La Vie rurale / Articles / Migration / L’Estrie propose 250 emplois en santé cet automne

L’Estrie propose 250 emplois en santé cet automne

Estrie

Santé en Estrie

Santé en Estrie

Suite à l’annonce, le 13 septembre 2007, d’une enveloppe récurrente de 13 millions de dollars par la ministre responsable de l’Estrie, Monique Gagnon-Tremblay, pour le développement de nouveaux services en santé et en services sociaux, la région cherche à combler 250 emplois. C’est postes combleront les besoins reliés à l’ensemble des établissement du réseau. Quelle belle retombée positive que 250 emplois de qualité en santé pour une région. Bonne nouvelle pour la population qui sera mieux déservie.

Mais combler autant d’emplois aussi rapidement que possible représente un défi de taille. C’est la raison pour laquelle les quinze établissements de l’Estrie se sont regroupés et procèdent à l’heure actuelle le plus grand recrutement régional jamais vu. «Réussir à combler quelque 250 emplois d'ici les prochaines semaines est un défi de taille! C'est

pourquoi nous avons mis toutes nos ressources en commun pour faciliter la recherche d'emploi. Se regrouper favorise une force d'attraction supplémentaire pour les personnes candidates, puisque toutes les offres du réseau de la santé et des services sociaux de l'Estrie se trouvent à un seul endroit, soit le www.santeestrie.qc.ca , explique Mme Lucie Therriault, directrice des ressources humaines du Centre jeunesse de l'Estrie etprésidente de la Table régionale des ressources humaines du réseau de la santé et des services sociaux de l'Estrie.

Que vous soyez stagiaire, diplômé ou professionnel, vous êtes invité à consulter le portail du réseau de la santé et des services sociaux de l’Estrie pour y découvrir les offres d’emplois disponibles et de postuler sur celui ou ceux qui vous conviennent. Il y a en tout trente titrse d’emplois différent qui sont en demande.

Toute personne de la région ou d’ailleurs est invité à postuler en ligne jusqu’au mercredi 26 septembre 2007 sur www.santeestrie.qc.ca .

Commentaires