La Vie rurale / Opinions / Élections fédérales 2011 / Le tsunami orange

Le tsunami orange

Élections fédérales

La vague orange est en train de se transformer en tsunami orange selon les sondages qui paraissent dans les médias. Les victimes de ce raz-de-marée : le Bloc québécois et le Parti libéral du Canada. Même le Parti conservateur semble devoir faire une croix sur son rêve de former un gouvernement majoritaire. Qu’est-ce qui explique le fait que la population semble de plus en plus portée à voter pour le Nouveau parti démocratique (NPD) qui promet une explosion des dépenses, donc du déficit, et dont les candidats sont, pour plusieurs, d’illustres inconnus? Pourquoi avoir l’intention de voter pour le NPD si certains candidats ne font même pas campagne et certain sont même actuellement en vacances en dehors du pays? Parce que les gens en ont assez des partis traditionnels.

Libéraux et Conservateurs se sont succédés au pouvoir à Ottawa depuis plus de cent ans et les gens désirent peut-être un vrai changement et à gauche plutôt qu’à droite. Ce choix est d’autant plus clair au Québec où la droite politique peine à remonter depuis l’effondrement adéquiste sur la scène provinciale.

Le chef Jack Layton est à la tête d’un parti qui n’a jamais goûté au pouvoir mais qui a une grande expérience politique, donc qui serait prêt à prendre les reines du pouvoir.

Le capital de sympathie pour Jack Layton est aussi très fort. Il combat la maladie sans jamais se plaindre, toujours souriant, et sincère. Il ne semble pas calculateur, au contraire de Harper, Ignatieff et Duceppe. Voter, c’est émotif, avec Jack c’est ça, enfin un politicien qui suscite de l’émotion, c’est quand même rare. Est-ce qu’Ignatieff suscite une émotion chez l’électeur? Pour l’avoir vue en personne, je peux vous dire que c’est un des personnages les plus froids que j’ai rencontré. C’est pire en personne qu’à la télévision! Dommage pour lui, mais face à Jack Layton, il ne fait pas le poids.

Le choix des électeurs canadiens est clair :

- Vote à droite = Parti conservateur de Stephen Harper

- Vote à gauche = Nouveau parti démocratique de Jack Layton

Au Québec, c’est un peu différent :

- Vote fédéraliste à gauche = NPD de Jack Layton

- Vote indépendantiste à gauche = Bloc québécois de Gilles Duceppe

On ne voit nulle part le Parti libéral du Canada. C’est normal, il ne constitue plus une menace pour personne. On ne frappe pas sur quelqu’un qui est déjà au sol. Laissons Michael Ignatieff terminer sa campagne dans la dignité. Le tsunami orange a frappé et on sait d’ores et déjà que les libéraux ne devraient pas s’en relever avant longtemps.

Commentaires