La Vie rurale / Articles / Capitale-Nationale / Recyc-Québec et la reconnaissance triste

Recyc-Québec et la reconnaissance triste

Capitale-Nationale

La cérémonie de remise des attestations du niveau 3 Performance de Recyc-Québec se déroulait vers 11h le 10 novembre à la Salle Bellevue du Château Frontenac devant environ 15 personnes dont 10 étaient les représentants des six entreprises niveau 3 reconnues. Un caméraman de Radio-Canada était là pour les médias. C’est à peu près tout. Pourant la salle aurait pu contenir jusqu'à, au moins, cent personnes.

Recyc-Québec devrait inviter plus de représentants des entreprises reconnues. La cérémonie était un peu triste et les nouveaux membres niveau 3 auraient mérités un plus grand auditoire, ne serait-ce que d'avoir sur place plus de gens de leur entreprise. Une reconnaissance devrait se faire non pas devant un ou deux représentants des compagnies reconnues, mais devant quelques dizaines de gens de l’entreprise impliqués dans le processus de reconnaissance.

En effet, cette attestation n’arrive pas toute seule par génération spontanée et elle est le fruit du travail de gestionnaires et d'employés impliqués.

Tous les représentants des nouvelles entreprises niveau 3 et la présidente de Recyc-Québec, Ginette Bureau, tenaient fort confortablement ensemble pour le cadre d’une photo. Le tout se déroulant devant une salle vide. J'ai trouvé cette cérémonie triste. J’espère que les entreprises méritantes se sont fait un beau party par la suite chacune de son côté.

Les attestations niveau 3 Performance sont allés à Alluminerie Alcoa, Édifice Marie-Guyart, Héma-Québec, Édifice Guy-Frégault et quelques autres dont le nom m’échappe et qui ne se retrouvent pas sur le communiqué de Recy-Québec. Dommage, il suffirait de peu pour changer complètement l'ambiance de ce genre d'événement de reconnaissance.

Le communiqué : http://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/client/fr/rubriques/Nouvelles.asp?id=586

Commentaires