La Vie rurale / Articles / Montérégie / La Ville de Waterloo n’achètera pas le Manoir Maplewood

La Ville de Waterloo n’achètera pas le Manoir Maplewood

Montérégie

Pascal Russell, maire de Waterloo

Source image :

http://ville.waterloo.qc.ca/

La Ville de Waterloo, en Montérégie, avait pour projet d’acheter le Manoir Maplewood, une maison patrimoniale sur son territoire. L’administration souhaitait tenir un registre sur cet achat, mais, finalement, tout tombe à l’eau. La raison en est bien simple, c’est que la ville ne peut respecter l’échéancier désiré par le propriétaire actuel, Charles Guévin.

Le conseil municipal a donc décidé d’annuler ses démarches pour l’achat de la demeure patrimoniale située sur la rue Clark. Cette décision s’est prise après une rencontre avec l’actuel propriétaire vendredi matin, rapporte le site granbyenrégion.ca

 

Par voix de communiqué, le conseil municipal de Waterloo affirme : «La Ville, qui se doit de respecter des délais spécifiques, n'est pas en mesure de répondre au délai de transaction souhaité par M. Guévin. Le conseil a pris la décision de mettre fin à cette démarche démocratique pour l'achat et la sauvegarde de cette propriété patrimoniale». Du même coup, les journées prévues pour la tenue du registre le 25 et 26 octobre sont annulées.

 

Le dossier suscitait un certain intérêt auprès des citoyens puisque, rapporte le portail Internet Granby en région, rapporte qu’une centaine de citoyens avaient participé à une soirée où l’avenir de la maison patrimoniale était débattu. Des représentants de la firme Patri-Arch étaient sur place après avoir fait une étude pour 10 000$, accompagnés su maire Pascal Russel. L’étude estimait que l’achat de cette vaste propriété de quarante pièces et sa réfection extérieure, seulement, coûterait 2,3 millions de dollars.

 

C’est beaucoup pour une ville de 4077 citoyens. Ce serait une contribution de 564$ de la part de chaque citoyen pour payer la totalité du montant. La Ville avait adopté une résolution le 4 octobre dernier pour un emprunt de 525 000$.

 

Désormais, est-ce qu’une entreprise privé peut se montrer intéressée?

 

Le bâtiment érigé en 1864 est d’un style patrimoniale assez rare (style néo-italien) est encore en assez bon état et situé sur un terrain de 200 000 pieds carrés. Le propriétaire actuel l’a acheté en l’an 2000.

Commentaires