La Vie rurale / Articles / Culture / Terminé les beuveries sur les plaines à la St-Jean

Terminé les beuveries sur les plaines à la St-Jean

Capitale-Nationale

La Fête nationale, sur les plaines, avouons-le, était devenue une beuverie à ciel ouvert. Chacun y apportait son alcool en quantité exagérée et se paquetait la fraise bien comme il faut. Rite d’initiation pour voir combien l’organisme peut prendre de l’alcool avant de s’écrouler, jeunes et moins jeunes se rendaient de plus en plus sur les plaines avec l’objectif non pas de souligner la Fête nationale des Québécois, mais de prendre une vraie cuite. Voilà pourquoi, comme bien des concitoyens, je n’allais plus le 23 juin sur les plaines. C’était devenu désagréable, voir même à la limite presque dangereux. La Ville de Québec a vraisemblablement la même lecture que moi de cette tradition puisque cette année, les visiteurs des plaines ne pourront entrer sur le site avec leur alcool. Vous voulez boire? Achetez de l’alcool sur place. Même prix que pour n’importe quelle manifestation sur les plaines le reste de l’année. Ça devrait modérer un peu les excès de certains.

«Les caisses de 12 en dessous du bras sur Grande Allée, c’est terminé. C’est comme pour le Crashed Ice; les gens l’ont compris. C’est le Far West!», a déclaré Régis Labeaume, maire de Québec, dont les propos ont été rapportés par Québec Hebdo.

On vise surtout les jeunes de 16 à 24 ans par cette mesure. Ce sont eux qui sont le plus représentés lors des festivités de la Fête nationale. Une campagne sur les médias sociaux est organisée à cet égard avec l’animateur PY Lord comme porte-parole. Sur Twitter vous pouvez y accéder sur le compte @Bonnesaintjean «Je ne crois pas que c’est un coup d’épée dans l’eau. On ne veut pas y aller avec un discours moralisateur, mais une stratégie pour motiver un sentiment de fierté. Les médias sociaux serviront d’espace de discussion sur les nouvelles règles de sécurité, leurs impressions. Ça m’irrite de voir que la Saint-Jean peut être entachée» a déclaré ce dernier à Québec Hebdo.

Si malgré tout c’est la beuverie comme les autres années, le maire Labeaume pourrait «tirer la plogue» sur l’événement. Mais on n’en est vraiment pas là. Toutes les forces policières de la Ville de Québec seront sollicitées afin d’assurer la sécurité des visiteurs sur les plaines. De plus, la Ville ne veut pas d’émeutes et de dérapages qui pourraient ternir l’image de la ville à l’international. Il ne reste qu’à voir l’efficacité de cette mesure dans une dizaine de jours.

Commentaires