La Vie rurale / Articles / Saguenay-Lac St-Jean / Le maire Jean Tremblay et la prière : un choix à faire

Le maire Jean Tremblay et la prière : un choix à faire

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Source image :

Ejdzej sur Wikipedia

Le Tribunal des droits de la personne intime les élus de Saguenay à ne plus faire de prière avant les séances du conseil municipal ou d’arrondissement. De plus, les symboles religieux doivent disparaître. Le maire Jean Tremblay, n’a pas l’intention d’obéir, pour le moment.

La prochaine séance du conseil devrait donc se faire, demain soir, en présidence du crucifix et de la statue du Sacré-Cœur, rapporte le journal Le Quotidien. La décision du tribunal, émise vendredi dernier, sera certainement débattue au conseil.

Pour la petite histoire, c’est suite à une plainte d’Alain Simoneau et le Mouvement laïque québécois, que le Tribunal des droits de la personne s’est penché sur le dossier. Son verdict, la ville de Saguenay et son maire, Jean Tremblay, ont porté atteinte à la liberté de conscience et de religion en faisant la récitation d’une prière avant la séance du conseil municipal et en exposant un crucifix et une statue du Sacré-Cœur.

Cela veut dire, que la prière doit cesser maintenant et les symboles retirés des lieux publics. De plus, le plaignant va recevoir 15 000$ en dommages moraux et 15 000$ supplémentaires pour dommages punitifs. Les sommes devront être versées par le maire Tremblay et la municipalité.

«Je ne pense pas que nous allons devoir retirer les deux symboles religieux immédiatement. Je crois que nous avons 30 jours devant nous pour aller en appel ou retirer les objets religieux. Actuellement la décision n'est pas prise à savoir si je vais aller en appel de cette décision. Je commence à me faire une tête sur ce dossier. Mais avant d'aller plus loin, je vais en discuter avec les membres du conseil municipal» a expliqué le maire Jean Tremblay au journal Le Quotidien.

Cette cause est ce que j’appellerais un encombrement inutile de notre système judiciaire. La cause, la décision et la sanction m’apparaissent farfelues. Moi qui suis athée, je ne considère aucunement le Mouvement laïque québécois légitimé de me représenter. Ce mouvement ne représente pas les Québécois laïques. Quant au Tribunal des droits de la personne, ne s’égare-t-il pas en brimant les droits de certains élus qui sont, d’abord et avant tout, des citoyens eux aussi? N’est-ce pas à leurs pairs, donc leurs électeurs, de les juger sur leurs actions?

Quoi qu’il en soit, si le maire Tremblay ne va pas en appel, il devra se conformer à ce jugement. J’espère que tout cela s’arrêtera là, il faut bien qu’un des deux partis soit raisonnable à un moment donné.

Commentaires

non

Il devra continuer a se battre, lui et tous les autres élus qui respectent le moindrement
notre héritage!

Maire digne de l'Iran

Tout le système politique en Iran est sous le chapeau de la religion. Ce maire est aussi rétrograde que les ayatollah de l'Iran qui veulent contrôler la société. Pourquoi m'imposer un crucifix et une prière? Et je lui laisse m'imposer ce crucifix alors il demandera alors aussi des cours de catéchismes dans les écoles. Et si je le laisse encore faire alors il donnera un crédit d'impôt à ceux qui vont à l'Église. Puis éventuellement il demandera à ce que sur les bulletins de votes soit écrit si le candidat est pratiquant ou pas afin que les électeurs soient légitimement informer.

Finalement de plus en plus d'entrepreneurs vont acheter un banc à l'Église pour obtenir les faveurs de la municipalité dans l'obtention de contrats et de crédits d'impôt fonciers et nous revoilà dans la grande noirceur à nouveau.

Revenons à une municipalité laïc, tournons nous vers la modernité des moeurs et la liberté de pensée. Je ne partage absolument pas la position du maire et pour avoir une famille Saguenéenne extrémiste religieuse je sais à quel point l'intolérance de ces gens font d'eux de véritables croisés en puissance.

mess

Tes libre de faire ce que tu veut bilodeau,personne te l'imposse.La justice va se faire de l'autre coter.Je ne voudrais pas etre a ta place.

L'hotel de ville, pas la place pour la pratique religieuse

Pourquoi vous voulez imposer votre religion sur moi. L'hotel de ville c'est pas la place pour faire de la propagande et pousser votre religion. La religion c'est privé et dans les temples que ça se passe. J'espère qu'il y aura d'autres poursuites.

