La Vie rurale / Opinions / Élections provinciales 2008 / Québec solidaire très optimiste en ce jour de scrutin

Québec solidaire très optimiste en ce jour de scrutin

Campagne électorale provinciale 2008

Québec solidaire estime pouvoir faire élire un à deux députés ce soir, estime Françoise David relativement satisfaite de la campagne électorale qui s’achève. Cette dernière affirme au journal Le Soleil, à Québec, son optimisme : «Je suis contente de notre campagne. Nous avions 122 candidats, dont plusieurs qui ont pu mener une véritable campagne, avec un budget et un local. Nous avons travaillé très fort et, dans Gouin et Mercier, tous les espoirs sont permis.»

Le parti est maintenant connu et jouit d’un succès d’estime qui ne se dément pas, surtout en milieu montréalais et dans la communauté artistique. Mme David esetime que maintenant, l’étape suivante, c’est l’élection d’un ou deux candidats. En l’occurrence elle et Amir Khadir, l’autre porte-parole.

«Les gens que je rencontre me disent qu'ils m'aiment bien et que nos idées sont intéressantes. Pour l'estime personnelle, je dois avouer que c'est très bon de faire campagne! Mais souvent des considérations stratégiques qui n'ont rien à voir avec les valeurs prennent le dessus», déplore-t-elle au journaliste du Soleil.

Avec un ou deux députés élus, le prochain débat des chefs se fera avec Québec solidaire. Le débat aurait tout à y gagner. Actuellement, les idées de gauche ne sont pas représentées lors de ce débat : égalité des sexes, environnement, pauvreté etc. Le Parti libéral, le Parti québécois et l’ADQ sont tous centristes. Le PQ penche à peine vers la gauche, le PL tend vers la droite mais si peu et l’ADQ penche vers la droite sans l’assumer complètement. Donc, trois centristes. Québec solidaire est clairement à gauche et cela plait à beaucoup de Québécois. Pour l’instant cela ne se traduit pas en intentions de vote, mais attention aux prochaines élections surtout avec une place au débat des chefs. QS est souverainiste et pourrait bien finir par faire très mal au PQ.

La démocratie a tout à gagner d’avoir un parti de gauche reconnu. Tout comme elle a tout à gagner que l’ADQ ne soit pas exterminé ce soir. Une démocratie en santé c’est une démocratie avec des représentants de gauche, du centre et de droite. C’est par le choc des idées qu’une société avance. Beaucoup de Québécois savent cela. Québec solidaire a toutes les raisons d’être optimiste. Ce soir est peut-être celui de la vraie reconnaissance pour ce jeune parti aux idées parfois farfelues mais aussi, souvent, justes et sincères.

Commentaires