La Vie rurale / Opinions / Le Parti québécois devrait s’unir pour la conquête de Bonaventure

Le Parti québécois devrait s’unir pour la conquête de Bonaventure

Politique

Source image :

http://sylvainroy.org/

Être candidat pour le Parti québécois (PQ) ces temps-ci, c’est vraiment faire preuve de convictions profondes et sincères. De plus, la chef du PQ, Pauline Marois, est encore moins populaire que Jean Charest, pourtant déjà au plus bas dans les sondages. Le fait que son leadership soit contesté à l’interne en tout irrespect du dernier vote de confiance de cette année montre à quel point le PQ n’est pas digne d’accéder au pouvoir présentement. Incapable de se gérer lui-même, comment ce parti peut-il penser faire mieux avec les deux mains sur le volant du pouvoir, pour reprendre une image célèbre de Jean Charest.

La circonscription de Bonaventure est donc une priorité pour le PQ afin de montrer que l’on peut faire front commun pour un objectif électoral, donc le pouvoir. Le siège vacant laissé par Nathalie Normandeau, qui nous l’espérons a retrouvé un équilibre de vie qu’elle souhaitait tant, est donc un test très important pour le PQ qui a choisi Sylvain Roy comme candidat.

L’élection partielle aura lieu le 5 décembre prochain. Pauline Marois appui le candidat en passant dans la circonscription. On ne pourra pas dire que Mme Marois baisse les bras. Bien des chefs auraient jeté l’éponge depuis longtemps. Pas elle, car depuis toujours, elle le dit : c’est plus difficile pour une femme de faire de la politique. On exige davantage d’une femme que d’un homme. Il semble que ce soit vrai, car Mme Marois, qu’on aime son style ou pas, ne mérite pas cette contestation constante de son leadership après le vote de confiance qu’elle a obtenu au printemps.

Qu’on soit d’accord ou pas avec certaines orientations prises par le PQ (lire ici le dossier du nouveau Colisée de Québec) au printemps dernier, les membres de PQ ont donné très majoritairement leur confiance envers Mme Marois. La moindre des choses, c’est de faire preuve d'un minimum de confiance envers la chef. Si Mme Marois devait partir demain matin, qui la remplacerait? Bernard Drainville? Pierre Curzi? Oh, c’est vrai, il est indépendant de parti, désormais… Gilles Duceppe? Après la débâcle du Bloc, ça promet! Changer de chef ne fera pas remonter le PQ dans les sondages.

Si Mme Marois part demain matin, le PQ risque de perdre l’opposition officielle et de se retrouver comme tiers parti comme Québec Solidaire ou l’ADQ.

Sylvain Roy, candidat péquiste dans Bonaventure, professeur de sociologie dans un CEGEP, semblait très heureux et fier d’être appuyé par sa chef. Malheureusement, il n’a pas la partie facile dans ce fief libéral. Il est toutefois relativement chanceux que la Coalition pour l’avenir du Québec, de François Legault, ne soit pas prête pour lui opposer un candidat. Donc, tout est possible dans Bonaventure d’ici le 5 décembre. La campagne sera très intéressante à suivre. Pour Jean Charest, et surtout Pauline Marois, c’est un test de leadership non pas auprès de leurs troupes, mais de la population. Le PQ a même reporté son Conseil national du parti qui était prévu pour les 3 et 4 décembre afin de mener à bien cette campagne. Le Conseil national est reporté aux 28 et 29 janvier. Une victoire péquiste dans Bonaventure viendrait peut-être fermer le clapet des contestataires qui attendent Dieu en personne pour venir les sauver.

Commentaires

Euh?

Coudonc, sur quelle planète tu vies? Il y a eu un sondage la semaine passée qui donne Le PQ avec Gilles Duceppe à sa tête gagnant avec 12% d'avance. Au contraire, passer de Marois à Duceppe est une situtiation win-win pour le PQ. D'ailleurs, Gilles aurait dû être chef après Bernard Landry... Boisclair et Marois font perdre du temps au PQ, à la souveraineté.

pauline

madame maria devrait pensée au bien être du partie.pour etre premier ministre il faut etre compétant . je crois qu elle a et aussi la populariter .... et aussi un bon messager pour la souvreneté du québec pour etre le bon messager il faut etre populaire ca elle ne l a pas. moi je verrais bien gille ducepte dirigé le partit québec

pauvre Pauline

Madame Marois .c est qqn qui a bcp d expérience et compétante.Cependant, elle n est pas popullaire.Si elle est qqn qui tiens vraiment a ce partit elle devrait quitter c est fonctions de chef de partit. Comme plusieurs personne , je vois Gille Ducepte chef du partit québecois. Madame Marois pour le bien etre du partit démissionnée .

Duceppe

Vous parlez bien de Gilles Duceppe qui, à la tête du Bloc Québécois aux dernières élections fédérales, a subi une cuisante défaite? C'est ça votre chef populaire? Au-delà des sondages, c'est le vote qui compte. Les derniers votes pour Gilles Duceppe furent, à mon avis, assez concluants.