La Vie rurale / Articles / Montérégie / Inondation sans fin

Inondation sans fin

Montérégie

Bassin versant du lac Champlain et de la rivière Richelieu

Bassin versant du lac Champlain et de la rivière Richelieu

Source image : USGS

En Montérégie, la rivière Richelieu est sortie de son lit depuis plus d’un mois. C’est un record en ampleur et en longévité que cette inondation sans fin. Pire que tout, le niveau record historique atteint le 6 mai dernier risque d’être battu avec la pluie qui s’abat sur le bassin versant du lac Champlain et de la rivière Richelieu. Il s’agit d’une catastrophe écologique mais aussi humaine.

En effet, les gens sont fatigués et découragés. Les agriculteurs ne peuvent semer, leur année est compromise.

Pour les citoyens de Saint-Jean-sur-le-Richelieu et tet et et plusieurs villages le long de la rivière jusqu’au lac Champlain, c’est un peu le jour de la marmotte. L’eau monte, puis elle baisse, elle monte, elle baisse à nouveau, l’espoir naît… mais non l’eau remonte.

Plus d’eau potable, maison cernée par l’eau, sous-sol inondés, découragement, tel est le lot de milliers de personne de la région. Dans bien des secteurs, le seul moyen de transport est la chaloupe.

Depuis le 14 avril, la Montérégie est reçu 230 millimètres de pluie. C’est 23 cm d’eau ça! Soit deux fois plus que la normale où on constate parfois des embâcles et des débordements sectoriels. Mettez deux fois plus d’eau et voici le résultat. Environ 3000 résidences demeurent évacuées en Montérégie et la Croix Rouge travaille très fort pour tous les sinistrés avec l’aide des autorités et de l’armée. Malgré tout, les médias rapportent que malgré tous les efforts et la bonne volonté, tous sont dépassés par cette situation exceptionnelle.

Commentaires