La Vie rurale / Articles / Patrimoine / Le lac Opasatica : un paradis de plantes rares?

Le lac Opasatica : un paradis de plantes rares?

Abitibi-Témiscamingue

Le lac Opasatica : un paradis de plantes rares?

Source image :

http://www.floraquebeca.qc.ca

Le secteur du lac Opasatica, en Abitibi-Témiscamingue, recèlerait de nombreuses plantes rares, nous apprend aujourd’hui l’Abitibi Express sous la plume de Patrick Rodrigue. Depuis aujourd’hui, et pour la semaine, une vingtaine de bénévoles de FloraQuebeca, un OSBL œuvrant pour la protection de la flore et des paysage végétaux du Québec, s’affairent à délimiter un secteur d’études. Puis, une fois délimité, un recensement des espèces végétales sera fait en juillet et août prochains.

Ce qui est certain, c’est que les travaux de reconnaissance des prochains jours vont se faire sur le terrain de la réserve de biodiversité projetée du lac Opasatica, un secteur peu connu. Les résultats du recensement seront transmis au ministère de l’Environnement qui déterminera si d’autres secteurs seront inclus dans la réserve de biodiversité.

 

Dans les plantes rares répertoriées, on dénombre des orchidées et des aubépines. Leur localisation va toutefois demeurer confidentielle. Leur rareté exigeant une certaine discrétion pour les protéger. La rareté de certaines plantes aurait un rapport direct avec la composition de la roche mère : «On veut trouver des massifs de serpentine, une roche dont la composition, lorsqu’elle est près de la surface, favorise la croissance de certaines plantes seulement tout en freinant celle des autres. On se retrouve donc avec des plantes rares, peut-être même exclusives à cet endroit», a indiqué André Lapointe président de FloraQuebeca à AbitibiExpress.

 

La Réserve protégée du lac Opasatica, nous apprend l’AbitibiExpress, couvre 245 km carrés et comprend plus d’une dizaine de lacs dont le lac Opasatica. On y retrouve trois forêts anciennes ainsi qu’une forêt rare. Un joyau de l’Abitibi-Témiscamingue à découvrir.

Commentaires