La Vie rurale / Articles / Côte-Nord / Terrra Ventures abandonne l’exploitation d’uranium dans la région de Sept-Îles

Terrra Ventures abandonne l’exploitation d’uranium dans la région de Sept-Îles

Côte-Nord

La construction du chemin vers le lac Kachiwiss sera interrompu :

Source image : http://www.terrauranium.com

Les médecins n’auront pas à quitter Sept-Îles sous peu. En effet, la minière de Vancouver, Terra Ventures, abandonne son projet d’exploitation de mine d’uranium dans la région de Sept-Îles sur la Côte-Nord. C’est une volte face surprenant car jusqu’ici, malgré une opposition farouche, la minière n’avait jamais donné signe de capitulation. La prospection au lac Kachiwiss est donc abandonnée. Il y aurait eu des pressions de Québec qui auraient précipité cette décision.

L’entreprise Terra Ventures, une minière junior, s’est contenté d’expliquer par communiqué, que le prix du marché de l’uranium n’était pas intéressant. Toute exploration et aménagement est arrêté. Le ministre Simard a fait ce commentaire au journal le Soleil ce matin : «Nous avons rencontré Terra Ventures la semaine dernière et nous leur avons fait comprendre que le projet de Sept-Îles était mal parti en raison des modifications qui seront apportées à la Loi sur les mines, a-t-il lancé. L'acceptabilité sociale sera importante pour les projets à venir et Sept-Îles nous a indiqué clairement qu'elle ne voulait pas d'une mine d'uranium.»

Sans parler de moratoire sur l’industrie de l’uranium au Québec, «La nouvelle loi obligera les compagnies à déclarer qu'elles recherchent de l'uranium. Ce sont les milieux qui vont décider des ressources exploitées chez eux», a-t-il conclu.

Les opposants ne crient toutefois pas victoire suite au retrait de Terra Ventures. Il y a tellement longtemps que le secteur des mines est mené n’importe comment que les gens sont très désabusés et toujours inquiets.

Terra Ventures profite de cet arrêt pour se restructurer et séparer en deux entreprises. Son titre a perdu 15% de sa valeur depuis le début décembre. Le prix de l’uranium est à la baisse depuis longtemps. Il est à 45$ US la livre alors qu’il était à 136$ US en juin 2007.

Le communiqué de Terra Ventures :

Update On Lac Kachiwiss Property

Vancouver, December 11, 2020 - Terra Ventures Inc. (TSX-V: TAS) wishes to provide an update on its Lac Kachiwiss uranium exploration prospect. Due to current market conditions with respect to U3O8 pricing, the Company did not conduct any core drilling on the Lac Kachiwiss property in 2009.

In addition, with the onset of winter, construction work has ceased on the access route to the property.

Terra Ventures Inc. has proposed a spin-off transaction to reorganize the Company's mineral property assets into two separate public companies in an effort to maximize shareholder value. Until that transaction is complete, no exploration plans will be formulated for any of its wholly-owned properties.

Terra is committed to safe mining exploration practices and the highest industry environmental standards.

Terra Ventures is a junior exploration company focused on acquiring and developing quality uranium projects which have world class potential. The Company is dedicated to building shareholder value by acquiring strategic uranium properties in this period of strengthening global demand for uranium supply. The Company's combination of strategic land positions, advanced stage projects and no risk carried interest projects - combined with technical expertise and management's fundraising ability – are the foundation for growth in the uranium business.

For further particulars about Terra Ventures, please contact Gunther Roehlig, President, at 1-866-683-0911 or visit the Company’s website at www.terrauranium.com.

On behalf of the board of directors of

TERRA VENTURES INC.

“Gunther Roehlig”

Gunther Roehlig, President

NEITHER THE TSX VENTURE EXCHANGE NOR ITS REGULATION SERVICES PROVIDER (AS THAT TERM IS DEFINED IN THE POLICIES OF THE TSX VENTURE EXCHANGE) ACCEPTS RESPONSIBILITY FOR THE ADEQUACY OR ACCURACY OF THIS NEWS RELEASE.

This News Release contains forward-looking statements. Forward-looking statements are statements which relate to future events. In some cases, you can identify forward-looking statements by terminology such as “may”, “should”, “expects”, “plans”, “anticipates”, “believes”, “estimates”, “predicts”, “potential” or “continue” or the negative of these terms or other comparable terminology. These statements are only predictions and involve known and unknown risks, uncertainties and other factors that may cause our or our industry’s actual results, levels of activity, performance or achievements to be materially different from any future results, levels of activity, performance or achievements expressed or implied by these forward-looking statements.

While these forward-looking statements, and any assumptions upon which they are based, are made in good faith and reflect our current judgment regarding the direction of our business, actual results will almost always vary, sometimes materially, from any estimates, predictions, projections, assumptions or other future performance suggested herein. Except as required by applicable law, the Company does not intend to update any of the forward-looking statements to conform these statements to actual results.

Commentaires

Moratoire sur l'uranium

Bonjour monsieur Codina,
J'arrive tout juste de la rencontre de presse organisée par la Ville de Sept-Îles, le DESI (Développement Économique Sept-Îles) et la chambre de commerce. Auncuns de ces intervenants ne croient que la partie est gagnée. Ils ont annoncés leur opposition unilatérale contre tout projets uranifère et un accroissement de la vigilence quant à tout développement en ce sens. Ainsi la ville de Sept-Îles invite les autres municipalités à faire de même. Bravo, nous pourront alors tous travailler dans le même sens: gérer notre territoire avec une nouvelle grille d'évaluation, plus favorable à l'environnement et à la santé. Quant à Sept-Îles Sans Uranium, nous demeurons attentifs(ves) aux moindre développement.