La Vie rurale / Articles / Économie / MF2 de Trois-Rivières reçoit une aide financière de 200 000$ de Québec

MF2 de Trois-Rivières reçoit une aide financière de 200 000$ de Québec

Mauricie

MF2 inc.

Mme Julie Boulet, ministre responsable de la Mauricie, a annoncé une aide financière maximale de 200 000$ à l’entreprise MF2 inc un atelier d’usinage à contrôle numérique de Trois-Rivières. La somme va permettre de faire l’acquisition d’équipements de production offrant une meilleure performance. Le budget total du projet est estimé à 1,75 million de dollars.

«MF2 inc. a su développer une niche de marché tout à fait unique dans la région de la Mauricie, comme sous-traitant intégrateur, alliant conception, prototypage, fabrication et assemblage de produits métalliques. Cette contribution financière s'avère tout indiquée pour compléter les efforts de soutien des partenaires économiques régionaux du projet. L'effet de levier ainsi créé permettra d'assurer la pérennité des activités et des retombées économiques du projet. Le niveau de compétitivité de l'entreprise sera maintenu», a soutenu la ministre Boulet.

Les travaux de modernisation vont se poursuivre jusqu’à la fin 2007 et vont permettre :

  • de rendre l’entreprise plus compétitive face à une concurrence agressive.
  • augmenter sa capacité de production et aller chercher de nouveaux clients.
  • améliorer la gestion de la qualité sur les produits usinés.
  • créer 15 emplois supplémentaires sur trois ans qui vont s’ajouter aux 35 déjà existants.

À propos de MF2 inc. L’entreprise a été fondée en 1998 et œuvre dans le domaine de la conception, du développement et de la fabrication de produits métalliques. Sa spécialité : usinage utilisant des équipements à contrôle numérique. Depuis près de dix ans l’entreprise connaît une croissance constante et a reçu le rpix du Jeune entrepreneur du Québec en 2007.

Le 200 000$ de Québec provient du Programme de soutien aux projets économiques (PSPE) volet Investissement. Ce programme vise à appuyer des projets d,investissement et de développement de produits réalisés par des entreprises du Québec dans la perspective d’augmenter la productivité et créer des emplois. «Le marché principal des ateliers d'usinage est régional à plus de 82 % et ils agissent comme sous-traitants dans 80 % de leurs activités. Les relations directes avec la clientèle, la rapidité et la qualité du service constituent la base d'affaires des entreprises de ce secteur. Il est important de leur apporter notre soutien et de mettre à leur disposition les outils nécessaires à l'essor de leurs activités d'innovation et d'expansion», a conclu la ministre Boulet.

Commentaires