Il n'y a qu'une seule sorte de vrai catholique: ceux qui suivent la religion catholique dont le pape (successeur de St-Pierre nomme par le Christ) est le chef et l'Eglise de Rome est responsable de garder la foi et guider le peuple, selon la Bible, la tradition de l'Eglise et le soutiens de l'Esprit-Saint (Jesus-Christ a promis qu'il soutiendrait son Eglise).

Les autres qui ne sont pas en accord avec la doctrine catholique ne le sont plus vraiement, tout simplement, des catholiques. Pas d'ambiguitee alors!

L'Eglise n'est pas la pour s'adapter aux moeurs des citoyens modernes d'aujourd'hui du Quebec, qui egares sont pres a prendre n'importe quel comportement moral errone et mal qui leur convienne.

S'il y avait une bonne majorite d'Allemand dans la seconde guerre mondiale qui etait pour l'extermination des juifs et qui pouvait proner la suprematie de la race Allemande, cela ne veut pas dire que c'etait BIEN! La meme chose se laisse voir de vos arguments, parce que beaucoup de citoyens du Quebec vivent dans le peche et contre le message du Christ et de la Bible, ils ne sont pas necessairement dans le Bien.

On en voit d'ailleurs les consequences de plus en plus au Quebec.

Convertissez-vous dirait Jean-Baptiste notre Saint patron s'il etait la aujoud'hui!!!

L'Eglise est la pour enseigner l'Evangile, fondee par le Christ lui-meme qui a nomme St-Pierre comme premier pape pour garder la foi et l'enseignement du Christ, et cela se continue au travers de plus de 20 siecles (ce n'est pas demain la veille que L'Eglise va disparaitre car le Christ lui-meme l'a promis).

L'Eglise est la pour dire ce qui est bien ou mal et non pour accepter les comportements d'une poignee de gens qui se disent catholiques au Quebec et qui sont dans le peche, et qui vivent contraire a la Bible et a a son enseignement, et en plus ne le connaisse meme pas (et ils ont comme defaite que l'Eglise est deconnectee des citoyens).

L'Avortement ne pourra jamais etre accepte par l'Eglise, car c'est contre la loi naturelle. C'est contraire a un des 10 commandements: "Tu ne tueras point". L'Eglise ne peut pas etre contre la volonte de Dieu meme. Elle doit etre coherente. Tout ceux qui se disent catholiques et pour l'avortement, malheureusement ne le sont plus. Qu'ils cherchent une autre religion qui acceptera la sodomie, l'avortement, le meurtre, les mariages gai (etc)... Moi ce n'est pas de ce genre de religion que j'ai envie. Je cherche Dieu, le Bien et son Amour.

Je n'ai rien contre ces gens qui sont dans le peche, mais triste de voir qu'il y a plein de quebecois aveugles dans leur etat de peche et de mensonge.

Convertissez-vous, lisez la bible, frequenter les sacrements et prier (c'est probablement ce que St-Jean-Baptiste dirait aujourd'hui).

Bien que certaines positions de l'Eglise sont difficile a avaler au premier coup d'oeil, souvent dans la sagesse on finit par en comprendre la necessite et la verite.

Par exemple, la position de l'Eglise contre la contraception artificielle. On peut voir aujourd'hui les effets nefastes de ne pas accepter cette position. Tu acceptes froidement la contraception artificielle (au detriement d'une ouverture a la vie), tu en finis par tolerer la pilule du lendemain qui au premier coup d'oeil apparait comme un autre contraceptif (qui en douce tue un embryon humain), et ensuite l'avortement (car les femmes ont le droit de choisir, c'est leur propre corps), et probablement que tres bientot l'euthanasie.

Desole de vous le dire, mais Dieu ne peut etre en accord avec ces pratiques, pour quelque raison que ce soit. Il n'y a qu'a lire l'Evangile pour s'en convaincre...

