La Vie rurale / Articles / Transport / Le monorail, une solution pour faire Montréal-Québec rapidement

Le monorail, une solution pour faire Montréal-Québec rapidement

Transport

Radio-Canada rapporte qu’une étude menée par des chercheurs de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IREC) qui sera dévoilée dans une semaine affirme qu’un monorail suspendu entre Québec et Montréal serait possiblement plus économique et plus efficient qu’un train à grande vitesse (TGV).

Le projet monorail serait moins cher de 3 milliards de dollars par rapport au TGV. L’étude affirme qu’il serait aussi plus rapide (250 km/h), ce qui est contestable avec le 300 km/h et plus d’un TGV. Le monorail pourrait relier les villes les plus importantes du Québec étant donné ses coûts moindres.

 

Les chercheurs de l’IREC estiment que la structure du monorail devrait être installée dans les emprises d’autoroute et relier Montréal-Québec en 90 minutes. C’est bien, mais le TGV lui le ferait en 50 minutes. « Pour trois fois moins cher, nous relions Montréal aux six plus grandes villes du Québec avec une souplesse d'utilisation remarquable. Alors, il est évident pour nous qu'il faut continuer de réfléchir sur l'utilité et la performance d'un projet de création de réseau national », a déclaré Robert Laplante, directeur général de l'IREC à Radio-Canada. Son organisme estime à 100 000 le nombre d’emplois qui pourraient être créés par la construction d’un réseau national de monorail.

 

Après des décennies d’attente pour voir la construction d’un TGV dans le corridor Québec-Windsor, voici le monorail pour une attente supplémentaire de cinquante ans? Permettez-moi d’être sceptique malgré les promesses de coûts de construction moindre.

Commentaires

Etude objective ?

L'étude mentionnée dans l'article a été réalisée par Pierre Langlois qui a déjà animé (en 2009 et les années précédentes) de nombreuses campagnes de promotion du projet de monorail.