C'est important

Qu'est-ce que vous aller faire quand un élu ne sera pas catholique. Vous aller faire une prières par religion ou c'est seulement le catholicisme qui a droit a ce traitement de faveur. Il faudrait être juste pour tout le monde et inclure les religions de tout le monde ou c'est seulement la religion du maire qui compte. Si un musulman ce fait élire et qu'il impose sa religion à l'hotel de ville, vous allez encore être derrière le maire ou c'est juste parce que ça fait votre affaire?

Pas de favoritisme pour le catholisisme

A entendre certains, si on est pas catholique, on est pas Québécois. A quand le God bless Québec a la fin des discours comme Bush, très inclusif. Vive la liberté de choix et non à la religion et aux dogmes en politique.

Ou va t'on en mélangeant politique et religion?

Jean Tremblay à la commission aux accommodement raisonnables: «Dans des questions aussi vitales que celles de l'avortement ou du mariage gai, par exemple, l'État peut légiférer sur les règles politiques, économiques et sociales, mais il ne peut empiéter sur les valeurs morales et religieuses, qui relèvent des églises», écrit encore M. Tremblay, en ajoutant que l'avortement demeure «un crime et un meurtre».

Religion

Je jure de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité.

Je vais jurer sur quoi ?...on ne peut plus jurer sur la bible...Symbole de réligion catholique.

C'est n'importe quoi...

Jurer sur la bible?

Le problème de la majorité des personnes d’une confession ou d’une autre, c’est leur extrême crédibilité. Avec un bon manque de culture, cela fait une combinaison explosive. Jurer sur la bible? Pourquoi faire? Connaissez-vous seulement l’origine de ce document assemblé de toutes pièces par des inconnus, bien après les faits qu’il est supposé relater? Savez-vous que les écrits composant cette fameuse bible en font part par convention d’autres humains faillibles?

S’il existe un document vide de toute connotation morale, c’est bien la bible (le coran, le talmud, etc. ne sont pas piqués des vers non plus). Si on a besoin d’un policier dans le ciel pour bien agir, cela fait une belle jambe à l’éthique et à la morale.

Encore une fois, personne n’essaye de vous tirer de votre torpeur intellectuelle. Restez avec votre illogique religion si cela vous chante. Par contre, admettre la religion et de surcroît, ses vertus morales, au sein d’une assemblée responsable de la fonction civique, ce n’est pas une erreur, c’est contre la loi.

Bravo Monsieur le maire

Bravo Monsieur le maire, enfin quelqu’un qui a le courage de ses convictions. Je suis tout à fait contre toute expression de quelques religions que ce soit sur la place publique. Cependant si on considère les icônes catholiques et les prières comme faisant partie de notre patrimoine culturel je vous encourage à persévérer dans votre lutte d’affirmation identitaire pour conserver et faire respecter nos us et coutumes en tant que peuple Québécois. Il faut prendre conscience que le grand mouvement de laïcité qui balaie le Québec depuis quelques années prend sa source de deux façons : la première est le rejet du catholicisme totalitaire dont nous avons souffert collectivement et le deuxième est un rempart que nous voulons ériger pour ne pas se faire envahir par les fanatiques indésirables d’autres religions importées et ce dans la foulée du rejet de notre passé avec la religion. On croyait qu’en se disant laïques nous n’aurions pas à endurer celle des autres mais forcé de constater que ce n’est pourtant pas un abri à toutes épreuves. Nous devons résister de toutes les façons possibles de nous faire imposer les mentatilités étrangères déguisés en religions dont nous n’avons rien à faire. Pour moi c’est une sorte de pollution culturelle. Apprenons à nous faire respecter et la bataille de M. Tremblay est un exemple concret de l’attitude que nous devons adopter à l’égard de la protection de notre culture.

la prière

M. Tremblay avez-vous essayer les accommodements raisonnables peut-être que ca marcherai ....lachez pas...

Le maire Tremblay

La priere se faisait avant depuis longtemps, C'est une liberté que l'on a depuis des années . Nous l'enlever, c'est une atteinte à notre liberté. C'est parti intégrante de notre histoire . Pourquoi enlever des droits que l'on possède nous Quebecois au Quebec. La liberté s'arrête là où la liberté de l'autre commence. Savoir respecter la liberté déja acquis. Continuer, M. le maire. Bravo.