Pas plus que l'adultere d'ailleurs (il y a tant de Quebecois qui le pratique conscience tranquille). Jesus-Christ lui-meme a pardonne a la femme adultere, mais en lui disant va et ne peche plus (pas en lui disant vas-y, continue c'est pas grave ce que tu fais est tres bien).

Et voila la grande mission de l'Eglise, ce n'est pas d'evoluer en faisant accepter le peche, mais plutot en promulguant l'Amour de Dieu et la conversion a J-C Sauveur qui a pris par sa mort sur lui tous ces peches du monde.

Avortement


Chere Marilyn,

Tu est tres jeune, et tu n'es probablement pas catholique (tu ne connais pas la Bible, tu ne pries pas et tu n'as pas fait l'experience de l'Amour de Dieu, au dela de la position de l'Eglise catholique qui est dans le meme sens de la Bible).

Pour te rendre service, je vais te montrer ton erreur. Tu vas probablement etre choquee ou ne pas comprendre, mais je prie pour qu'un jour tu puisses comprendre la faussete de ton affirmation:

"Une femme doit avoir le choix de faire avorter ou non, après tout c'est bien pour au nom du bien de son enfant qu'elle le fait !
Il y a quelques éléments qui me choquent dans l'interprétation de la religion catholique."

Et voici ou est le mensonge: ou est le bien de l'enfant qui se fera avorter, il sera tue et ne viendra jamais au monde. Si tes parents parce que tu etais un accident apres ta conception avaient decide de choisir l'avortement (peu importe la raison qu'ils auraient evoque ou justifie) au lieu que ta mere te porte et que tu sois la aujourd'hui pour en parler, crois-tu vraiement que ce soit pour ton bien que cela aurait ete fait. Tu n'aurais jamais toi-meme existe!!! C'est plutot par egoisme pour le bien de la mere et au sens large des parents qui ne veulent pas accepter l'enfant et leur responsabilite que profite l'avortement. Notre societe est riche, l'une des plus riches au monde. Il y a 3 ou 4 generations, les parents quebecois pouvaient avoir 17-20 enfants et etaients vraiement tres pauvres compares a aujourd'hui. Toutes ces defaites ne sont que pour se donner bonne conscience, pour se dire qu'on fait un geste Bien, et en realite c'est l'inverse. La destruction de la vie, de l'etre au monde qui est le plus sans defense et qui a besoin d'etre protege, voila la realite. Si un jour tu vivais dans un pays hypothetique comme la Chine et qu'on t'obligeait a te faire avorter apres 2 enfants si tu decides d'en vouloir 4, tu comprendrais tres bien que cela est un meurtre pur et simple et probablement que tu pleurerais toute ta vie ces enfants que tu aurais perdu contre ton gre. Cet example est juste pour te montrer que l'avortement est mal en soi. Si tu acceptes l'avortement pour toi comme citoyen, comment t'opposerais-tu a l'avortement obligatoire de la Chine? Une chose comme le meurtre (d'un adulte, d'un bebe, d'un embryon) est mal en soi, peut importe ce que les gens en pense. C'est une question de morale et c'est aussi ce qu'enseigne la Bible. L'eglise catholique ne fait que repandre ce message. Elle ne peut appuyer un etat comme mon exemple de la Chine qui forcerait des avortements, pas plus que des particuliers qui poseraient ce geste. L'eglise a ete fondee par Jesus-Christ lui-meme il y a 2000 ans, pour repandre le message de l'Evangile, qui est un message D'Amour et non de Mort (si tu lis les evangiles, tu comprendras). L'eglise est donc logique avec elle-meme, si la bible preche Amour, elle ne peut etre pour avortement qui est la mort volontaite et injustifiable d'un etre humain. L'eglise est pour la protection de la vie, et non pour sa destruction, ce qui est tres bien et tres beau.

La chose la plus importante qu'un enfant ait besoin est l'amour de ses parents, et cela tout le monde peut le donner, cela ne coute rien. C'est l'egoisme des hommes qui expliquent la pauvrete dans la societe