La Vie rurale / Articles / Les régions / Importante campagne de valorisation du transport maritime

Importante campagne de valorisation du transport maritime

Voie maritime du Saint-Laurent

Le ministère des Transports s'associe à l'industrie maritime du Québec pour une importante campagne de valorisation du transport maritime qui a été lancée le jeudi 29 mars 2007. La première phase de cette campagne à pour objectif d'informer la population du Québec des richesses du fleuve et de l'importance de la voie maritime, de ses enjeux et finalement de son apport indispensable à la vie de tous les jours.

Ce qui est bien dans cette offensive médiatique, c'est qu'elle souligne que le transport maritime est un choix sensé, responsable et sécuritaire en expliquant pourquoi. Surveillez bien la publicité télévisuelle des trois prochaines semaines, des publicités y seront diffusées à cet effet. Vous trouverez dans les principaux quotidiens dans les éditions du lundi et du jeudi, des publicités écrites. Et bien sûr, vous en trouverez sur internet. Toutes ces publicités ont un thème : le transport maritime, au cœur de la vie de tous les Québécois. Les messages vont nous rappeler que la majorité des biens que nous consommons sont transportés par navire.

La campagne reviendra périodiquement en 2007 et 2008 et le ministère des Transports s'est engagé à partager les coûts à parts égales avec l'industrie maritime du Québec. Il s'agit d'un partenariat public-privé.

Cette campagne de valorisation découle du plan d'action du Forum de concertation sur le transport maritime. L'instance regroupe l'ensemble des représentants du milieu des transports publics et privés. Sa création a pour but d'appliquer la Politique de transport maritime et fluvial du Québec. L'objectif ultime est le développement de l'industrie maritime au Québec.

Les citoyens sont aussi invités à consulter le site www.LeSaint-Laurent.com pour en savoir beaucoup plus que ces simples messages. Le site est très intéressant et contient une foule d'informations pertinentes des plus intéressantes.

En terminant, voici quelques informations trouvées sur le site ci-haut mentionné:

 

  • le 21 mars 2007 s'ouvrait la 49ième saison de navigation sur la voix maritime du St-Laurent. C'est la date la plus précoce de l'histoire e la Voie Maritime.

  • Le transport maritime à courte distance (TMCD) est la solution idéale pour les problèmes reliés:

     

    • à la congestion des routes

    • à la sécurité routière

    • à la conservation du réseau routier

    • aux problèmes environnementaux comme les émissions de gaz à effet de serre

     

  • Le transport maritime et l'efficacité énergétique : Si on compare le train, le camion et le navire par rapport à la distance parcourue par une tonne de marchandises avec un seul litre de carburant, on obtient des résultats très intéressants.

     

    • Camion = 25 kilomètres

    • Train = 80 kilomètres

    • Navire = 200 kilomètres

     

 

Le transport maritime est donc plus qu'efficace. De plus, le navire produit des émissions atmosphériques plus faibles, particulièrement pour les gaz à effet de serre (GES) Par exemple, un camion émet près de cent grammes de gaz à effet de serre par tonne- kilomètre. Le transport maritime, lui, en émet moins d'une dizaine de grammes par tonne-kilomètre.

Émissions atmosphériques de trois modes de transport

(grammes/tonne/km)

 

Polluant

Camion

Train

Navire

CO

0,25-2,4

0,02-0,15

0,018-0,2

CO2

127-451

41-102

30-40

HC

0,3-1,57

0,01-0,07

0,04-0,08

NOX

1,85-5,65

0,2-1,01

0,26-0,58

SO2

0,1-0,43

0,07-0,18

0,02-0,05

Particules

0,04-0,9

0,01-0,08

0,02-0,04

 

Source : OCDE, 1997

 

  • Les navires commerciaux sur l'océan naviguent à une vitesse moyenne de 28 km/h. Il leur faut donc une dizaine de jour pour traverser l'Atlantique et ainsi relier l'Amérique du Nord à l'Europe de l'Ouest.

  • Origine du nom du Fleuve. Selon la Commission de toponymie du Québec, plusieurs noms auraient été donnés à notre fleuve, mais un seul se serait vraiment imposé à partir du XVIIe siècle : le fleuve Saint-Laurent. C'est Jacques Cartier qui aurait dans ses récits de voyage baptisé une baie de la Côte-Nord du nom de Saint-Laurent. Par extension, ce nom aurait ensuite désigné le fleuve en entier. Selon certaines sources, le nom aurait été donné à cette baie en raison du jour de la fête de saint Laurent, le 10 août 1535, un martyr chrétien assassiné à Rome en 258.

  • Le Fleuve Saint-Laurent, avant d'être connu sous ce nom, a aussi été appelé Rivière de Canada, le grand fleuve Hochelaga, la rivière des Iroquois et la rivière Cataracoui.

 

Commentaires