La Vie rurale / Articles / Côte-Nord / Optimisme autour de la pêche au crabe des neiges sur la Côte-Nord

Optimisme autour de la pêche au crabe des neiges sur la Côte-Nord

Côte-Nord

Pêche au crabe des neiges

Source :

http://www.ats-sea.agr.gc.ca

L’année 2010 pourrait sourire aux pêcheurs de crabe des neiges de la Côte-Nord contrairement à ce qu’on prévoit pour la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine. C’est surtout la Moyenne-Côte-Nord qui risque de bien s’en sortir.

Le crabe des neige sera abondant entre Pointe-des-Monts et Natashquan, affirme Jean Lambert, biologiste à Pêches et Océans Canada qui a été interrogé à ce sujet par Radio-Canada : « En 2010, la biomasse disponible, c'est du même ordre de grandeur de que ce qui avait en 2009. Donc, s'il y a des baisses du taux de capture, ça ne devrait pas être important ». Le scientifique base aussi son analyse sur le fait que les volumes de crabe débarqués aux quais depuis 2003 sont en hausse constante dans la zone 16.

En ce qui a trait aux prix toutefois, la récession aux États-Unis et la baisse de demande du Japon font en sorte que depuis deux ans, le prix du crabe des neiges a fondu du quart. Autre questionnement, bien légitime semble-t-il, est la différence de prix de 0,30 à 0,50$ de plus pour un crabe débarqué en Gaspésie. À cet égard, Serge Langelier de l’agence autochtone AMIK a affirmé à Radio-Canada : « Les pêcheurs ont de la misère à percevoir ou à comprendre pourquoi le même crabe débarqué sur la Côte-Nord vaut de 30 à 50 cents de moins qu'un crabe débarqué en Gaspésie quand c'est exactement la même espèce ». Si c’est exact, c’est peut-être dû aux coûts de transport, la proximité le nombre d’usine de transformation. Cela ne peut pas être sans raison et les gens de la Côte-Nord doivent se trouver les réponses au pourquoi de cette différence assez notable.

Les pêcheurs de la zone 16 demandent d’augmenter leurs quotas de l’ordre de 10% et augmenter la saison une semaine plut tôt qu’en 2009, c'est-à-dire le 5 avril. Je ne suis pas certain que ce soit une bonne façon de faire augmenter le prix du crabe des neiges. Les prix ayant tendance à baisser, il me semble que plus de crabes plus longtemps ça ne peut que faire encore chuter les prix davantage, à moins que je n’y comprenne rien en économie. Je comprends toutefois le pari des pêcheurs qui se disent qu’ils vont se refaire financièrement sur le volume. Pas sûr… Au moins, il y a de l'optimisme dans l'air pour cette saison de pêche qui s'annonce bonne.

Commentaires