La Vie rurale / Articles / Mauricie / IQT pourrait perdre sa subvention à Nashville

IQT pourrait perdre sa subvention à Nashville

Mauricie

Centre d'appels

Centre d'appels

Source image : Petiatil (talk) sur Wikipedia

IQT a fermé ses centres d’appels de Oshawa, Laval et Trois-Rivières en catastrophe sans explication et en omettant de payer les employés. Dans le même temps, l’entreprise devait ouvrir un centre d’appel subventionné par Nashville au Tennessee. Le maire de l’endroit a eu vent de la manière dont les employés d’ici ont été traités et ne semble plus du tout avoir envie de donner la subvention prévue de 1,6 millions de dollars à cette entreprise qui doit créer chez lui 900 emplois. Le contrat de subvention n’étant pas signé, il fait bien de se retenir. Qu’est-ce qui empêcherait IQT de mettre à la porte 900 employés dans trois mois en omettant de leur donner leur dernière paye? Rien, IQT vient de faire ça avec 1200 employés au Canada en leur déclarant qu’elle est en faillitte (Source La Presse Affaires). Faillitte? Pas question de donner une subvention de 1,6 million de dollars à une entreprise en faillitte, n’est-ce pas?

Les 1200 employés ont dû quitter sur le champs. Karl Dean, maire de Nashville, n’a pas du tout aimé ça et a écrit aux dirigeants d’IQT que le processus de subvention était suspendu en attente d’explications satisfaisantes. Or, pensez-vous que les explications risquent d’être satisfaisantes? Plusieurs échos sur le Web font état que la subvention pour IQT c’est terminé. Pas trop difficile à conclure lorsque le maire Karl Dean affirme : «Nous sommes surpris et préoccupés d'apprendre les développements au Canada, et j'ai été consterné par la manière dont la firme a traité ses employés là-bas. Conformément à ma philosophie sur le développement économique, les mesures incitatives offertes à IQT sont basées sur la capacité de l'entreprise d'apporter des emplois à Nashville, ajoute-t-il. Si elle ne crée pas d'emplois ici, elle ne recevra pas de subvention. Nous n'irons pas de l'avant avec cette entente à moins que nous n'obtenions d'IQT des réponses à nos préoccupations. » (Source La Presse Affaires).

Fermeture sauvage, des employés qui apprennent qu’ils viennent de faire de deux semaines à un mois de travail bénévolement et des gens carrément à la rue. Les politiciens en Mauricie, à Laval et à Oshawa doivent écourter leurs vacances et venir en aide à ces gens. Julie Boulet, ministre de l’Emploi et Lise Thériault ministre du Travail vont rencontrer les travailleurs de Trois-Rivières aujourd’hui. Du côté de la Commission des normes du travail une enquête a été ouverte. Bell Canada, qui engageait IQT comme sous-contractant, pourrait engager des gens d’IQT car elle cmpte engager des centaines de personnes en 2011. On laisse tomber un sous-contractant, ce dernier license 1200 employés et on arrive ensuite en héros annoncer qu’on va engager des centaines de gens. Si je travaillais dans un centre d’appels, je songerais sérieusement à une réorientation de carrière. C’est un domaine qui ne semble pas stable du tout et les employés y sont mal traités.

Commentaires