La Vie rurale / Articles / Municipalités / Saint-Élie-de-Caxton ne veut pas de mines sur son territoire

Saint-Élie-de-Caxton ne veut pas de mines sur son territoire

Mauricie

Saint-Élie-de-Caxton ne veut pas de mines sur son territoire

Saint-Élie-de-Caxton

Source image :

Gath sur Wikipedia

La municipalité de Saint-Élie-de-Caxton, en Mauricie, ne veut pas de développement minier sur son territoire. C’est le conseil municipal qui a adopté une résolution à cet effet lundi soir dernier. Toutefois, le journal Le Devoir nous apprend que cette résolution n’a pas de poids légal selon la Loi sur les mines du Québec. C’est la raison pour laquelle le conseil municipal demande aussi une réforme sur la Loi sur les mines. Pour l’instant, les municipalités n’ont pas grand-chose à dire à cet égard. La belle part va aux entreprises.

Le territoire de la municipalité est reluqué par une entreprise britano-colombienne du nom de Fancamp Exploration qui y cherche du cuivre et du zinc. D’ailleurs, un hélicoptère de l’entreprise a survolé la région durant… la fin de semaine de Pâques.

Un mois auparavant, l’entreprise avait averti la municipalité de son passage pour faire des relevés aériens à 250 mètres d’altitude pour quelques jours seulement. Aucune date n’était précisée. Ils étaient là durant le congé pascal.

L’entreprise est enthousiaste et compte poursuivre son exploration sur le terrain. Si une mine devait voir le jour dans le secteur, cela aurait la taille d’un centre d’achat moyen selon Peter Smith, président de Fancamp interrogé par Rue Frontenac.

Mais les citoyens du village qui misent beaucoup sur le tourisme, se demandent si l’exploitation minière et la villégiature feraient bon ménage. Ils ont un fort doute là-dessus. La mine pourrait donc être plus nuisible que bénéfique pour la région. C’est la raison de l’adoption des deux résolutions de lundi soir dernier :

- Opposition à tout projet de mine sur son territoire;

- Réforme de la loi sur les mines qui permettrait de rendre légale la première résolution qui, dans l’état actuel de la loi, ne l’est pas.

Le gouvernement provincial s’engage à déposer un projet de loi pour moderniser la Loi sur les mines, mais jusqu’à présent, il n’y a rien à se mettre sous la dent.

Commentaires