La Vie rurale / Articles / Écologie / Un réseau d’observation de la biodiversité pour le Nord-du-Québec

Un réseau d’observation de la biodiversité pour le Nord-du-Québec

Nord-du-Québec

Un réseau d’observation de la biodiversité pour le Nord-du-Québec

FaunENord, un organisme sans but lucratif créé en 2011, lance aujourd’hui le Réseau d’observation de la biodiversité du Nord-du-Québec. La Fondation Hydro-Québec a financé le projet qui couvre une vaste région, c’est-à-dire tout le territoire de la Baie-James. L’objectif est d’améliorer l’accès au patrimoine écologique du Nord-du-Québec et de faire connaître les richesses régionales tant au niveau culturel que naturel.

Dans 16 sites naturels, on a installé les panneaux d’interprétation du Réseau d’observation de la biodiversité du Nord-du-Québec. Ces panneaux se retrouvent dans neuf communautés cries et cinq municipalités jamesiennes. Outre les panneaux, FaunENord permet aux visiteurs de repartir avec des pochettes d’information qui contiennent des fiches d’interprétation sur chacun dessines aménagés en tout respect envers la nature.

 

La mise en place du projet a pris quatre ans. L’équipe responsable de sa mise en œuvre est fière de présenter au public le lancement de ce projet régional singulier voire même unique dans le sens où il réunit l’ensemble des communautés cries et jamésiennes. Mireille Gravel, directrice générale de FaunENord affirme à cet égard qu’il s’agit d’« une grande première dans le domaine du tourisme régional ! » « Mieux informés de la diversité biologique du Nord-du-Québec et du fait que la situation de certaines espèces est précaire, les visiteurs locaux et ceux d'ailleurs seront plus à même de protéger cette région dont on sous-estime souvent la richesse », souligne Marie-Anne Sauvé, directrice générale de la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement

 

Touristes et citoyens du Nord-du-Québec peuvent dès aujourd’hui obtenir la pochette d’information du Réseau en français ou en anglais en composant le numéro de téléphone de FaunENord à 418-748-4441 ou 418-748-7276

 

Les autres partenaires financiers du projet, outre la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, sont : le Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, la Fondation de la faune du Québec, la Conférence régionale des élus de la Baie-James, l'Association crie de pourvoirie et de tourisme, Tourisme Baie-James, la Société d'aide au développement de la collectivité de Chibougamau-Chapais, de Matagami, de Barraute-Senetterre-Quévillon et le Fonds de l'environnement de Shell.

 

La dernière mise à jour sur le site de FaunENord http://www.faunenord.icr.qc.ca/index.php date du 23 novembre 2010. On parle du réseau dans le CV de l’organisme comme d’un projet en cours sur deux lignes. On retrouve aussi quelques photos de panneaux mais on ne sait pas trop si ce sont ceux du réseau. Un petit rafraichissement du site s’imposerait pour parler du lancement officiel du projet du Réseau d’observation de la biodiversité du Nord-du-Québec. Si le projet est important, et il l’est à n’en pas douter, il est temps de le mettre en ligne sur le site de la fondation. Il serait bien aussi de mettre sur le site de FaunENord la version électronique de la pochette d’information. Il me semble qu’en matière de développement durable, ce serait une belle initiative et cela permettrait à un plus grand nombre de personnes d’apprécier le travail accompli depuis quatre ans.

20110622_C8245_PHOTO_FR_01

Combien d'espèces voyez-vous dans cette image ? On y trouve au moins deux espèces de cladonies (Cladonia sp), de la famille des lichens, deux espèces de mousses... et un aperçu de la richesse de la biodiversité du Nord-du-Québec. (Groupe CNW/FONDATION HYDRO-QUEBEC POUR L'ENVIRONNEMENT)

Commentaires