La Vie rurale / Articles / Bas-Saint-Laurent / Le député libéral Jean D’Amour aurait refusé une enveloppe brune

Le député libéral Jean D’Amour aurait refusé une enveloppe brune

Bas-Saint-Laurent

Jean d'Amour

Source image :

http://www.assnat.qc.ca/

Le député libéral de Rivière-du-Loup et président du Parti libéral du Québec, Jean D’Amour, a fait l’annonce de son retrait du caucus des députés libéraux sur une base temporaire. Il s’agirait d’une histoire louche d’enveloppe brune remise en avril 2007 par un entrepreneur lors de la course à la mairie de Rivière-du-Loup. Il se serait agit d’une somme cash de 500$ remise en guise de contribution à la campagne du candidat Michel Morin. Ce dernier a été réélu dimanche le 1er novembre 2009.

Jean D’Amour était alors encore le maire en fonction de Rivière-du-Loup et il aurait refusé cet argent sans en avertir les autorités. Cela doit être assez courant en effet si on se fie à l’actualité des nouvelles municipales cet automne. Depuis que l’affaire est rendue publique et que l’Escouade Marteau a été mise sur pied par le gouvernement libéral, il a décidé de parler aux autorités concernes dont le DG des élections. L’escouade Marteau de la Sûreté du Québec en quête sur l’éventuelle collusion entre le monde de la construction et le crime organisé.

Jusqu’à ce que l’enquête soit terminée, le député restera en dehors du caucus libéral. Cette histoire arrive à un bien mauvais moment pour Jean Charest qui se refuse toujours à une enquête publique alors que la pression pour en faire une augmente à chaque jour. Cette fois, c’est un député libéral qui est visé du temps qu’il était encore maire d’une ville importante du Québec. Combien de scandales du genre seront nécessaires pour agir? Pour l’instant, l’Escouade Marteau, c’est mieux que rien, mais ce n’est pas ce qu’attend la population du Québec.

Commentaires