La Vie rurale / Articles / Mauricie / Le début de la saison reporté d’une semaine à Sainte-Anne-de-la-Pérade

Le début de la saison reporté d’une semaine à Sainte-Anne-de-la-Pérade

Mauricie

Poulamon

Source image : Joanie Côté

Wikipédia

La saison de pêche aux petits poissons des chenaux devait débuter le 26 décembre sur la rivière Sainte-Anne, à Sainte-Anne-de-la-Pérade, en Mauricie. Or, c’est vraisemblablement le 1er janvier que la saison sera lancée. Pour l’instant, la glace n’est pas encore tout à fait assez épaisse pour accueillir le village de cabanes sur la glace.

Présentement, des opérations d’épaississement de la glace se déroulent avec la température froide des derniers jours. Ce qui a retardé l’ouverture du village sur la glace, ce sont les températures douces du mois de décembre. Les pourvoyeurs sont habitués à composer avec une météo capricieuse ces dernières années. Il n’y a rien de catastrophique cette année, seulement un retard d’une semaine. Ce qu’il y a d’encourageant, c’est que la glace est bien prise. Présentement, son épaisseur est de huit pouces. La glace doit atteindre une épaisseur de 12 à 15 pouces avant que les véhicules automobiles puissent y circuler.

C’est seulement lorsque cette épaisseur sera atteinte que les vingt pourvoyeurs enregistrés, dont trois nouveaux cette année, pourront installer les cabanes de pêche et le réseau électrique.

Le petit poisson des chenaux, également appelé poulamon, est déjà dans la rivière. Entre 600 et 800 millions d’individus vont venir pondre dans la rivière durant six semaines environ. Sur le lot, 3 millions seront attrapés par les pêcheurs, selon Claude Lamarre, président de l’Association des pourvoyeurs de pêche aux petits poissons des chenaux lorsqu’interrogé par Le Nouvelliste de Trois-Rivières.

Commentaires