La Vie rurale / Opinions / Amir Khadir, le chef de Québec Solidaire

Amir Khadir, le chef de Québec Solidaire

L'opinion du citadin

Amir Khadir, seul député élu de la formation politique de gauche Québec Solidaire, prenait la parole ce midi devant les étudiants de l'Université Laval à Québec. La majorité des gens en place étaient favorables à Monsieur Kadir ou membres de Québec Solidaire. Durant un peu plus d'une heure, le porte-parole du jeune parti a démontré tout un talent d'orateur pour tourner en bourrique le gouvernement Charest et son laxisme vis-à-vis les minières qui exploitent le sous-sol de la province sans payer les redevances prévues par la loi.

Mais, ce qui m'a marqué, dans la conférence de ce midi, ce n'est pas tant le contenu qu'une évidence : si la formation Québec Solidaire veut progresser, elle se doit d'avoir un seul chef, pas deux, et il faut que ce chef soit Amir Khadir. J'ai entendu des discours de Françoise David, mais c'était la première fois que j'entendais un discours d'Amir Kadir. En tant que porte-parole, il ne fait aucun doute qu’il est plus rassembleur, plus convaincant.

Voici quelques observations qui me font dire que Khadir est un meilleur porte-parole que David :

  • Il est démocratiquement élu député;
  • Il semble avoir davantage le sens de l'État;
  • Il est plus rassembleur;
  • Il est meilleur orateur;
  • Par le fait même, il sait synthétiser et vulgariser une situation complexe mieux que la plupart des politiciens;

Ses seuls défauts par rapport à David :

  • Il a l'air d'un écolier malgré la quarantaine entamée.
  • Il pète parfois les plombs comme la fois où il lança son soulier sur une photo de Bush. Si le ridicule tuait il aurait été foudroyé sur place.

Les partisans de Françoise David diront sans doute que je suis injuste car elle est aussi, à leurs yeux, rassembleuse, bonne oratrice, etc. Mais voilà, je ne suis ni partisan de l'une ou de l'autre, et ce que je sais, c'est que Françoise David ne me donne pas envie du tout de voter pour Québec Solidaire mais Amir Khadir oui.

Lorsque j'écoute Françoise David, j'ai l'impression d'assister à une réunion de féministes où je n'ai pas trop ma place en tant qu'homme. Lorsque j'écoute Amir Khadir, je me sens à ma place, pourtant c'est le même parti et il est toujours aussi féministe et progressiste. Lorsque j'écoute Françoise David, je ne sais pas trop où elle s'en va, mais Khadir c'est très clair. C'est sans doute pour cela que l'un est député et l'autre ne l'est pas. Khadir rejoint mieux les gens, l’ensemble des gens.

Il n'y a actuellement qu'une locomotive à Québec Solidaire, un seul qui peut aller chercher plus de membres, d'argent et de crédibilité pour le parti et c’est Amir Khadir. Françoise David a toujours sa place et la sympathie des membres, mais on sent qu'elle est de plus en plus en retrait.

En tout cas, ce midi, à Québec, à l’Université Laval, lors d’une conférence dont le titre était L'avenir de la gauche au Québec, pas une seule fois, me semble-t-il, le nom de Françoise David fut prononcé. Ni Amir Khadir ni par aucune personne dans la salle, même durant la période de questions qui a duré trente minutes, n’a mentionné le nom de la cofondatrice de Québec Solidaire.

Cela me semble une preuve de plus que pour le principal intéressé et les membres de Québec Solidaire, qui étaient nombreux dans la salle, le chef c'est Amir Khadir.

Commentaires