La Vie rurale / Articles / Développement régional / Hydro-Québec laisse le privé explorer le potentiel pétrolier d’Anticosti

Hydro-Québec laisse le privé explorer le potentiel pétrolier d’Anticosti

Côte-Nord

Hydro-Québec laisse le privé explorer le potentiel pétrolier d’Anticosti

Pétrolia Rimouski a acquis, après d’Hydro-Québec en 2007, les droits d’exploration du sous-sol d’Anticosti, une île de 8000 km 2 au large de la Côte-Nord. Denis Duteau, maire de la municipalité d’Anticosti, n’a rien contre, bien au contraire.

La société pétrolière du Bas-Saint-Laurent, explore donc le potentiel pétrolier de l’île. Le président de Pétrolia Rimouski parle régulièrement à Denis Duteau, le maire de la municipalité d’Anticosti. Du temps d’Hydro-Québec, le maire n’était au courant de rien. Aucune rencontre d’information organisée. On s’avait qu’Hydro-Québec explorait lorsque la machinerie arrivait sur l’île. Malheureusement pour la société d’état, rien d’intéressant n’a été trouvé.

Pétrolia et son partenaire Corridor Ressources aurait découvert du pétrole sur l’île, a rapporté le quotidien Le Devoir cette semaine. Sans être l’Arabie Saoudite, Anticosti aurait le meilleur potentiel terrestre de la province. Le maire ne se formalise pas trop de cette annonce, lui qui en entend des belles depuis trente ans sur le pétrole d’Anticosti. Les espoirs ont souvent été déçus. Toutefois, les nouvelles cette semaine sont bonnes pour les 230 habitants de l’île. Ces derniers occupent seulement 10 km carrés de l’île, le secteur des pourvoiries est en déclin de même que le bilan migratoire. L’exploration, voire l’exploitation de puits de pétrole serait une bonne chose pour l’île.

«Dans le meilleur des mondes, il n'y en aurait pas, on garderait l'île sous une cloche de verre, on dirait qu'il ne faut pas y toucher, c'est un joyau du Québec. Mais en même temps, ce n'est pas ce qui va faire survivre la population qui est dessus. Si on veut assurer une viabilité pour notre communauté, il ne faut pas fermer les yeux sur les diversifications économiques», a dit le maire Duteau à l’attention de la Presse canadienne dont les propos ont été rapportés par La Presse Affaires.

Le pétrole aurait été découvert dans le nord-est de la région, le secteur le moins peuplé de l’île. Pour l’instant c’est toujours la phase exploratoire et les habitants de l’île ne s’en formalisent pas trop. C’est assez revitalisant même. Toutefois, seraient-ils aussi coopératifs advenant le passage à la phase d’exploitation? Toute la question est là.

Commentaires