La Vie rurale / Articles / Environnement / Aide financière à la Route verte

Aide financière à la Route verte

La ministre déléguée aux Transports, Julie Boulet, a annoncé qu'une somme de 2,4 millions de dollars sera consacrée cette année au Programme d'aide au développement de la Route verte afin de poursuivre le parachèvement de ce vaste réseau cyclable au Québec.

Les sommes consenties cette année permettront la réalisation de plusieurs tronçons dans diverses régions du Québec, là où le réseau de la Route verte reste encore à être complété. L'aide financière gouvernementale permettra la réalisation de 16 projets totalisant 132 nouveaux kilomètres, principalement dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de Chaudière-Appalaches, de Laval-Mille-Iles, de la Montérégie, de l'Outaouais et de l'Abitibi-Témiscamingue. Globalement, les projets autorisés cette année représentent des investissements de 10 millions de dollars.

Ce montant s'ajoute aux 1,15 million de dollars qui sont accordés chaque année dans le cadre du Programme d'aide financière à l'entretien de la Route verte, programme qui vise à soutenir financièrement les municipalités afin d'assurer la pérennité de l'itinéraire et sa gratuité d'accès pour l'ensemble des cyclistes.

Par ailleurs, 6 millions de dollars d'investissements seront également consentis sur le réseau routier du ministère des Transports pour la réalisation de 95 kilomètres additionnels d'accotements asphaltés sur l'itinéraire de la Route verte. En considérant ces investissements du ministère des Transports et l'effet de levier des programmes d'aide financière sur l'ensemble des partenaires, ce sont 18,3 millions de dollars qui seront investis sur la Route verte cette année permettant de réaliser 227 kilomètres de voies cyclables le long de cet itinéraire.

" Le programme constitue un levier financier d'importance pour les milieux régionaux qui souhaitent joindre leur volonté de bâtir un réseau cyclable sécuritaire et de qualité, à celle du gouvernement et offrir aux 3,5 millions de cyclistes québécois et aux adeptes de cyclotourisme un itinéraire cyclable à l'échelle nationale", a souligné la ministre déléguée aux Transports.

Commentaires