La Vie rurale / Articles / Les régions / Le chauffage au bois augmente le risque de cancer du poumon

Le chauffage au bois augmente le risque de cancer du poumon

Régions du Québec

Si vous chauffez votre maison ou cuisez vos aliments avec des combustibles tels le bois, le gaz ou le charbon, sachez que cela augmente chez la femme le risque de développer un cancer du poumon. C'est du moins que qu'affirme l'American Journal of Epidemiology.

En termes statistiques, les risques sont deux fois plus grands pour les femmes qui vivent dans des maisons où le chauffage et la cuisson se font grâce aux combustibles traditionnels.

L'étude réalisée à l'Université de Montréal ne peut toutefois affirmer la même chose pour les hommes qui, eux, ne semblent pas touchés. Mais il reste du travail à faire. En effet, Jack Siemiatycki, un des auteurs de l'étude, a affirmé à Radio-Canada qu'il n'y a pas d'antécédents sur ce type de recherche en Amérique du Nord. Il faudra bien sûr effectuer d'autres recherches afin de comprendre pourquoi les hommes, contrairement aux femmes, semblent moins affectés par cette fumée. Il faudra aussi déterminer les taux d'exposition à risque.

Auparavant, des recherches avaient été réalisées en Chine et celles-ci avaient démontré les risques de contracter le cancer du poumon chez les femmes qui vivent dans une maison enfumée.

Il faut noter que l'utilisation de combustibles tels le bois, le gaz et le charbon sont des GES aussi responsables du smog surtout en milieu urbain. Dans les régions du Québec, le bois sert de combustible pour le chauffage d'appoint ou source de chauffage principale.

Commentaires