La Vie rurale / Articles / Politique / Le président de la FTQ convoqué par Sam Hamad à Québec

Le président de la FTQ convoqué par Sam Hamad à Québec

Capitale-Nationale

Sam Hamad

Source image : http://www.plq.org/

Michel Arsenault, président de la FTQ, est convoqué à Québec par le ministre du Travail, Sam Hamad. Ce dernier, qui habituellement n’annonce pas publiquement ce genre de rencontre, l’a fait cette fois-ci tant la situation sur le chantier La Romaine, sur la Côte-Nord, a fait du bruit cette semaine. Du bruit et soulevé bien des questions, à savoir, si la FTQ n’a pas trop de pouvoir et si elle utilise à bon escient et légalement ce pouvoir. Voilà les questions qui se posent dans les médias et dans la population. Michel Arsenault est donc invité à Québec pour garantir au gouvernement que les travaux pourront se poursuivre normalement.

Certains experts, comme Jean Sexton, professeur de relations industrielles à l’Université Laval, a affirmé à La Presse à propos de Michel Arsenault : «Tout ce qu'il a, c'est un pouvoir moral. C'est comme si on convoquait la chambre de commerce de Montréal à cause d'un problème à Bell Canada.» Si c’est vrai, il n’aura qu’à dire qu’il ne peut garantir la poursuite des travaux. Sam Hamad devra alors s’adresser aux dirigeants locaux de la FTQ construction? Ces derniers ne pourront pas plus garantir quoi que ce soit s’ils se font bloquer l’accès aux chantiers par des manifestants mécontents qu’ils soient de la CSN ou pas.

Peu importe l’avis des experts, Sam Hamad veut parler au plus haut dirigeant de la FTQ, ce qui est normal, et c’est ce qui s’est fait en fin d’après-midi. Par la suite, les deux hommes ont fait chacun leur point de presse en qualifiant la rencontre de franche et virile. Bon, on s’est entendu pour ne pas avoir l’air fou personne. Jean Lapierre, sur LCN, a commenté l’affaire en disant que Sam Hamad voulait montrer qu’il maîtrisait bien la situation mais que dans les faits, il ne maîtrise rien du tout.

C’est l’impression que me donne tout ce cirque aujourd’hui. Michel Arsenault s’est engagé à collaborer avec le gouvernement mais, il espère que les gens vont respirer par le nez et se concentrer un peu sur ce qui fonctionne bien au Québec actuellement.

Commentaires