La Vie rurale / Articles / Communications / Investissement gouvernemental contesté dans l’industrie du phoque

Investissement gouvernemental contesté dans l’industrie du phoque

Îles-de-la-Madeleine

Préparation d'un phoque annelé

Source image : wikipedia

Voilà un investissement qui risque de susciter le débat. Le ministère de l’agriculture, des pêcheries et de l’alimentation investit près de 265 000$ dans l’industrie du phoque. En effet, une aide de 192 527$ est consentie, via le député des Îles-de-la-Madeleine, M. Germain Chavarie, au Groupe canadien de mise en marché du phoque.

Ce groupe est formé de l’entreprise québécoise Les produits du loup-martin Ta Ma Su inc. et des entreprises terre-neuviennes NuTan Furs Inc. et GC Rieber Carino Ltd.

Le groupe veut mener une campagne de promotion des produits du phoque sur les marchés internationaux jusqu’en 2012. Parions que cet investissement assez succinct à l’échelle planétaire ne redorera pas la cote d’amour pour ces produits.

Rappelons que la population de phoques a triplé depuis les années soixante-dix. L’exploitation du phoque constitue, pour le gouvernement du Québec, une activité basée sur l’utilisation optimale d’une richesse régionale très abondante qui contribue au développement économique des Îles-de-la-Madeleine.

L’Association des chasseurs de phoques des Îles-de-la-Madeleine va quant à elle bénéficier d’une aide financière de 71 700$ de la part du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation pour la mise en œuvre d’une stratégie de communication.

L’objectif est de faire réaliser au grand public l’importance de la chasse au phoque, tant sur le plan social que sur le plan économique.

Commentaires